Bank Of Africa-BMCE Group : Un produit net bancaire consolidé de 13,9 MM DH en 2019    Coronavirus : le CCM propose 25 films marocains en streaming gratuit    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 534 cas, 33 décès    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assises nationales de l'Agriculture : La régionalisation au cœur du Plan Maroc Vert
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 04 - 2009

L'acquis le plus significatif depuis la première édition des assises de l'Agriculture en avril 2008 à Meknès, se traduit incontestablement par la déclinaison de la stratégie nationale de développement et de modernisation du secteur primaire en plans d'actions de proximité.
Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche avait donné le ton du passage à une étape qualitativement plus appropriée pour déclencher les mécanismes et instaurer le cadre institutionnel et partenariat public-privé afin que l'année en cours marque le véritable décollage du Plan Maroc Vert. Dans le sens où ce dernier constitue «une stratégie agricole qui vise la mise en valeur de l'ensemble du potentiel agricole territorial et la rupture avec l'image simpliste d'une agriculture duale, opposant un secteur moderne à un secteur traditionnel et vivier». Rappelons les deux piliers de ce plan vert visant respectivement le développement d'une agriculture moderne et la lutte contre la pauvreté en améliorant le revenu des acteurs vulnérables. Les objectifs adoptés dans le PMV intéressent, sous les deux angles évoqués, 1.200.000 exploitants du secteur primaire dûment ciblés, toutes catégories sociales confondues, et la mobilisation de ressources d'investissements jusqu'à 170 milliards de dirhams destinés au financement de 1.300 projets dont 700 à 900 projets à haute valeur ajoutée et de productivité accrue et le reliquat au titre de la promotion de l'économie solidaire.
Ancrage du label Maroc vert
«Le Plan Maroc Vert sera régional ou ne le sera pas», la sentence est entendue avec toute la conviction émanant de la voix d'Aziz Akhennouch qui, en dressant le bilan des 12 derniers mois, annonçait les réalisations majeures au crédit des protagonistes de la nouvelle dynamique d'évolution du secteur primaire dans le Royaume. Ces engagements optimistes sont confortés par une récolte de 102 millions de quintaux, qui a battu tous les records historiques. Dans la Lettre Royale à l'ouverture des deuxièmes assises le 21 avril dans la capitale ismaélienne, le Souverain a bien souligné que les politiques publics et les partenariats publics-privés mis en œuvre dans la dynamique du PMV, sont désormais frappés du label Maroc vert avant que le Souverain ne réaffirme sa détermination à faire réussir les enjeux de cette nouvelle stratégie économique. En effet, le Message Royal souligne clairement : « Notre engagement est total et constant de veiller à l'aboutissement du Plan Maroc vert et de donner un signal fort quant à la rupture structurelle qui s'impose pour que notre agriculture puisse gagner les parts de la modernisation, de la productivité, de l'intégration et de la compétitivité ».
Restructuration des services du ministère de tutelle, création de l'agence de développement agricole, réforme des chambres professionnelles, contrat-programmes filières, engagement exemplaire des banques citoyennes accompagnant le financement, notamment le CAM, BP et Attijariwafa bank ainsi que des partenariats internationaux avec l'AFD et la CIFD, sont les principaux acquis à signaler en attendant le lancement des projets sur le terrain.  ■


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.