Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'impact du Covid-19 sur le comportement des consommateurs au Maroc (étude)
Publié dans Le Site Info le 14 - 06 - 2020

Cela fait plus de 10 semaines que le Maroc vit un confinement sanitaire inédit ! C'est une situation nouvelle, non seulement sur le plan sanitaire, mais cela implique forcément plusieurs aspects, à la fois économique, social et sécuritaire. Dans ce panorama atypique, autorités locales, professionnels de la santé, acteurs de l'agroalimentaire et professionnels de la distribution font, malgré les difficultés, de leur mieux pour s'adapter à la pandémie.
Mais qu'en-t-il de l'impact de la pandémie Coronavirus Covid-19 sur le comportement des consommateurs ? C'est l'objet de l'étude réalisée conjointement par INNOVATE Research & Marketing, agence indépendante en étude et recherche marketing, et Research & Quality Consulting,Filiale de Dislog Group, qui est une agence spécialisée en études marketing, activations Below The Line et Merchandising.
Le «Covid-19 Impact on Consumer's Attitudes and Behaviors» est une étude en ligne réalisée auprès de 907 consommateurs au Maroc durant la période de confinement, allant du 4 au 12 mai 2020 et qui a eu le mérite de livrer des données clés du vécu du consommateur au Maroc et d'identifier l'impact de la pandémie sur le comportement actuel et futur.
L'impact du Covid-19 sur le quotidien.
Il ressort de l'enquête que 69% des consommateurs interrogés ont connu une baisse considérable de leurs revenus respectifs et que 62% parmi eux ont constaté que leurs dépenses pour les courses sont plus élevées que d'habitude.
Sur le plan sociologique, cette crise a aussi effet sur le moral des consommateurs : 66% parmi eux confirment que leur moral est influencé négativement à cause de la crise sanitaire Covid-19, et sur le plan familial, 50% de l'échantillon témoignent d'impact et de tension négatifs au quotidien sur la vie de famille.
La vie scolaire des enfants n'échappe pas aux effets de la pandémie ; dans la mesure où 64% des parents participant à l'enquête, affirment que le quotidien scolaire de leur progéniture a été négativement influencée.
Sentiments et inquiétudes des consommateurs vis-à-vis de la pandémie.
Alors que 47% des répondants déclarent être stressés et inquiets de l'évolution de la pandémie au Maroc, 42% affirment être suffisamment informés et confiants de la gestion de la pandémie. Seuls 11% des consommateurs prétendent être pas du tout inquiets et pensent qu'il s'agit juste d'un tapage médiatique.
Cette crise a aussi fait jaillir des inquiétudes chez les consommateurs, où 48% parmi eux sont sceptiques et inquiets et pensent que cette crise pourrait durer jusqu'à Septembre 2020 ; tandis que 36% sont relativement optimistes et pensent que la crise serait complètement éradiquée au plus tard fin Juin 2020.
Quid du moral des consommateurs ?
Un niveau de moral moyennement mitigé et dont la note moyenne est de 5,64 sur une échelle de 10.
53% des consommateurs ont donné une note entre 0 et 5 sur une échelle de 10 points.
Comportements& annonce du confinement sanitaire.
L'annonce du confinement sanitaire au Maroc n'a pas eu le même effet sur tous les consommateurs. 19% parmi les répondants ont affirmé avoir acheté les mêmes produits que d'habitude mais en quantités plus importantes, tandis que 56% ont déclaré avoir acheté les mêmes produits et en quantités habituelles.
Néanmoins, l'annonce du confinement a impacté sur la typologie des produits achetés, notant que 50% des consommateurs ont acheté et stocké de manière spécifique des produits d'entretien et de nettoyage pour la maison, tandis que 43% ont acheté des désinfectants et des gels antiseptiques ou antibactériens pour les mains spécialement en raison de la pandémie.
Sur d'autres types de produits, 17% des répondants ont souscrit à des services de e-Content ou VOD tel que Shahid de MBC, Netflix, Deezer Music, Spotify, IPTV et autres services similaires ; et 6% ont ressenti le besoin de s'équiper ou de renouveler leurs équipements en produits de surveillance et de sécurité.
Confinement et comportements induits chez les consommateurs.
Le confinement a impacté sensiblement le comportement chez les consommateurs au Maroc où 69% des répondants affirment avoir réduit leurs visites des épiceries, des supermarchés et des marchés, tandis que 28% déclarent éviter d'acheter les produits fabriqués en Chine.
Concernant l'achat commandé à distance, 14% des consommateurs sondés déclarent effectuer une partie de leurs achats en ligne et 12% commandent le plus souvent au téléphone les produits alimentaires et ménagers dont ils ont besoin.
Les produits les plus achetés durant la période du confinement.
Dans la catégorie Produits de nettoyage et d'entretien ménager, c'est l'eau de javel qui s'est accaparée la plus grande part chez 75% des consommateurs ; 65% ont acheté des légumes dans la catégories Produits de la Terre ; 65% ont acheté de la viande blanche incluant poulet et dinde ; 63% ont acheté du savon dans la catégorie Produits d'hygiène personnelle.
Dans la catégorie Boissons et produits à boire, le thé a été acheté par 46% des consommateurs suivi par 36% des produits d'épices dans la catégorie Produits d'épicerie et de cuisine.
33% des consommateurs ont acheté le plus des fruits secs et du beurre respectivement dans les catégorie Biscuiterie, confiserie et produits de snacking et la catégorie Produits à tartiner.
L'après Covid-19 ou le « next normal » chez les consommateurs.
Il n'est pas sans oublier que la crise et le confinement sanitaires ont inculqué chez les consommateurs certains comportement qui devraient être adoptés comme référentiel de conduite après confinement. Nous parlons du maintien de la distanciation sociale pour laquelle 66% des répondants l'adopteraient pour le « next normal », ou encore 60% parmi eux qui éviteraient de saluer ou de faire la bise.
Sur le plan de la consommation, 58% des consommateurs pensent acheter essentiellement du « Made in Morocco » et envisageraient de voyager au Maroc exclusivement durant les prochaines vacances.
Seuls 35% des consommateurs sondés pensent reprendre normalement leurs habitudes avant la pandémie et 26% opteraient pour l'achat Online de l'essentiel de leurs produits.
Les marques s'en sortent bien.
Selon les résultats de l'étude, les marques ont été appréciées par les consommateurs lors de la période la pandémie. Pour preuve, 66% estiment que les marques ont pris des mesures préventives relatives à la crise sanitaire actuelle.
Pour 40% des répondants, les marques ont adapté leur communication à la crise sanitaire actuelle, tandis que seulement 30% sont persuadés que les marques ne sensibilisent pas assez sur la crise sanitaire actuelle.
La quête à l'information recentrée sur les sources officielles.
68% des consommateurs ont déclaré considérer les sources officielles, telle que les sources gouvernementales (Ministère de la Santé, Ministère de l'Intérieur), pour s'informer des actualités du Coronavirus Covid-19 au Maroc.
65% des participants à l'étude affirment s'informer des actualités de la pandémie sur les chaînes nationales et internationales, tandis qu'uniquement 29% des répondants ont considéré les sources d'information sur les Réseaux Sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.