Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bab Sebta : La frontière filtre les passants
Publié dans Les ECO le 02 - 01 - 2019

L'ambitieux projet des autorités de Sebta de rendre l'accès à l'enclave, via Bab Sebta, automatisé devrait mettre fin aux entrées frauduleuses des Algériens, et privera les Tétouanais dépourvus de visa ou de titre de séjour d'accéder à l'enclave.
Le passage frontalier de Bab Sebta se modernise. C'est du moins l'ambition que porte le projet de la délégation du gouvernement central à Sebta. Dans trois mois, l'accès à l'enclave se fera à travers un système automatisé, d'après les déclarations de la déléguée du gouvernement, Salvadora Mateos. Selon la représentante de l'administration centrale à Sebta, le fameux projet de frontière intelligente entrera en service à la frontière de Bab Sebta, Tarajal du côté espagnol. À travers cette mesure, les autorités de Sebta veulent exercer davantage de contrôle au niveau des entrées des personnes et des véhicules en provenance du royaume. Seuls les visiteurs munis d'un visa ou d'un titre de séjour pourront désormais accéder à l'enclave. Selon la délégation du gouvernement, les nouvelles procédures «ne portent aucunement atteinte au caractère exceptionnel de l'Accord de Schengen», permettant aux riverains tétouanais d'accéder à l'enclave sans visa, carte de séjour ou permis de travail. Toutefois, estime la délégation de Sebta, cet accord de bon voisinage n'empêche pas les douaniers et agents espagnols de réclamer davantage de documents à toute personne désireuse d'accéder au préside. Cela signifie que cette restriction sera maintenue tout le long de l'implémentation de ce nouveau système dit «intelligent». Interpellée sur l'impact de cette mesure sur le commerce transfrontalier, la représentante de Madrid à Sebta a minimisé les retombées de ladite décision sur cette activité. Mateos a estimé que le commerce du transport de fardeaux ne disparaîtra pas, il serait même appelée à se renforcer. Outre le recensement des personnes se rendant quotidiennement à l'enclave, le nouveau système devrait mettre fin à l'infiltration des migrants irréguliers, principalement des Algériens traversant la frontière en présentant des passeports marocains, a précisé l'administration sebtie. Les nouveaux agencements à Bab Sebta réduiront aussi le nombre d'abandons des mineurs marocains par leurs parents grâce au contrôle plus strict des entrées et sorties des visiteurs. De même, la mise à niveau de la frontière apporte une bonne nouvelle aux employées marocaines dans les foyers sebtis. À cet effet, la haute autorité sebtie a exhorté les employeurs à régulariser la situation de ces travailleuses informelles. La délégation s'est dite prête à assouplir les procédures administratives et à délivrer, exceptionnellement, des permis de travail d'une validité de deux ans. D'après les statistiques, seules 1.314 employées marocaines de maison sont inscrites à la sécurité sociale espagnole. La plupart de ces déclarations ont été réalisées durant les deux dernières années suite à l'entrée en vigueur d'une loi régissant cette activité. Selon les données fournies par la société de développement de Sebta, environ 20.000 Marocains accèdent quotidiennement à la ville, dont 8.500 qui ont une activité ayant un impact sur l'économie du préside. Cependant, la majorité de ces travailleurs exercent dans la clandestinité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.