Club Med et Madaëf investissent plus de 274 millions de dirhams en projets touristiques    Le PLF 2021 propose la création de près de 21.000 nouveaux postes    Météo: le temps prévu ce mardi au Maroc    Coopération sécuritaire: Rabat et Washington affichent leur volonté commune de renforcer leur partenariat stratégique    3ème session CAFRAD : Formation des élites de demain    Africa Security Forum : L'adéquation difficile entre climat, sécurité et population    Bilan quotidien: 2.117 nouveaux cas, dont 651 à Casa-Settat    PLF2021 : Voici l'intégralité des mesures approuvées en Conseil de gouvernement [Document]    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Stage des U20 à Maâmoura    L'Australie assène une claque au Polisario devant l'ONU    Installation des membres de la Commission régionale des droits de l'Homme dans l'Oriental    Interpellation de quatre individus à Dakhla    Agadir : Un premier groupe de touristes britanniques    Expulsion de 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste    El Otmani: « Des négociations en cours avec trois nouvelles sociétés pour un vaccin »    Examens de la 1ère année Bac: avis aux candidats qui s'étaient absentés    Usine de PSA au Maroc : Barid Al-Maghrib passe commande de 225 Citroën Ami    La Tunisienne des Arts et des Lettres    «Relégation logique, politique et sport ne vont pas de pair»    Casablanca: le Barcelo Anfa organise son premier Afterwork post-covid !    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Coronavirus : Badr Hari testé positif    El Arabi signe un magnifique hat-trick !    Couvre-feu, cafés, commerces…le gouvernement prolonge les mesures à Casablanca    Mettre en place une véritable culture du don    Tannane voit rouge !    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Amina Agueznay, Joana Choumali et Ghizlane Sahli explorent le Jardin en soi    Les artistes de la halqa: les oubliés!    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    Alerte météo: fortes rafales de vent attendues au Maroc    Pêche. Le Brexit rapproche le Maroc et l'UE    Le Financial Times accorde une place importante à Tanger-Med    Notre jeunesse s'entre-tue…    Privé de revenus importants, Maroc Telecom s'adapte à la crise (Résultat)    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    La chanteuse Najat Atabou surprend ses fans (PHOTO)    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Festival d'El Gouna. « Mica » d'Ismail Ferroukhi sélectionné en compétition officielle    USFP. Le grand fleuve déborde à Marrakech    2021 l'année de tous les télescopages    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    Demi-finale de la Ligue des Champions / Raja-Zamalek (0-1) : L'arbitrage injustement décisif !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ciné-Scope : Actuellement en salles : : "Malak"
Publié dans L'opinion le 07 - 07 - 2014

Les cinémas du sud ne peuvent évoluer que dans le genre dramatique. Dénués des grands moyens pour réaliser des films à grand spectacle, science-fiction, horreur, et autre western, les cinéastes du tiers-monde se replient sur les drames et mélo-drames, ce qui, pour l'occident, relève de la télévision. D'où cette difficulté chez nous de distinguer un film de cinéma d'une oeuvre télévisuelle. Pour illustrer cette confusion, il suffit de voir "Malak", premier long métrage d'Abdeslam Kelai qui, jusqu'à présent, a travaillé pour le petit écran en réalisant des films à caractère social. Car "Malak" est un véritable mélo-drame sur fond social, destiné au grand public qui est aujourd'hui le public de la télévision après la disparition progressive des salles de cinéma. Kelai suit le parcours dramatique d'une jeune fille qui , à la suite d'un incident, fuit le domicile parental pour assumer les conséquences de son erreur. C'est l'occasion pour nous, humbles spectateurs de découvrir les bas-fonds en particulier nocturnes de la ville de Tanger où la fille va échouer. A travers cette errance inopinée, où se mélange espoir et désespoir, on se familiarise avec les difficultés d'être d'une jeune Marocaine socialement "fautive" parce que naïve devant l'appétit masculin. Kelai nous présente une société sans scrupule dénuée de tout humanisme où le seul pouvoir qui domine est celui de l'argent, clé de toutes les solutions. Il n'hésite pas à forcer la dose en ayant recours au dialogue de rue si familier dans les milieux où évolue accidentellement notre "héroïne" Malak. Cette dernière est admirablement interprétée par la jeune actrice Chaimae Benaicha, personnage central qui concentre toute la fiction sur lui et de ce fait supporte tout le film avec un souffle inhabituel. Cependant, le film souffre de quelques insuffisances en particulier au niveau des dialogues qui paraissent incohérents à certaines situations dramatiques comme quelques exagérations à dramatiser le ton à l'extrême quitte à bousculer le spectateur. Mais n'est-ce pas là le but de tout réalisateur?
Résumé du film
Malak, dix-sept ans, découvre qu'elle est enceinte. Abandonnée par son amant, elle décide de quitter sa ville natale pour s'installer à Tanger. S'en suit une période d'errance qui la mènera jusqu'à la prostitution.
Fiche technique
Origine : Maroc
Année : 2012
Durée : 1h 37
Réalisation : Abdeslam Kelai
Scénario : Mouncef Kadiri
Image : Ivan Oms Blanco
Musique : Bernard Elsner
Montage : Roman Sotola
Son : Patrice Mendez
Production : Mouton rouge
Fiche artistique
Chaimaie Benaicha
Mohamed Choubi
Saadia Ladib
Omar Lotfi
Mohamed Majd
Fadwa Taleb
Nisrine Radi
Fatiha Ouatili
Najat Wafi
Jamal Laababsi
Hamid Najah
Ahmed Jaidi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.