Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au-delà d'une LDF
Publié dans Les ECO le 21 - 10 - 2019

Est-ce que la Loi de finances porte les espoirs des Marocains ? Rien n'est moins sûr. C'est pourquoi El Otmani est plus que jamais attendu pour une déclaration d'intentions. Car il faut le rappeler ce cabinet El Otmani II n'est pas qu'un remaniement technique mais un nouveau gouvernement avec une structure différente et une feuille de route pétrie de priorités telles que rappelées par le souverain.
El Otmani et ses 23 ministres ont devant eux juste deux années avant les prochaines élections soit pas plus de 18 mois pleins pour réaliser leurs projets. C'est pourquoi El Otmani a l'obligation de présenter aux Marocains et leurs représentants, les dossiers prioritaires sur lesquels ils vont s'atteler et les objectifs attendus.
C'est permettre aux Marocains plus de visibilité à travers deux aspects cruciaux. Un, savoir en amont si ce gouvernement va dans le sens des attentes du peuple. Deux, évaluer en aval le niveau de réalisation des objectifs. En d'autres termes, il faut en finir avec les gouvernements qui naviguent à vue pour qu'en fin de mandats ils brandissent des réalisations qui ressortent de nulle part. Nos concitoyens n'ont pas besoin de littérature et d'annonces de bonnes intentions, ils en ont eu suffisamment depuis une dizaine d'années alors que leur situation n'en finit pas d'empirer. C'est pourquoi il ne faut pas trop attendre de la présentation de Benchaâboun ce soir et dont la synthèse est relatée dans ce numéro.
En revanche, il est attendu d'El Otmani II d'exposer le plan d'urgence à déployer en matière de bonne gouvernance, d'abolition de l'économie de rente, de reddition des comptes et de lutte anti-corruption. Des aspects de nature à permettre un regain relatif de confiance à travers des actions concrètes en attendant les dossiers lourds comme l'éducation, la santé, l'emploi et la justice. Ces dossiers, loin de tout populisme électoraliste, nécessitent plusieurs années d'élaboration et de mise en oeuvre. Autant privilégier le réalisme à l'illusion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.