Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Officiel : Après un long attentisme, la justice espagnole convoque Brahim Ghali
Publié dans L'opinion le 07 - 05 - 2021

Le porte-parole de l'Audiencia Nacional, a annoncé ce vendredi, que Brahim Ghali est appelé à comparaître devant la justice le 1er juin prochain.
Le chef des milices séparatistes du polisario devrai ainsi répondre, mardi 1er juin, à plusieurs des accusations, notamment de tortures, de viols et d'atteintes aux droits de l'homme, devant la justice espagnole.
L'annonce en question fait suite à la demande du juge d'instruction auprès de l'Audiencia Nacional, Santiago Pedraz Gomez, datée du mardi 4 mai, qui avait ordonné une identification de Brahim Ghali, avant de procéder aux interrogatoires.
Le Chef du front séparatiste devra donc comparaître devant un juge de la Cour nationale espagnole dès le début de juin, après avoir été identifié à l'hôpital Logroño par les éléments de la Police, où il est hospitalisé depuis deux semaines sous la fausse identité de l'Algérien Mohamed Benbatouche. Ces derniers ont soumis leur rapport au juge d'instruction, confirmant ainsi son entrée frauduleuse au territoire espagnole par un faux passeport.
Par ailleurs, alors qu'une poignée de médias évoque un état de santé qui ne permettrait pas au séparatiste de faire face aux poursuites judiciaires à son encontre, plusieurs autres, dont des médias pro-polisario, témoignent que Brahim est aujourd'hui en bonne santé. D'ailleurs, le site espagnol « Larazon » précisait hier même que l'état de santé de Brahim Ghali lui permet d'être convoqué pour une audition à la date fixée.
La décision de l'Audience nationale, la plus haute instance juridique en Espagne, fait suite à une plainte, pour torture, séquestration et détention arbitraire, déposée par El Fadel Breika, ancien détenu dans les geôles du polisario, disposant de la nationalité espagnole. Notons que plusieurs autres plaintes ont été prononcées par d'autres victimes, notamment Khadijatou Mahmoud, une jeune Sahraouie qui l'accuse de l'avoir violée en 2010, ou encore les plaintes de l'Association sahraouie de défense des droits de l'Homme (ASADEH) et l'Association canarienne des victimes du terrorisme (ACAVITE).
D'ailleurs, l'ASADEHD, étant partie civile dans ce procès, a demandé au juge d'adopter des mesures conservatoires, à savoir le retrait du passeport et une mise sous surveillance policière, pour garantir la comparution de Brahim Ghali devant la justice.
Les vents soufflent-ils contre la volonté du gouvernement espagnol ?
L'accueil du chef du Polisario en Espagne demeure une source d'embarras pour le gouvernement de Pedro Sanchez et met en doute l'impartialité qu'il laisse paraitre au sujet du dossier du Sahara marocain, au moment où la crise diplomatique entre Rabat et Madrid est loin de prendre fin.
Pour raison, le gouvernement espagnol a tenté de couvrir jusqu'au bout le chef des séparatistes. Allant du fait de camoufler sa présence en Espagne, jusqu'à déclarer que ce dernier quittera l'Espagne après l'amélioration de son état de santé. D'ailleurs, Arancha Gonzalez Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères, l'avait explicitement déclaré mardi : « Quand ces raisons humanitaires prendront fin, Ghali quittera évidemment l'Espagne ». Sa convocation devant la justice en dit toutefois autrement.
Polisario : Une organisation criminelle

En outre, cinq autres membres du Polisario ont également été convoqués ce vendredi matin devant l'Audience nationale pour répondre aux mêmes plaintes de Fadel Breika. Il s'agit de Bachir Sayed, ministre des Affaires politiques de Brahim Ghali, Sidahmed El Bellal Hedda, Gali Sidi-Mohamed Adelyelil, Bachir Sayed, Mohamed El Khalil et Mohamed Salec Abdesamad.
Ces derniers ne se sont pas présentés, puisque qu'ils n'auraient pas pu recevoir la convocation correspondante, du fait qu'ils se trouvent en Algérie, indique le journal « LaRazon », citant des sources judiciaires. Leur présentation devant le juge d'instruction à l'Audience nationale, Santiago Pedraz, a donc été suspendue.
Les accusations qui pèsent sur le chef des séparatistes et sur ses cinq compagnons sont lourdes. Il s'agit de crimes présumés de détention illégale, tortures ainsi que crimes contre l'humanité, a indiqué l'agence de presse espagnole EFE.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.