Edito : L'avenir est au vert    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    A compter du 1er novembre 2021 : Delphine Traoré, nouvelle directrice régionale d'Allianz Africa    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Russie : 7 morts et 9 disparus dans un incendie    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Racisme en France, ça continue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Doukkali: le ministère de la Santé dispose de 51.000 cadres administratifs et médicaux
Publié dans 2M le 11 - 06 - 2019

Le ministère de la Santé a dépassé le seuil des 50.000 cadres administratifs et médicaux formant son effectif, a assuré, lundi à Rabat, le ministre de la Santé, Anas Doukkali.
Dans une déclaration à la MAP, à l'occasion d'une rencontre consacrée à la présentation du bilan d'étape du "Plan Santé 2025", M. Doukkali a fait savoir que le nombre de cadres médicaux et administratifs a atteint 51.000 cette année, soulignant que le manque important constaté dans les ressources humaines sera compensé par la création de 4.000 nouveaux postes d'emploi au titre de l'année 2018-2019.
Le bilan, axé sur l'importance de la formation aux professions paramédicales et de la formation continue, englobe la législation, des décrets et des lois, à l'image de la loi n° 17-04 portant code du médicament et de la pharmacie.
Au sujet du Système d'information hospitalier, M. Doukkali a annoncé que plusieurs hôpitaux ont commencé sa mise en service en matière de facturation et de réception, expliquant les objectifs de ce chantier visant à améliorer la gouvernance et optimiser l'utilisation des ressources, comme c'est le cas du carnet de santé électronique.
Qualifiant d'important le projet d'intégration entre les secteurs public et privé, destiné à fournir des données pour la surveillance épidémiologique, en raison de sa contribution à la prise de bonnes décisions et à la mise en œuvre de la programmation budgétaire, M. Doukkali a noté que depuis l'activation de ce plan, 650 mesures articulées autour de 25 axes stratégiques ont été entérinées.
Il a, dans ce sens, affirmé que l'évaluation concernera 12 domaines visés par le plan d'action, ayant trait aux soins de santé primaires, aux hôpitaux publics, aux médicaments et produits sanguins, à la santé maternelle et infantile, à la santé des personnes en situation de handicap, à la santé mentale et aux maladies non transmissibles et transmissibles, avec à la clé une couverture de santé globale qui est au centre des préoccupations du département de tutelle.
En ce qui concerne les services de soins de santé primaires, au niveau des centres de santé ou des centres sociaux de santé créés ou réhabilités, M. Doukkali a souligné que les nouvelles approches adoptées, telles que la médecine familiale et la réhabilitation d'hôpitaux, entre autres, constituent des réformes visant à renforcer la capacité d'accueil en premier lieu, outre le renforcement des compétences du personnel.
Au sujet de la politique pharmaceutique nationale, le ministère s'attelle sur l'organisation et la sécurisation du processus d'approvisionnement en médicaments et en produits de santé, tout en mettant à niveau et en équipant les entrepôts centraux et les pharmacies des centres hospitaliers, le tout pour accentuer la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles et ceux liés à la santé mentale et psychiatrique.
Concernant le pilier 4 intitulé "Améliorer la gouvernance et optimiser l'allocation et l'utilisation des ressources", M. Doukkali a expliqué qu'il ambitionne d'élargir la couverture médicale de base pour tendre vers la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), de pallier la pénurie en ressources humaines de la santé, d'améliorer les conditions de travail et motiver les professionnels de santé et de renforcer l'encadrement législatif et réglementaire du secteur de la santé.
Le plan Santé 2025 se veut un système de santé intégré, pour une offre de soins organisée, de qualité, accessible à tous les citoyens, animée par des programmes efficaces et supportée par une nouvelle gouvernance. Le plan se décline en 3 piliers, 25 axes, 125 actions et 642 mesures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.