Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Assaut contre la clôture métallique dans la province de Nador : le bilan passe à 23 morts    Transfert : Toulouse officialise l'arrivée de l'international marocain Zakaria Aboukhlal    Météo: temps assez chaud ce dimanche 26 juin au Maroc    Botola Pro D1 / 28e journée / OCS-IRT (3-1) : Les Mesfiouis restent en première division, les Tangérois en stand by !    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaires    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Saison estivale : la tutelle étudie les potentialités touristiques de Dakhla    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Mohsine Moutouali persona non grata au Raja ?    Les arrivées touristiques ont plus que quadruplé à fin mai 2022    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Covid-19 : 3.235 nouveaux cas et un décès ce 25 juin    Tourisme: les arrivées ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Sadiki présente à Agadir le plan de développement de la filière de l'arganier    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    Sénégal. Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance    Ghana. L'inflation atteint son plus haut niveau en 18 ans    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Clash entre artistes marocains : Coup de gueule ou coup de Com' ?
Publié dans Les ECO le 04 - 01 - 2019

C'est une évidence, nos artistes marocains aiment "laver leur linge sale en public". Entre les attaques qu'ils se consacrent face aux caméras, les guerres déclarées sur les réseaux sociaux, impliquant la participation de leurs fans, une nouvelle mode ressurgit avec la sortie du single de Don Bigg.
170 kg, le clip qui a comptabilisé plus de 12M de vues sur Youtube, dix jours seulement après sa sortie, marquant ainsi le "grand" retour du rappeur casablancais, a excité l'intérêt public. Ce track où L'bigg clashe plusieurs rappeurs de la nouvelle génération, a été qualifié "d'artistique" par les uns et de "scandaleux" par les autres.
"C'est un travail artistique certainement, Don Bigg reste un rappeur très créatif et avisé. Seulement, à mon avis, ce genre de clashs ne devrait pas être appuyé par les artistes marocains. Nous souffrons déjà d'une grande marginalisation au niveau de nos droits, notre seul moyen de défense réside dans notre capacité de rester soudés", déclare Jihane Bougrine, chanteuse et journaliste culture.
Colère ou démarche commerciale ? Ceci reste la question qui taraude. Un impact publicitaire positif découlant d'une action négative, bon coup de Com'?
Les clashs en musique, initiés par les rappeurs américains en 1995 redeviennent à la mode sur la scène du hip-hop français, avant de toucher nos rappeurs marocains. Clash ou beef, une modalité de rap faisant partie du répertoire de gangsta rap, véhiculé à la fin des années 1980 par Dr Dre, Tupac, Snoop Dogg… et d'autres. Ce sous-genre portant une version commerciale consiste à attaquer un ou plusieurs rappeurs dans ses morceaux. Des disputes qui prenaient des dimensions sérieuses, partant d'un accrochage verbal jusqu'aux violences physiques. Rappelons ainsi le scandale Booba-Kaaris à l'aéroport d'Orly le 1er août dernier. Aujourd'hui les deux rappeurs français organisent un combat officiel pour " pour régler une fois pour toutes leur différend".
Le rap marocain développé au début des années 2000, a toujours été la voix du peuple. Cet art urbain, était venu traiter différents problématiques de la jeunesse, à travers des paroles bien ficelées et des récits de vie réels. Aujourd'hui ce genre musicale prend une dimension purement commerciale, un choix ou une obligation ?
"La scène artistique connaît une transition dans le monde entier. Nous devons suivre les tendances, en trouvant une formule alliant démarche artistique et démarche commerciale pour donner du sens à nos morceaux. Les fans cherchent à s'amuser et à vivre des expériences plaisantes à travers le rap et différents genre musicaux. Il nous est donc impossible d'assurer une place si on ne fait pas évoluer notre ancien style, côté contexte et contenu", explique le rappeur Masta Flow
Suite au dernier clash baraqué de Don Bigg, plusieurs personnes, même loin de la scène du rap ont surfé sur la vague pour remonter à la surface et avoir de la visibilité sur les réseaux sociaux. Citons ainsi, le post sur Instagram de Fati Jaouhari où elle "accuse un rappeur de lui avoir piraté son compte pour avoir publié le titre de Don Bigg".
Dans cette histoire où plusieurs rappeurs ont été insultés, la notoriété a été la récompense de tout le monde. Don Bigg a réellement profité d'une nouvelle génération pour se reforger une place dans la scène marocaine? "J'estime que L'Bigg n'a aucunement besoin de ce genre d'approche. Son nom, forgé depuis des années lui permet déjà une notoriété et une grande base de fans. 170 kg est venu remettre les choses dans le bon ordre, une réponse à plusieurs attaques formulées contre l'ancienne génération du rap, dont je fais partie", déclare Mohammed El Malki


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.