Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Un ouvrage sur l'histoire architecturale de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Au Maroc, près de 96% des ménages disposent d'au moins deux sources de revenu    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Le président du MAK, Ferhat Mehenni, placé en garde à vue (sources kabyles)    Dégradation de l'état de santé de Brahim Ghali, selon des sources séparatistes    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    La Légation américaine de Tanger fête ses 200 ans    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh
Publié dans Barlamane le 16 - 04 - 2021

La manifestation a rassemblé des dizaines de personnes réclamant la tenue des prières nocturnes surérogatoires (tarāwiḥ). Or, les rassemblements publics sont interdits en raison de la pandémie.
La police a arrêté quelque 40 personnes pour non-respect de l'état d'urgence sanitaire et du couvre-feu dans la banlieue de Tanger et notamment à Bani Makada, jeudi 15 avril. La manifestation n'avait pas été signalée aux autorités publiques, qui ont rapidement décidé de la disperser. Des groupes avaient protesté dans la rue pour réclamer la tenue des prières nocturnes surérogatoires (tarāwiḥ), selon des images diffusées sur les réseaux sociaux et par les médias locaux.
De nombreux manifestants ne portaient pas de masques, malgré les incessantes recommandations publiques de le porter en permanence sur la voie publique et au milieu des prémices de la troisième vague. Pour tenter d'enrayer la pandémie, le gouvernement a décrété un couvre-feu nocturne et la restriction de la mobilité entre les régions pour le mois de ramadan.
Au Maroc, comme ailleurs en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la plupart des mosquées sont restées fermées et le mot d'ordre des autorités religieuses est la prière individuelle.
Le Maroc a déployé les forces de l'ordre pour contrôler les déplacements dérogatoires pour cemois. Les aéroports fonctionnent au minimum, les transports en commun très réduits, les déplacements inter-urbains étroitement contrôlés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.