La coopération entre les services de renseignements arabes au centre d'un forum au Caire    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Décès de Hosni Moubarak: ce que l'on sait    Officiel: le Wydad présente son nouvel entraîneur (PHOTO)    Italie : le virus en Toscane et Sicile, des ministres européens à Rome    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»    La RSB rate le leadership à Oued Zem    Hamidou Zemmouri n'est plus    Les souvenirs du séisme d'Agadir!    Coronavirus: grosse panique chez les Marocains d'Italie    L'escalade continue    3e édition de l'Afrique du Rire    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Tour des championnats européens de football    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Pétitions, le Parlement fait le point    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ukraine: nouvel entretien à quatre lundi pour maintenir la pression sur Moscou
Publié dans L'opinion le 02 - 07 - 2014

Une nouvelle conférence téléphonique devait se tenir lundi entre les présidents russe, ukrainien, français et la chancelière allemande quelques heures avant l'expiration d'un fragile cessez-le-feu en Ukraine qui expirait théoriquement à 19h00 GMT.
Dimanche, au cours de deux heures d'entretiens à quatre, François Hollande et Angela Merkel avaient à nouveau appelé Vladimir Poutine à agir pour aider son homologue ukrainien Petro Porochenko à apaiser la situation dans l'est séparatiste. Les mêmes dirigeants devaient à nouveau s'appeler lundi, à une heure qui n'avait pas été précisée, tout comme la veille. Menacé de sanctions économiques par l'Union européenne et les Etats-Unis faute de résultats concrets, l'homme fort du Kremlin a plaidé pour une prolongation du cessez-le-feu.
Les Occidentaux exhortent depuis des jours le président russe à peser de tout son poids pour un rapide désarmement des rebelles séparatistes prorusses et pour que cessent les «infiltrations» d'armes et de combattants afin d'ouvrir un dialogue de paix entre les autorités pro-européennes de Kiev et les insurgés. M. Hollande et Mme Merkel «ont rappelé clairement les attentes exprimées par le Conseil européen vendredi et souhaité que des résultats soient obtenus d'ici lundi».
Ils ont ainsi plaidé pour que Kiev et Moscou travaillent à la mise en place d'un mécanisme de vérification, sous l'observation de l'OSCE, du cessez-le-feu et du contrôle effectif de la frontière, au retour sous contrôle des autorités ukrainiennes des trois postes-frontières pris par les séparatistes, et à l'ouverture de négociations sur la mise en œuvre du plan de paix du président Porochenko. Après la libération de deux équipes d'observateurs de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), ils ont en outre appelé à la poursuite de la libération des otages. Cet entretien avait été fixé vendredi à Bruxelles lorsque le président pro-occidental ukrainien a signé un accord historique d'association avec l'Union européenne, suscitant l'ire de la Russie au moment où Vladimir Poutine cherche à rétablir l'influence de Moscou dans les anciennes républiques soviétiques.
Appel à prolonger la trêve
«Un appel a été lancé à Petro Porochenko afin de prolonger le régime de cessez-le-feu sur une période plus longue», a pour sa part indiqué le Kremlin à l'issue de cet échange à quatre, le deuxième en quatre jours.
Le président russe a aussi souligné la nécessité d'octroyer une aide humanitaire à la population du sud-est de l'Ukraine, en raison de «l'aggravation de la situation humanitaire» dans cette zone. Depuis le déclenchement d'une opération militaire ukrainienne le 13 avril pour mettre fin à l'insurrection séparatiste, près de 450 personnes ont été tuées et des dizaines de milliers de personnes ont fui la région industrielle russophone du Donbass. Moscou, accusé maintes fois par les Occidentaux d'armer en sous-main la rébellion pour déstabiliser l'Ukraine, a dit soutenir le cessez-le-feu et le plan de paix de Kiev, en demandant que les droits des russophones soient respectés et qu'un «large» dialogue avec les rebelles soit entamé. Beaucoup reste toutefois à faire pour mettre en oeuvre un plan de paix entre les autorités pro-européennes de Kiev et les rebelles, qui ont revendiqué leur indépendance dans deux régions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.