Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les industries à la traîne
Publié dans Les ECO le 03 - 10 - 2013

Finie la résilience pour les sociétés cotées ! Elles semblent désormais succomber à la conjoncture pour le moins difficile en affichant des revenus en légère dépréciation. C'est en substance le constat d'Upline Group, qui a analysé les performances des 72 sociétés ayant publié leurs résultats semestriels, dont 37 enregistrent des revenus en hausse, contre 35 en baisse. «À l'origine de ce contraste, figure le raffineur national dont les revenus continuent d'accuser le coup de la concurrence des produits importés», commentent les analystes d'Upline Group. Le CA consolidé de l'ensemble de la cote s'est dans ce sens contracté de 2,8% à 116,1 MMDH. Ce recul recouvrant essentiellement un repli de 17,8% des revenus consolidés de Samir à 22,6 MMDH, contribuant à hauteur de -4,1 points dans la contre-performance globale de la cote. «En d'autres termes, l'exclusion de Samir tire la croissance de la cote en territoire positif, soit un surplus de 1,7%», note Upline. Le repli des revenus consolidés de l'ensemble de la cote est dû également au retrait de 4,6% du chiffre d'affaires de Maroc Telecom à 14,5 MMDH. À l'inverse, la croissance de 16,7% du PNB de BCP à 6,5 MMDH a contribué positivement aux revenus consolidés de l'ensemble de la cote. «Avec cette performance, le groupe s'érige en tant que premier contributeur à la hausse de la masse des revenus de la cote», relève Upline. Ce n'est pas tout. L'accroissement de 43,2% des revenus consolidés de CGI à 1,63 MMDH a également eu un impact positif sur le CA consolidé des sociétés cotées. «Par groupe d'entreprises, notons le bon comportement des établissements de crédits dont le PNB a évolué globalement de 8,3% à 24,7 MMDH. En revanche, le CA consolidé des industries flanche de 5,7% à 86,2 MMDH. Inchangé depuis notre dernière analyse, le classement des contributions au CA par secteur laisse apparaître la prédominance du pétrole et gaz qui accapare 21,1% du total, suivi par les banques et les télécoms avec des contributions respectives de 20,6% et 12,5%», explique Upline Group. Pour les analystes, le ralentissement de l'activité suite aux retombées de la crise semble avoir poussé les sociétés cotées à s'atteler à l'optimisation des charges. «Cette politique de Cost Trimming s'est reflétée dans l'évolution du REX consolidé qui s'est apprécié de 2,4% à 27,8 MMDH, améliorant, de facto, la marge opérationnelle globale de 1,2 pt à 23,9%», soulèvent-ils. S'agissant du RNPG, les gains opérationnels ont été absorbés par le coût relatif au recours croissant des entreprises au crédit bancaire pour le financement de leur cycle d'exploitation. Le RNPG agrégé s'est ainsi stabilisé à 13,9 MMDH, avec tout de même une amélioration de la marge nette de 0,3 pt à 11,9%. «Cette évolution intègre essentiellement une croissance de 12,6% du RNPG de Maroc Telecom à 3,5 MMDH, suite à la non récurrence des charges liées à son programme de départs volontaires ainsi qu'une amélioration de 65,3% de la capacité bénéficiaire part du groupe de BMCE à 595,3 MDH», soutiennent les analystes d'Upline. À cela s'ajoutent un effilochement de 54,3% du RNPG de Samir à 186 MDH et une contraction de 82,1% de la capacité bénéficiaire de Centrale Laitière à 47 MDH. «Hors ces 4 extrema, la croissance du RNPG aurait été de -2,32%. Par secteur, le RNPG global demeure dominé par les banques, les télecoms et BTP avec des contributions respectives de 33,5%, 25,4% et 11,3%», soutient Upline Groupe. Par ailleurs, le ROE de l'ensemble de la cote ressort à 7,5% sur une base annualisée.
L'Afrique, relais de croissance pour les banques marocaines
Les réalisations agrégées de l'ensemble des banques cotées ressortent en progression au terme des 6 premiers mois de l'année et ceci en dépit du contexte économique (hors agriculture) moins favorable du pays. «Le PNB consolidé sectoriel s'est bonifié de 8,4% pour se situer à 23,93 MMDH. Cette performance est attribuable principalement aux contributions positives des trois plus grandes banques marocaines à savoir BCP (+928,1 MDH), BMCE Bank (+468,1 MDH) et Attijariwafa bank (+409,9 MDH)», notent les analystes d'Upline Group. Selon eux, les 3 groupes bancaires ont tiré essentiellement profit du renforcement de la contribution des activités à l'international, notamment en Afrique. La hausse de 10,8% des créances sectorielles en souffrance à fin juin 2013, comparativement à fin 2012, a conduit à l'augmentation de 16,3% du coût du risque du secteur pour s'établir à 3,28 MMDH. «Les principaux contributeurs à cette aggravation demeurent Attijariwafa bank (+378,1 MDH) et BCP (+227,6 MDH). In fine, la capacité bénéficiaire part du groupe sectoriel enregistre une progression de 2,1% à 4,65 MMDH, portée par les performances de BMCE Bank (+5,2 pointts), CIH (+1,4 points) et BCP (+0,3 point)», note Upline.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.