Covid-19 : le Maroc dément avoir fermé l'accès à quelques villes du pays    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    BTP/Maroc: Les ventes de ciment progressent de 24,4% à fin juin (DEPF)    La Bourse de Casablanca dans le vert du 19 au 23 juillet    Aéroport d'Essaouira: forte chute du trafic aérien à fin juin    Covid-19 au Maroc: la vaccination élargie aux 25-29 ans    DGSN : Attaque à l'arme blanche dans un café, trois multirécidivistes interpellés    VIDEO// Paris - Cap Vert à vélo, l'incroyable challenge climatique de Nordine Fayek    Covid-19: les centres de vaccination ouverts tous les jours jusqu'à 20 heures    Casablanca-Settat : Les entreprises du secteur privé appelées à privilégier le télétravail    L'ICESCO apporte un fort soutien au système éducatif au Maroc    JO-2020 : Le programme de dimanche    JO Tokyo : Le programme des Lions de l'Atlas    JO-2020 (taekwondo/-58 kg) : Médaille d'argent pour le Tunisien Khelil Jendoubi    Une délégation américaine de haut rang en visite au Maroc dans les prochains jours    Pegasus : selon Me Olivier Baratelli, l'objet de la procédure lancée est de faire tomber les masques    La DGM se dote du supercalculateur le plus puissant des centres météorologiques africains    Pluies de mousson en Inde: au moins 76 morts et des dizaines de disparus    Maghreb-Afrique subsaharienne. Les hypothèses injustifiées de certains think tanks allemands [Par Lahcen Haddad]    Compteur Coronavirus : Explosion des contaminations, 5.494 nouveaux cas en 24H !    JO / Foot féminin : Deux joueuses ont marqué 7 buts lors du match Zambie-Chine (4-4)    La 4ème édition du festival du film éducatif pour les enfants des centres d'estivage du 28 au 31 juillet    Le marché monétaire retrouve légèrement son souffle (AGR)    Port d'Essaouira : Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en baisse de 55% à fin juin    Décès de l'ancien dirigeant sportif Mohamed Moufid, à l'âge de 80 ans    Hakim Ziyech vers un prêt au Milan AC ?    JO-2020: le programme des épreuves olympiques perturbé par un typhon    368 migrants secourus en Méditerranée par la Marine royale    Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »    La moyenne des délais de paiement à 40,4 jours à fin juin 2021 (DEPP)    ONU : la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale en septembre, en présentiel à New York    Tunisie: prolongation de l'état d'urgence de six mois    France : les députés adoptent le projet de loi controversé visant l'islamisme    Fête du Trône 2021: les festivités et cérémonies reportées    Noyades : L'OMS appelle à l'action pour prévenir une cause majeure des décès    Fête du Trône: Report des festivités    Parlement: Présentation du PLF-2022, mercredi prochain    En Allemagne, 180 morts dans les inondations, selon un nouveau bilan    Maroc/Météo: Temps chaud, ce samedi 24 juillet    Israël rejoint l'Union africaine en tant qu'observateur    Le message du roi Mohammed VI au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Une première, Rhita, chanteuse marocaine sur le billboard du Times Square    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Regards croisés : A travers deux portes…ouvertes
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 07 - 2009


À 7 heures et demie du matin, un mardi de ce mois
de juin, un citadin était attablé dans un glacier quelque
part sur le boulevard Mohammed V…
Deux policiers de la circulation prenaient leur petit-déjeuner, casquettes ôtées, à 10 DH : café crème, croissant, jus d'orange et un verre d'eau fraîche. La ville ne se réveillait pas seulement, elle grouillait à cette heure-ci. Les taxis blancs ont déjà déversé les banlieusards par dizaines, devant les portes ouvertes du glacier, d'où les policiers constataient, mais se nourrissaient, ces mêmes taxis qui rechargeaient « des fournées » en partance pour les unités des quartiers industriels. C'étaient des ouvriers et employés qui faisaient escale au centre pour rejoindre l'autre bout de la ville. En face, en arrière plan, l'assistante de la Grande Pharmacie Commerciale levait les rideaux, heureusement pour ses minces bras, électriques. Le camion des Brasseries du Maroc déchargeait les caisses de bières qui allaient être ingurgitées dans la journée par les assoiffés d'une ville en bouillonnement, Casablanca.
Coupe ces regards croisés, un journaliste alourdi par sa sacoche débordante, ses années de scribouillages, ses déceptions quant à un environnement sciemment déséquilibré. Les femmes aux pantalons serrés s'assuraient des rondeurs de leur corps à travers les reflets du verre.
Une fois la place libérée, un couple est arrivé. Le garçon chétif et mal habillé ; la femme vulgairement maquillée. Le citadin n'avait pas besoin de beaucoup de matières, grises ou colorées, pour comprendre les gesticulations de cette femme vulgaire. Elle ne se contentait pas de ce qu'il lui a donné. Sur ses lèvres, il lisait : « Je n'ai pas de quoi aller à la maison ». Le garçon tenait ses sous dans sa poche qu'il gardait avec sa main droite. Il a fini par céder et ce qu'il lui a tendu lui a fait revenir son sourire qui laissait apparaître une vilaine dentition. Le soleil commençait à faire son effet et les émissions des pots d'échappement, surtout des autobus, amplifiaient l'effet de serre en cette matinée de juin. Les plus sensibles, pour traverser cette artère, se bouchaient les narines… Pour beaucoup de Casablancais, le CO2 est le deuxième plat du jour. Toujours ouvertes, les portes du glacier éjectaient les regards croisés des oisifs qu'elles récompensaient avec des bouffées d'air empoisonné.
Le citadin décida alors de se prendre un petit moment de repos. Tous ces va-et-vient le fatiguaient. Il se réfugia dans un autre glacier sans portes ouvertes pour éviter les regards croisés. Le temps de s'asseoir et de faire appel au serveur, qu'un clochard pénètre dans le local et interpelle celui-ci. Vu la canicule qui s'est abattue sur la capitale économique pendant ces trois jours, le clochard avait soif et exigeait qu'on lui serve un verre d'eau fraîche. Sauf que le gars en question n'y est pas allé de main morte. Il voulait son eau et criait pour l'avoir. Sur ce, notre citadin n'a même pas eu le temps de se rafraîchir, plutôt la mémoire qu'autre chose. Le spectacle des regards croisés a fait irruption dans son environnement sans les deux portes ouvertes.
Le Casablancais, en fait, est quotidiennement celui-ci. Heureux qui comme ceux qui s'enferment au prix cher dans un monde où il n'y a ni mendiants ni clochards, ni taxi blanc ni reflet de verre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.