Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Post-Covid-19: le tourisme local retrouve ses couleurs    Perspectives « sombres » sur le marché mondial du fret aérien    Bientôt des batteries au sel dans les véhicules électriques    Israël et la Turquie décident la reprise totale des relations diplomatiques    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à 94,6% des voix    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    France : Des stations de métro noyées à Paris    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Ronaldo, le footballeur ''SDF'! : Il pourrait trouver refuge chez l'Atletico !    Nouvelle vague de chaleur au Maroc dès ce vendredi    Face au mutisme des autorités, des étudiants venus d'Ukraine cherchent d'autres pays d'accueil    Saisie à Djeddah de plus de 2 millions de comprimés d'amphétamine    Mo.Salah : Un ''King'' reconnaissant et généreux envers sa patrie !    Renversement d'un autocar à Khouribga: le bilan de la tragédie s'élève à plus de 20 morts    Charte de l'Investissement : Les non-dits d'une réforme censée tirer le secteur privé de son marasme    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Coupe du monde 2022: La FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels de match    La Fifa suspend la Fédération indienne pour «violation grave»    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    Tiznit : Commémoration du 43ème anniversaire de la récupération de Oued Eddahab    Le Gabon célèbre sa fête nationale à Laâyoune, en fanfare, événement majeur    À Laâyoune, l'ambassadeur gabonais a déposé une gerbe sur la tombe des martyrs marocains    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Tarfaya / Forteresse : "Casa del Mar" 50 MDH pour restaurer un joyau architectural    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    20ème édition du Tremplin L'Boulevard: 17 artistes attendus du 23 septembre au 2 octobre    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Colonies de vacances sous le thème « Consolider le cinéma de l'enfant »    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crimes sexuels, rapports biaisés, libertés publiques : l'AMDV, sans détour
Publié dans Barlamane le 07 - 05 - 2022

Reporters sans frontières a dévoilé son classement annuel mondial de la liberté de la presse utilisant une nouvelle méthode pour réaliser s'appuyant sur cinq indicateurs (contexte politique, cadre législatif, contexte économique, contexte socioculturel et sécurité). Dans les faits, c'est un classement anecdotique, politisé, orienté, destiné à nuire aux pays qui refusent l'emprise des entités étrangères, dont le Maroc. L'AMDV, lors d'une conférence, a dénoncé les méthodes de RSF.
Lors d'une conférence organisée, samedi 7 mai, par l'AMDV au sein du siège du club des avocats à Rabat, Aïcha Guellaa, présidente de ladite association a fustigé «la partialité et le manque d'objectivité» émaillant les rapports de certaines ONG, dont RSF, sur des procès de délits et crimes sexuels impliquant des journalistes et des activistes, notant que «par le biais de ces affabulations et contre-vérités, lesdites ONG tentent d'instrumentaliser à des fins politiciennes étriquées ce genre d'affaires, tout en distillant des jugements tout faits sur la prétendue iniquité des procès et l'absence de garanties d'un procès équitable, au profit des bourreaux et ce même avant l'épuisement de toutes les voies de recours».
S'agissant du procès de Taoufik Bouachrine, Me Guellaa a dénoncé «l'attitude de la défense de l'accusé» ayant désinformé, expressément, le groupe d'action onusien sur la détention arbitraire et l'ayant acculé à qualifier «d'arbitraire» la détention de Bouachrine en appelant à sa libération, avant de se rétracter et d'exprimer ses excuses aux victimes, à la suite des correspondances que lui avait envoyé la défense des victimes, de concert avec ces dernières.
De même, Me Guellaa a souligné que l'AMDV «compte adresser rapidement des correspondances aux ONG nationales et internationales qui suivent de près les dossiers des victimes des violences sexuelles, pour les édifier sur ces contre-vérités qui outrepassent la défense des journalistes, de la liberté de presse et des principes des droits de l'homme et servent les agendas hostiles aux institutions du Royaume».
De son côté, le journaliste, avocat et politologue Mustapha Sehimi a indiqué qu'il s'agit d'ONG connues, historiquement pour leur hostilité à l'égard des institutions marocaines et envers les constantes nationales, particulièrement en ce qui concerne l'affaire du Sahara marocain, notant que, pour ces officines, la marocanité du Sahara «est relative et sujette à caution.»
Il a ajouté que le Maroc fait face à «une mouvance qui s'apparente à un écosystème» chargé de fabriquer des «causes», non pas pour le consommateur local mais pour leur commercialisation à l'export, soulignant que cet écosystème bien connu exploite ces «causes» comme une «rente politique.»
À cet égard, il a précisé que pour le but de servir leurs agendas déstabilisateurs, ces ONG «rebondissent sur les cas de deux journalistes condamnés, par la justice marocaine conformément à la loi et dans le total respect des conditions d'un procès équitable, pour des délits sexuels et d'un activiste ayant commis le crime crapuleux de détournement des fonds publics».
Tout en félicitant l'AMDV pour les efforts consentis et sa réactivité dans le but de mettre à nu la subjectivité et la partialité outrageuse des rapport desdites ONG, Sehimi a souligné «la nécessité de se déployer par tous les moyens, à travers un lobbying à l'international à l'effet de déconstruire l'argumentaire fallacieux de ces ONG et de compromettre leurs agendas visant à discréditer tous les acquis réalisés par le royaume, tant applaudis par l'UE et les Etats-Unis».
Sehimi a, par ailleurs, critiqué «le dernier classement de RSF sur la liberté de presse» où le Maroc n'a avancé que d'une place, alors que le pays connaît «une ouverture remarquable, avec des espaces de débat et où le gouvernement et ses ministres sont interpellés quotidiennement», sans qu'il y ait pour autant des poursuites ou des exactions, tandis que dans le même classement, l'Algérie grimpe de 12 places, alors que 72 journalistes ont été poursuivis, dont 23 croupissent, toujours en prison et ou plusieurs médias ont été fermés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.