Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    Sahara : les divagations de l'Algérie et les uppercuts du Maroc à l'assemblée générale de l'ONU    Cheikh Bannane du PI réélu président du Conseil provincial d'Aousserd    Laâyoune : Mouloud Alouat réélu à la tête du Conseil provincial    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    La logistique Internationale 2.0 cherche opérateurs désespérément !    Crise des sous-marins: Vers un apaisement des relations franco-américains    Décès de S.A.R. la Princesse Lalla Malika, tante de S.M. le Roi Mohammed VI    L'OCK gagne mais attention au trou d'air    Botola Pro D1 / 4ème journée : Ce mardi, des coachs pourraient être largués !    Botola Pro / 3ème journée : Les FAR, l'OCS et le HUSA protestent contre l'arbitrage    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    Tour de vis de Paris sur les visas    La princesse Lalla Malika est décédée, paix à son âme    Covid-19 : Le comité scientifique prévoit l'assouplissement des mesures restrictives    Coronavirus. Baisse record de l'espérance de vie dans le monde en 2020 [Etude]    NMD : L'autonomisation de la femme marocaine vue par le PCNS    Accidents du travail durant la pandémie : Face au vide juridique, les enjeux sont de taille    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Conseil de la région Souss-Massa : Les ambitions de Karim Achengli    inwi lance de nouvelles offres promotionnelles pour entreprise    Taux directeur : Les investisseurs financiers quasi unanimes quant au statu quo    La CMR obtient son premier agrément d'OPCI    Maroc/Grande-Bretagne : un gros projet d'exportation d'énergie propre en gestation    La SCR augmente son capital de 700 MDH    Les conseillers clôturent le process électoral de 2021    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    En France, la mauvaise santé des frégates de la marine algérienne    Prévisions météorologiques pour ce mardi    Levée du couvre-feu: Les vaccinés seront-ils les seuls concernés ?    Hausse des prix en Algérie : La population se révolte et proteste    Allemagne : à 96 ans, une ex-secrétaire d'un camp de concentration devant ses juges    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    Le nouveau film « Jbal Moussa » ou le registre spirituel de Driss MRINI    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Le Maroc à l'honneur !    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    France: le Prix Caméléon 2021-2022 met le Maroc à l'honneur    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Allemagne : Le parti social-démocrate remporte les élections législatives    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Résultats : Saham Assurance confirme l'impact négatif de la Covid-19
Publié dans Les ECO le 07 - 09 - 2020

Saham Assurance Maroc reste solide malgré des résultats en baisse. Le contexte actuel marqué par la crise sanitaire a eu en effet raison des revenus de la compagnie d'assurance. Une tendance que le groupe espère renverser à moyen terme.
Les effets de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 se sont fait ressentir au niveau du secteur des assurances. Saham Assurance Maroc, en a également fait les frais. Son chiffre d'affaires au titre du premier semestre 2020, s'est établi à 2,87 MMDH, en retrait de 6,6% par rapport à fin juin 2019. Une contreperformance amputée principalement à la baisse de l'activité vie. La collecte de l'épargne faisant défaut, les revenus de la branche se sont en effet dépréciés de 31,9% pour se limiter à 423 MDH.
Du côté de l'activité de prédilection de la compagnie, la branche non-vie a réussi à dégager un chiffre d'affaires presque au même niveau que celui de l'année précédente. Les revenus de la non-vie ont observé un léger recul de 0,2% à 2,44 MMDH.
Au niveau des bénéfices, la désormais filiale du groupe sud-africain Sanlam a enregistré un résultat net de 187 MDH à fin juin 2020, contre 222 MDH un an auparavant. Un repli, qui serait du essentiellement, selon le top management, de la baisse de la valeur de certains actifs financiers. À noter que les placements affectés aux opérations d'assurances se sont établis à 14,79 MMDH à fin juin 2020, en timide hausse de 1,5% par rapport à décembre 2019. Les provisions techniques nettes de la part des cessionnaires, quant elles, ont augmenté de 3,5% durant la même période. Malgré la crise économique et sanitaire en cours, la compagnie d'assurance reste toutefois confiante en sa capacité à maintenir ses objectifs de rentabilité à moyen terme.
D'ailleurs, le groupe tient également à rassurer sur sa solidité financière en communiquant sur son niveau de fonds propres. Ces derniers se sont renforcés de 1,4% pour atteindre 4,46 MMDH à fin juin 2020, et ce même, après la distribution de 124 MDH de dividendes au titre de l'exercice 2019. Si le secteur des assurances a été à l'épreuve de la pandémie durant le premier semestre, il a pu rapidement reprendre vigueur dès le mois de juin, soit juste après l'annonce du déconfinement.
Selon les derniers chiffres de l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), les primes émises du secteur se sont élevées à 4,1 MMDH à fin juin, marquant un bond de 41,5% par rapport à la même période de l'année précédente. Une embellie qui a été enregistré aussi bien au niveau de la branche vie que de la non-vie. La rentabilité du secteur devrait, quant à elle, être au rendez-vous grâce entre autres au bon comportement des activités de couverture des risques au cours du deuxième trimestre. Seuls les revenus de placement ont été sensiblement affectés marquant un repli de 29% sur la même période.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.