Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    Contrôle de conformité des produits industriels : De nouvelles normes marocaines    Bouznika : Début du 5ème round des négociations inter-libyennes    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Volontaires, l' une des clefs de l'organisation du CHAN    Compteur coronavirus : 1.138 cas testés positifs et 29 décès en 24 heures    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Le vaccin est enfin arrivé au Maroc...vers un lancement imminent de la campagne anti-Covid    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    2M et la DGSN s'associent pour lutter contre les violences faites aux femmes    Dakhla-Oued Eddahab : Soutenir les commerçants et TPE...    Hommage / Covid-19 : ces soignants morts sur le front de l'épidémie    Le Vaccin AstraZeneca arrive au Maroc    Les 10 risques pour les entreprises en 2021, selon «Allianz Risk Barometer»    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    L'inflation augmente de 0,7% en 2020    TPME : L'Observatoire et le Ministère de l'Industrie renforcent leur partenariat    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Meknès : 6 ans de prison pour le violeur d'un enfant de 7 ans    Al Aroui : Vol d'un coffre-fort renfermant une arme à feu et de l'argent    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    La RAM achemine le vaccin anti-covid à Casablanca (photo)    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    CRI : Crise sanitaire ? Connais pas !    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BCP, la valeur bancaire qu'il faut détenir
Publié dans Les ECO le 16 - 05 - 2016

C'est l'une des valeurs les plus recommandées du secteur bancaire et de la place casablancaise plus généralement. Cela revient à la bonne tendance observée par le titre ainsi que la situation financière de la banque et ses perspectives.
Près de 7% ! C'est la performance du titre Banque centrale populaire (BCP) sur la place casablancaise depuis le début de l'année. Cette performance traduit l'embellie du cours de l'action BCP, qui est passé de 215DH, à 230DH le 9 mai 2016. En termes d'activité, le produit net bancaire a enregistré une progression de 4% à près de 15,3 MMDH à l'issue des résultats de 2015. L'activité est tirée par une contribution vigoureuse de toutes les filiales du groupe, notamment celles opérant en Afrique subsaharienne. Ainsi, la filiale africaine ABI a vu sa contribution dans la valeur ajoutée du groupe passer à 14,4% contre 14,1%, une année auparavant. Par ailleurs, l'encours de dépôts de la clientèle a atteint 250,3 MMDH à fin 2015, en progression de 20,5 MMDH par rapport à 2014. De même, la contribution de la banque en Afrique subsaharienne dans l'encours des dépôts, se situe à 10,2% contre 9,5%. Au niveau national, le groupe consolide son statut de premier collecteur de dépôts, améliorant son positionnement de 15 points de base avec une part de marché avoisinant les 26,7%. En ce sens, ledit groupe a exprimé son souhait de vouloir étendre son réseau de distribution avec l'implantation de 70 nouvelles agences bancaires au Maroc, portant le nombre total à 1.396. Ce réseau est soutenu par 2.374 points de distribution additionnels, dont 2.135 au Maroc et 239 à l'international. Toujours en termes d'agrégats financiers, le résultat d'exploitation, lui, marque une baisse pour passer de 4,8 MMDH à environ 4,5 MMDH, due essentiellement d'après les résultats publiés par la banque à une légère hausse du coût du risque à 3,2 MMDH. Au final, le résultat net part du groupe, s'est inscrit en accroissement net de 14,4% à 2,5 MMDH. Quant au résultat net consolidé, celui-ci s'est hissé de 6,1% à près de 1,8 MMDH. Suite à ses résultats satisfaisants de la banque marocaine, le conseil d'administration de la BCP, proposera à la prochaine assemblée générale, le versement d'un dividende de 5,75 DH par action, en hausse de 9,5%.
