Coronavirus: nouvelle sortie rassurante de l'OMS    Ouverture d'un consulat à Laâyoune : la Côte d'Ivoire refuse qu'on lui dicte sa conduite dans les relations internationales    Les étudiants en masse dans la rue pour le 52ème mardi consécutif de contestation    Bon début d'année pour les aéroports marocains, Casablanca en tête    Béni Mellal: ils falsifiaient les dossiers de couverture médicale    Banque : des dizaines de milliers de suppressions de postes annoncées dans le monde    Escalade dans l'est de l'Ukraine: un soldat tué, cinq blessés (Kiev)    Virus : en Chine, le « cauchemar logistique » des entreprises étrangères    Le Souverain félicite le Président de la République de Gambie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Raja pouvait faire mieux…    AGO de la FRMT : Adoption des rapports moral et financier au titre de la saison 2018-2019    FIFM : Rémi Bonhomme nouveau directeur artistique de la 19ème édition    L'Oriental Fashion Show : Rajae Lahlou dévoile sa quête de soi    Un paysage politique recroquevillé!    Secousses telluriques: Au Maroc, la terre a tremblé    PJD : le Maire de Marrakech devant Chambre criminelle chargée des crimes financiers, une deuxième fois    Hooliganisme, monnaie courante    La constitution chilienne au cœur de la contestation populaire…    Programme intégré d'appui et de financement des entreprises, une rencontre dédié aux acteurs régionaux    Travailleurs indépendants : les modalités d'application de la couverture sociale finalisées    Liga: le Real Madrid accroché par le Celta Vigo    La Chronique de Nas: Notre Saint Valentin à nous…    Le thème est axé sur le terrorisme    En Allemagne, les autorités jugent «effrayants» les projets d'attentats déjoués ciblant des mosquées    Maroc Telecom : Les objectifs 2019 largement dépassés    Deuxième édition de la Conférence sur les défis de l'Union africaine : Objectif, renforcer l'intégration et l'émergence du continent    Voici le premier employeur privé étranger au Maroc    L'UE salue l'engagement du Maroc contre la traite des êtres humains    Un joueur du Wydad hospitalisé en urgence (PHOTO)    Championnat du monde de surf : Le Marocain Ramzi Boukhiam remporte l'étape de Hang Loose au Brésil    Starlink : Space X rate l'atterrissage en mer du premier étage de sa fusée    La SNRT rend hommage à Feu Abderahmane Achour    Rebondissements dans l'affaire de corruption du président de commune de Ouled Aissa dans la région de Taroudant    L'image du Maroc au-delà des frontières    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Festival "Stop drogue" ou quand les arts plastiques se mettent au service de la lutte contre les addictions    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers sportifs    Participation politique des jeunes au Maroc    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Départ en trombe pour "Sonic" au box-office    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF: Etat des ressources humaines en fonction publique
Publié dans Les ECO le 21 - 10 - 2019

Le dernier rapport sur les ressources humaines inclus dans le dossier de la chambre des représentants fait état d'un effectif civil de 564.549 fonctionnaires dans la fonction publique, concentrés au niveau de 6 départements ministériels.
C'est le département de l'Education Nationale et de l'Enseignement supérieur qui occupe la première place niveau nombre d'effectifs, en s'accaparant près de la moitié de l'effectif civil de l'état ( 48,6%), suivi de l'Intérieur (23,6%), de la Santé (9,5%), de la justice (3,5%), DE L'Economie et des Finances (3,3%) et de l'administration pénitentiaire (2,1%). Le reste des départements ministériels réunis emploient 9,4% des effectifs civils.
Concernant le budget de l'état, c'est le département de l'Education Nationale, le premier employeur public qui mobilise le premier budget sectoriel en dépenses de personnel. Le ministère a entamé un processus de réforme permettant d'améliorer l'offre scolaire en adéquation avec les moyens mobilisés, conformément à la vision stratégique de la réforme de l'école marocaine (2015-2030). Dans ce sens, 70.000 enseignants ont été recrutés par les AREFs depuis l'année scolaire 2016/17.
De plus, il est prévu de créer 15.000 postes au profit des académies régionales de l'éducation et de la formation (AREF) pour le recrutement des enseignants-cadres des AREF.
Le ministère de l'éducation est donc premier en dépenses de l'état en personnel avec de 43.369MDH suivi de l'intérieur avec 16.184MDH, la Santé avec 8.581 MDH, l'Economie et les finances avec 2.313 MDH, les Affaires Etrangères et la Coopération avec 2.198MDH, le ministère de l'Agriculture avec 1.260, suivi de la DGAPR avec 1.187 et le ministère du transport avec 1.126, les dépenses de personnel dans le reste des départements est de 4.874 MDH.
Par ailleurs, Le projet de loi de finances (PLF-2020) propose la création de 23.112 postes budgétaires au titre de l'année prochaine, répartis entre les départements ministériels et institutions, indique le ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration dans une note de présentation de ce projet de loi.
En sus de ces postes, il est proposé de créer 5.564 postes budgétaires au profit du ministère de l'Intérieur, pour les fonctionnaires relevant du budget des assemblées préfectorales et provinciales qui seront transférés, au cours de 2020, dans le cadre de l'opération de redéploiement desdits fonctionnaires, aux services de l'administration territoriale, en application des dispositions de l'article 227 de la loi organique n°112.14 relative aux préfectures et provinces, selon la même source. Le PLF-2020 prévoit également la création de 700 postes budgétaires supplémentaires au profit du ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Ces postes sont destinés à la régularisation de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat qui sont recrutés, par voie de concours, en qualité de professeur-assistant, ajoute la même source, notant que les postes budgétaires occupés par les intéressés dans les départements ministériels ou institutions auxquels ils appartiennent seront supprimés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.