PLF 2021 : voici le détail des amendements proposés par la CGEM    Décès d'Abarhoun: la FRMF prend en charge les frais de rapatriement de sa dépouille    Campagne de vaccination: forte mobilisation à Chichaoua    Provinces du Sud : 236 projets du programme de développement restent à réaliser    Abdelillah El Jawhari déplore la maigre production du cinéma arabe traitant de la cause palestinienne    Pour l'OSFI, la lutte contre la violence à l'égard des femmes est la bataille de tous les acteurs en vue d'instaurer une culture de l'égalité    Le ministère de l'Industrie prévoit un budget d'investissement de 1,2 MMDH en 2021    CFG Bank enregistre un PNB en hausse à fin septembre    Où va le Liban ?    Nasser Bourita : Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie    Malades du Covid-19 traités à domicile...ces laissés-pour-compte    L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers    "Le Miracle du Saint Inconnu " de Alaa Eddine Aljem représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Philip Green, la chute du sulfureux roi de la mode britannique    Evolution du coronavirus au Maroc : 4346 nouveaux cas, 364.190 au total, mercredi 2 décembre à 18 heures    RNI : Le Comité de suivi de la cause du Sahara en visite à Guergarate    Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : A la rencontre des quatre cavaliers du Royaume    Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    Non à la suspicion meurtrière    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Une proposition de loi pour le transfert des actifs de la Samir à l'Etat    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Merendina parle le langage de l'amour    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc. L'école, un enjeu vital
Publié dans Challenge le 20 - 10 - 2020

« Un enfant qu'on enseigne c'est un homme qu'on gagne ». (Victor Hugo) . Nous avons depuis des décennies un débat sur l'école. Il pose des questions sur les moyens insuffisants, les programmes, la formation des enseignants et depuis quarante ans on tourne en rond. Le débat n'aboutit pas, parce qu'on ne fait pas le bon diagnostic, faute d'avoir posé le vrai problème.
J'avais posé à feu Méziane Belefkih la question de savoir quel est le sens de la phrase « former de bons citoyens » dans le rapport de la Commission spéciale éducation-formation (COSEF) dans une discussion en privé. Cet homme viscéralement attaché à l'école publique m'a répondu : « Nous sommes piégés par la recherche du consensus ». L'idéologisation de l'école est le vrai drame de ce pays. L'école n'est pas là pour formater idéologiquement les enfants, mais pour en faire des citoyens, capables d'avoir un esprit critique et de choisir par eux-mêmes. Le seul « bon citoyen » que l'école est chargée de former, c'est celui qui peut argumenter, accepter les avis contraires, même dans le cadre de débats vifs, mais respectueux des droits de l'autre.
Lire aussi | Nouveau modèle de développement au Maroc : pour la création d'un exécutif économique
Pour cela, l'école a une arme formidable : la transmission du savoir, des lumières. Il faut que les cursus permettent de prendre connaissance des théories philosophiques, scientifiques, des controverses historiques, y compris à l'intérieur de la pensée islamique, mais sans intervention idéologique de l'enseignant. Plaider pour interdire l'enseignement de Darwin est un obscurantisme. L'enseigner en précisant qu'elle ne fait pas consensus scientifique est du rôle de l'école.
Lire aussi | Bientôt une Université privée à Oujda
Cette idéologisation de l'école a commencé avec l'arabisation. On en a fait un enjeu identitaire, donc purement idéologique. Le résultat c'est qu'un enseignant des sciences cite un verset du Coran pour introduire un cours sur l'eau, sous couvert du miracle scientifique du Coran. La connaissance précise passe au second rang. Si on ne répond pas à ce défi, tout l'argent du monde n'arrêtera pas l'hémorragie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.