Des indicateurs boursiers satisfaisants
Par ailleurs, les analystes que nous avons contactés recommandent de conserver la valeur dans les portefeuilles. De même ces derniers rappellent les bons fondamentaux de la banque et les indicateurs d'activités de la BCP. Notons en ce sens que cette dernière opère sur tous les segments du marché (banque de détail, banque des entreprises, banque d'investissement, sociétés de financement spécialisées, etc. La banque bénéficie aussi de 26,7% des parts de marchés des dépôts, d'après les mêmes analystes et figure dans la deuxième position en termes de crédits avec une part de marché de 26%. De leur côté, les analystes de CFG Bank recommandent de conserver le titre BCP pour un objectif de cours de 237 DH sur la base d'un cours de 215 DH. Dans sa valorisation, CFG Bank s'appuie sur le niveau de rentabilité de la banque qui reste légèrement supérieur à la moyenne du secteur, avec un ROE de 9,8%, contre une moyenne de 8,3% pour le secteur et un ROA de 1% contre 0,9% pour le secteur. En termes de valorisation toujours, Crédit du Maroc capital (CDMC) revoit sa valorisation de la valeur et la recommande à l'achat. CDMC table ainsi sur un prix théorique de 221 DH par action, ce qui représente une décote de 1,4% compte tenu du cours de l'action de 218 DH en date du 16 mars 2016. À ce niveau de cours, la valeur bancaire présente un rendement de dividende estimé à 2,95% en 2016. Pour cette valorisation, CDM Capital s'appuie essentiellement sur l'appréciation annuelle moyenne des créances et prêts consolidés de la BCP de 3,5% à 281 MMDH sur l'horizon 2016-2020. Elle s'appuie également sur une progression annuelle moyenne de l'ensemble des dépôts de 2,9% à 314,6 MMDH sur la période 2016-2020 ainsi que sur l'augmentation du capital de la BCP à hauteur de 5%, ce qui porte le nombre d'actions à 182.254.656 contre 173.141.923 auparavant.
Une vision stratégique qui donne de l'élan
Pour ce qui est de ses perspectives, la BCP poursuit le renforcement de son plan stratégique «Elan» qui est rentré en application en novembre 2015 et s'étale sur une période de 5 ans jusqu'à fin 2020. Pour ce faire, le groupe BCP devrait capitaliser sur le développement de son périmètre de métiers, avec comme support l'activité de l'assurance à travers la création de la mutuelle «Attamine Chaabi», ainsi que l'extension de sa couverture géographique en Afrique à travers sa nouvelle filiale ABI, qui constitue le nouveau relais de croissance du groupe à l'international et ceci à travers la conquête de nouveaux pays. En parallèle, la banque procédera à l'augmentation de la participation du groupe dans ABI, lequel groupe a pour objectif, à travers son plan stratégique, de doubler la taille de la banque à l'horizon 2020. Par ailleurs, la MCMA vient d'annoncer le franchissement à la hausse du seuil de 5% du capital de BCP. Suite à cette opération, le management du groupe MAMDA-MCMA envisage de renforcer davantage sa participation dans le capital de la banque à l'avenir.
Contributions des BPR
Les dépôts des Banques populaires régionales (BPR) indiquent la tendance de la bancarisation par entité territoriale. Ainsi, le classement des dépôts est dominé par les régions d'Agadir et de Rabat avec respectivement 252,2 MDH et 233,8 MDH. Suivies par Nador et El Jadida avec un dépôt de respectivement 147,7 MDH et 113 MDH. Au milieu du classement, on retrouve la ville d'Oujda (100 MDH), Marrakech (82,7 MDH) et Fès (73,9 MDH). En bas du classement, on retrouve Tanger-Tétouan, Meknès, Laâyoune avec respectivement un dépôt de 65,7 MDH, 54,8 MDH et 53,2 MDH. Ainsi, le résultat net agrégé est de 1.177 MDH, sachant que la BPR de Casablanca avait fusionné avec la BCP qui détient actuellement 52% du capital des différentes BPR.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.