Célébration de la bicentenaire de la légation américaine de Tanger    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus dangereux    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    L'ONMT part à la conquête du Moyen-Orient    Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits légitimes du peuple palestinien    Le Groupe arabe à l'ONU salue le rôle important du Comité Al Qods dans la défense de la ville sainte    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Jacek Oalczak nommé PDG    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Recherche scientifique: premier congrès au Maroc sur l'utilisation des dérivés du cannabis    RAIDS ISRAELIENS SUR LA BANDE DE GAZA: ACHARNEMENT CONTRE LE MAROC    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Un candidat au poste de gouverneur de la Californie fait campagne avec un ours    Cause palestinienne : Gare à l'effet de compensation !    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    Algérie : un parti d'opposition dénonce une répression d'une « extrême violence » à l'égard des manifestants    Hervé Renard : "On m'a promis l'enfer avec les Lions de l'Atlas"    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Industrie automobile, l'embellie se concrétise !    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    Barça : « Koeman aurait un pied et demi en dehors du Barça ! »    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Edito : Piqures de rappel    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La voiture sans conducteur : on y est presque !
Publié dans Le Soir Echos le 01 - 09 - 2013

Si l'on suit les avancées technologiques de ces dernières années, il est clair que nous sommes bien loin de ce que prévoyait, et la littérature et le cinéma du siècle précédent, quant à l'avenir de l'humanité. Mieux vaut tard que jamais. Ce qui est triste, c'est de constater que le progrès de manière générale demeure une histoire de calculs économistes, mais également d'égo, d'orgueil…. Quoi qu'il en soit, les annonces des géants Google et Nissan, faites respectivement lundi et mardi derniers, rapprochent certaines échéances, notamment celle du jour où les voitures se conduiront toutes seules. L'annonce la plus conséquente est celle du numéro un de Nissan, Carlos Ghosn, qui s'est engagé mardi dernier à présenter « la voiture autonome » en 2020. déclaration faite mardi dernier accompagnée de plusieurs vidéos de présentations qui montrent la Nissan autonome pour rouler, éviter des obstacles et gérer certains imprévus. Une annonce qui cache derrière les lignes une course à l'exclusivité dont les deux principaux protagonistes sont Google et Nissan.
Objectif : 2020
Contrairement aux déclarations concernant la situation financière du groupe, ou un certain plan social…, quand on a le PDG d'un constructeur automobile, qui plus est, l'un des plus puissants du monde, s'engager à lancer un nouveau concept, on a intérêt à le croire. Dans ce cas précis, c'est une question d'honneur et de crédibilité. « Je m'engage à présenter la voiture autonome, une révolution technologique, dès 2020 et nous sommes en bonne voie pour y parvenir », a indiqué Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan, mardi dernier. Un véhicule « au prix raisonnable », a-t-il précisé, sans toutefois avancer de chiffre. Nissan officialise ainsi la course à l'exclusivité, pour ne pas dire le monopole, sur les véhicules du futur. Le constructeur japonais peut, en effet, se targuer d'avoir une bonne expérience en la matière, sans oublier la collaboration étroite et sérieuse avec les universités japonaises. Nissan pourrait avoir une longueur d'avance notamment avec la nouvelle piste d'essais révolutionnaire en cours de finalisation et sur laquelle il y aura une reproduction d'un parcours urbain très réaliste avec notamment des constructions en dur. Sur les vidéos, disponibles sur internet, on peut voire le prototype d'essais rouler sans problème sur une route et même gérer certains obstacles et imprévus faisant partie des aléas de la conduite, ajouté à la détection automatique des feux rouges ou encore des stops. Un très bon début ! Toutefois, le risque est que les « autres », concrétisent leurs projets avant 2020.
Google : de l'investissement au lieu de l'engagement !
Avant la déclaration de Nissan, ce fut Google qui a démarré les hostilités, toutefois d'une manière plutôt subtile. Lundi dernier, on apprend que le géant américain du web a investi 258 millions de dollars dans la société Uber – une société spécialisée dans le transport privé également appelées les « taxis de luxe » – suite à une opération de levée de fonds qui aurait rapporté 375 millions de dollars. Il s'agit du plus gros investissement Google dans une entreprise. Il est donc question de capitaliser le concept de la « voiture robot », en développement chez Google depuis 2010, en l'intégrant à la flotte de véhicules Uber, qui comprend hormis les taxis des véhicules de livraisons. Objectif : supprimer toute intervention humaine au niveau de la conduite. Vu la vitesse à laquelle Google développe ses programmes, ainsi qu'à l'argent fou qu'il récupère de ses collaborations, officielles et officieuses, avec les gouvernements (Ex : programme «Prism »), les pronostics vont bon train et donnent Google favoris de la course. Il faut savoir qu'au départ, Google se concentrait plus sur le volet software. Développer des systèmes informatiques performants, capables de rendre les voitures autonomes, puis les proposer aux différents constructeurs. L'expérience aux Etats-Unis, avec la Prius de Toyota en est d'ailleurs l'exemple le plus concret. Toutefois, quelque chose s'est passé entre temps qui a fait que Google voit désormais plus grand, et comme pour ses smartphones, avoir ses « voitures ». L'affaire du possible accord entre Google, IBM et l'équipementier Continental, révélée la semaine dernière par la presse allemande ne fait que confirmer cette tendance.
Les constructeurs restent discrets
Ils sont bien nombreux à avoir parler de voitures autonomes, et bien avant ces nouvelles déclarations. Cependant, les constructeurs se limitent pour l'heure à travailler sur des systèmes intelligents d'aide à la conduite, pour le stationnement ou encore l'optimisation de la sécurité passive et active. Audi, Volvo, Mercedes, Volksvagen ou encore Ford sont déjà « dans le coup » mais n'ont pas encore réagi officiellement à l'actualité de cette semaine. Il ne faut pas oublier que même si les voitures autonomes viennent à sortir bientôt, cela marquera un bouleversement non seulement d'ordres technologiques, mais surtout au niveau de la lois en vigueur. Une tâche qui n'est pas des plus aisées. Pour l'instant, seule quelques Etats américains autorisent la circulation de ce type de véhicules, à savoir : Nevada, Floride, Californie et Washington DC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.