Sahara: soutien chilien au Maroc depuis Rabat    Météo: le temps qu'il fera ce mardi au Maroc    Enfant brûlé vif dans un incendie à Salé: les précisions des autorités    Sahara : le numéro 2 de la diplomatie japonaise réaffirme que son pays ne reconnaît pas la rasd    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers    Sortie manquée du Raja à Ismaïlia    L'ASFAR confirme, la RCAZ se ressaisit    Participation politique des jeunes au Maroc    L'image du Maroc au-delà des frontières    Le bilan du coronavirus continue de grimper    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Hommage posthume à Abderrahmane Achour, ex-directeur de la radio nationale    CIFP : Les administrations publiques face au défi de la culture digitale    «Agadir Souss-Massa Aménagement» tient son conseil d'administration    Affaire Hamza mon bb : Saïda Charaf nie avoir été convoquée par la police    L'OPM et le Yacobson Ballet s'accordent pour «Le Lac des Cygnes»    Festival du film d'animation de Meknès : Bruno Coulais présidera le jury    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Clôture en beauté du raid solidaire «Sahraouiya»    Coronavirus : le bilan s'élève à 1.770 morts en Chine et l'évolution reste «impossible à prévoir»    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Le WAC défait, la RSB accrochée et le MCO en profite    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline face au club égyptien d'Ismaily en demi-finale aller    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    Aéroport Mohammed V : 4,75 kg de drogues extraits des intestins de six ressortissants ivoiriens    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assises nationales de l'Agriculture : La régionalisation au cœur du Plan Maroc Vert
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 04 - 2009

L'acquis le plus significatif depuis la première édition des assises de l'Agriculture en avril 2008 à Meknès, se traduit incontestablement par la déclinaison de la stratégie nationale de développement et de modernisation du secteur primaire en plans d'actions de proximité.
Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche avait donné le ton du passage à une étape qualitativement plus appropriée pour déclencher les mécanismes et instaurer le cadre institutionnel et partenariat public-privé afin que l'année en cours marque le véritable décollage du Plan Maroc Vert. Dans le sens où ce dernier constitue «une stratégie agricole qui vise la mise en valeur de l'ensemble du potentiel agricole territorial et la rupture avec l'image simpliste d'une agriculture duale, opposant un secteur moderne à un secteur traditionnel et vivier». Rappelons les deux piliers de ce plan vert visant respectivement le développement d'une agriculture moderne et la lutte contre la pauvreté en améliorant le revenu des acteurs vulnérables. Les objectifs adoptés dans le PMV intéressent, sous les deux angles évoqués, 1.200.000 exploitants du secteur primaire dûment ciblés, toutes catégories sociales confondues, et la mobilisation de ressources d'investissements jusqu'à 170 milliards de dirhams destinés au financement de 1.300 projets dont 700 à 900 projets à haute valeur ajoutée et de productivité accrue et le reliquat au titre de la promotion de l'économie solidaire.
Ancrage du label Maroc vert
«Le Plan Maroc Vert sera régional ou ne le sera pas», la sentence est entendue avec toute la conviction émanant de la voix d'Aziz Akhennouch qui, en dressant le bilan des 12 derniers mois, annonçait les réalisations majeures au crédit des protagonistes de la nouvelle dynamique d'évolution du secteur primaire dans le Royaume. Ces engagements optimistes sont confortés par une récolte de 102 millions de quintaux, qui a battu tous les records historiques. Dans la Lettre Royale à l'ouverture des deuxièmes assises le 21 avril dans la capitale ismaélienne, le Souverain a bien souligné que les politiques publics et les partenariats publics-privés mis en œuvre dans la dynamique du PMV, sont désormais frappés du label Maroc vert avant que le Souverain ne réaffirme sa détermination à faire réussir les enjeux de cette nouvelle stratégie économique. En effet, le Message Royal souligne clairement : « Notre engagement est total et constant de veiller à l'aboutissement du Plan Maroc vert et de donner un signal fort quant à la rupture structurelle qui s'impose pour que notre agriculture puisse gagner les parts de la modernisation, de la productivité, de l'intégration et de la compétitivité ».
Restructuration des services du ministère de tutelle, création de l'agence de développement agricole, réforme des chambres professionnelles, contrat-programmes filières, engagement exemplaire des banques citoyennes accompagnant le financement, notamment le CAM, BP et Attijariwafa bank ainsi que des partenariats internationaux avec l'AFD et la CIFD, sont les principaux acquis à signaler en attendant le lancement des projets sur le terrain.  ■


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.