Casablanca : Inauguration de l'annexe du tribunal de commerce réservée au registre de commerce    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Ventre vide, tables garnies    Covid-19 au Maroc : 684 nouvelles contaminations, 6 décès    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des personnes âgées (Interview)    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Ramadan/Maroc: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus (El Otmani)    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    France: Indignation suite aux tags antimusulmans à Rennes    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'actrice devait reprendre le rôle titre d'une série inspirée du téléfilm "Aïcha" : Sofia Essaïdi de nouveau devant la caméra
Publié dans Libération le 16 - 06 - 2009

Que de bonnes nouvelles pour la jeune Franco-marocaine Sofia Essaidi. Après avoir triomphé dans la comédie musicale «Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte» (du célèbre chorégraphe Kamel Ouali) et s'être attiré les faveurs des spectateurs, la chanteuse et compositrice native de Casablanca devait à nouveau passer devant la caméra. Au bonheur de millions de téléspectateurs et fans qui ont récemment apprécié les premiers pas, plutôt réussis, de la jeune actrice au cinéma.
Sofia Essaidi était parvenue avec succès à se mettre dans la peau d'Aïcha, le personnage principal du téléfilm éponyme de Yamina Benguigui, diffusé le 13 mai dernier sur la chaîne France 2. « Aïcha » avait alors réalisé une belle audience en réunissant quelque 5,3 millions de spectateurs. Un chiffre qui témoigne de la bonne prestation de l'actrice qui a su relever le défi et donner à la thématique du film la place qu'elle mérite sur les écrans.
Confortée par ces chiffres, la chaîne française aurait proposé à la réalisatrice de reprendre l'aventure "Aicha" dans la perspective d'en faire une mini-série. C'est en substance ce qu'a révélé Yamina Benguigui en marge du Festival de télévision de Monte-Carlo auquel elle venait de prendre part.
Selon la réalisatrice et productrice, une série de six épisodes de 52 min dérivée de son téléfilm « Aïcha » serait actuellement écrite pour France2. Et serait diffusée le mercredi en prime time à la fin de l'année en cours. La nouvelle série reprendrait la trame du film dont il est tiré, a-t-elle laissé entendre.
D'après la presse outre-Atlantique qui le rapporte, Yamina Benguigui entend ainsi prolonger son analyse du thème des banlieues et de l'immigration. Et briser les nombreux clichés qui ternissent l'image des banlieues et portent préjudice à leurs habitants.
Parce qu'elle s'est brillamment distinguée dans son nouveau costume de comédienne, la rayonnante Sofia Essaidi pourrait se voir ainsi offrir une nouvelle occasion de confirmer ce talent qu'on ne lui connaissait pas ou peu dans le cadre de ce projet. Lequel ne devait pas laisser indifférente la chanteuse qui n'a jamais caché ses « envies très fortes de cinéma ».
Pour rappel, Sofia interprétait le rôle d'Aïcha, l'héroïne du film, une Française de 25 ans d'origine algérienne, battante des cités de la banlieue nord de Paris, qui refuse d'être enfermée dans les stéréotypes de la "beurette". Et décide de conquérir son indépendance au-delà des cités, l'autre côté du périphérique.
« J'ai toujours été indépendante. J'ai grandi dans une famille mixte, avec une mère française et un père marocain. Famille très ouverte, qui m'a laissé beaucoup de liberté. Je n'ai pas de combat particulier car je n'ai jamais eu besoin de rêver d'indépendance. Mais, si je peux, à travers le film de Yamina, véhiculer un message pour les femmes qui n'ont pas cette chance, je suis ravie », confia en début de mois l'actrice à la presse, à propos du rôle de femme qui rêve d'indépendance qu'elle endossait.
A ceux qui redoutent que la jeune star délaisse la musique au profit du cinéma, Sofia a déclaré récemment dans les colonnes de Midi Libre (4 juin) qu'il était impossible de choisir entre chant, danse et comédie. D'autan plus que « mon équilibre vient du mélange des trois mondes, c'est seulement là que je suis épanouie », avait-elle confié.
Décidément, on n'a pas fini d'entendre parler de Sofia ou plutôt de la jeune actrice prometteuse qu'elle est devenue!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.