La réforme du système d'information en débat    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    Melkisation des terres collectives – Aziz Akhannouch : «Une vraie révolution»    Un voisin, un destin    Concurrence. Le système doit s'améliorer    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation de cinq individus à Imzouren    Tiznit : Une balle de sommation tirée pour neutraliser un récidiviste en état d'ébriété avancée    Ala veille du G20 à Osaka, Guterres appelle à une croissance mondiale équitable    El Othmani se décerne un satisfecit devant les Conseillers    ONU-Sahara : Gabon, Bahrein et Burundi réitèrent leur soutien au Maroc    Allah, Sidna …et le foot !    BMCE Bank of Africa réalise une triple augmentation de capital de 4 milliards Dh !    Conseil de Surveillance d'Al Omrane qui maintient le cap    13è édition de « Grandes écoles pour tous » organisée par la Fondation AWB    Mauritanie: L'opposition conteste la victoire d'El Ghazouani    Encore une cellule terroriste démantelée    Eco-Médias remporte la Supradyn Cup    Enseignement: Les élèves condamnés à subir leur héritage social    MRE: Benatiq décline le dispositif 2019    Musiques sacrées du monde: Bilan «très positif» pour la 25e édition    Mawazine: Une pluie de stars    Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Le Onze national poursuit sa préparation au grand complet    Atal, Monsieur "je donne tout"    Le Cameroun confirme et le Ghana rate son entrée    Bonne tenue de l'activité du secteur de la pêche    Session de formation sur la démocratie participative    Rencontre entre la direction du parti et des acteurs associatifs, de différents horizons    Bouillon de culture    Nucléaire, Golfe : L'Iran semble jouer l'apaisement    Docteur Chafik Chraïbi, président de l'Association marocaine de lutte contre l'avortement clandestin    Alzheimer La faute à la circulation sanguine ?    Baccalauréat 2019 : La meilleure note au niveau national enregistrée dans la région de Rabat-Salé-Kénitra    La communication publique stratégique : Une légitimation organisationnelle des réformes    Insolite : Pirates informatiques    Avec ses cours de robotique, l'Arménie rêve d'un "futur hautement technologique"    Deux jours de fête sous le thème "La chanson marocaine, une expression esthétique et une identité"    Pour un développement de la culture de cinéma    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Danemark: Le tueur présumé de Copenhague est un repris de justice
Publié dans L'opinion le 17 - 02 - 2015

L'homme que la police danoise a abattu et qui est l'auteur présumé du double attentat de Copenhague s'appellerait Omar Abdel Hamid El-Hussein. Il avait 22 ans et sortait tout juste de prison
La police commençait à cerner le profil de l'auteur présumé des deux fusillades de Copenhague, un jeune homme né au Danemark et fiché pour actes de délinquance, dont le mode opératoire, similaire à celui des attaques de Paris, renforce les craintes de nouveaux attentats jihadistes en Europe. La chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, a rappelé que «personne ne doit pouvoir impunément attaquer la société danoise ouverte, libre et démocratique».
La police danoise a refusé de dévoiler l›identité du suspect, qu›elle a abattu dimanche au petit matin. Seule une photographie de l›homme avait été publiée, apparemment prise dans un parking. Le cliché était accompagné d›un signalement peu précis. Mais, selon les médias danois, le tueur présumé a été identifié comme étant Omar El-Hussein. L›homme, âgé de 22 ans, a été abattu, dimanche 15 février, par des policiers sur lesquels il avait ouvert le feu dans le quartier populaire de Nørrebro. Il est soupçonné par la police d›être l›auteur des deux fusillades, samedi et dimanche, qui ont tué deux civils et blessé cinq policiers.
La première attaque, au fusil-mitrailleur, a eu lieu dans l'après-midi du samedi 14 février. Des dizaines de personnes assistaient à un débat sur le thème « Art, blasphème et liberté » au centre culturel Krudttonden, dans un quartier aisé du nord de la capitale danoise. La conférence se tient sous protection policière, puisque l'un des principaux participants est l'artiste suédois, Lars Vilks, auteur en 2007 d'une caricature attentatoire au prophète de l'Islam, qui lui a valu des menaces de mort. Le réalisateur Finn Nørgaard, 55 ans, qui se trouvait dans l'assistance, est mort atteint au thorax par une des dizaines de balles que l'assaillant a eu le temps de tirer, avant de fuir en voiture. L'assaillant quitte, en effet, rapidement les lieux dans une Volkswagen Polo. La police se lance à sa recherche.
L'homme ne garde pas sa voiture longtemps : il l'abandonne à deux kilomètres au nord du lieu de l'attentat, près d'une gare. La police diffuse l'immatriculation de cette voiture, et demande aux habitants de Copenhague de ne surtout pas tenter d'appréhender un suspect. Elle annonce, peu après, que la voiture a été retrouvée. Les enquêteurs diffusent cette description de l'assaillant : « Un homme de 25-30 ans, d'environ 1,85 m, de corpulence athlétique et d'apparence arabe, mais avec une peau plus claire que la normale et avec les cheveux noirs et raides », selon les mots du communiqué officiel. Une chasse à l'homme commence.
Abattu par la police au cours d'un échange de tirs
La police danoise publie, dans la soirée, une photo tirée d'une caméra de vidéosurveillance d'un homme vêtu d'une doudoune foncée, d'un bonnet ou d'une cagoule bordeaux, et portant un grand sac noir. Les enquêteurs placent l'appartement de l'auteur présumé de la fusillade sous surveillance, après avoir été prévenus par un chauffeur de taxi qu›il avait déposé l›homme à cette adresse, dans le quartier populaire de Norrebro, dans le nord-ouest de Copenhague, peu après la fusillade. La seconde attaque a eu lieu à l'extérieur de la grande synagogue, après minuit. Quatre-vingts personnes se trouvaient dans la grande synagogue de Krystalgade, dans le centre de Copenhague, pour participer à une cérémonie de confirmation lorsque le bâtiment, placé sous surveillance à la suite de la fusillade du centre culturel, est la cible de tirs. Dan Uzan, 37 ans, qui montait la garde pour protéger les dizaines d'invités d'une fête juive, a été tué. Deux policiers ont également été blessés. Le tireur repart à pied. Il retourne à l'appartement de Norrebro. Les policiers l'apostrophent. Il ouvre le feu. En répliquant, la police le tue.
Le tireur présumé est «un jeune homme de 22 ans, né au Danemark, connu de la police pour plusieurs délits dont des infractions à la législation sur les armes et des violences», a annoncé la police dans un communiqué. «Il est également connu pour ses liens avec des bandes de délinquants», a-t-elle ajouté. L'homme était sorti de prison, il y a deux semaines, où il purgeait une peine pour avoir agressé, il y a un an, un homme de 19 ans, dans la gare de Copenhague, sans raison claire.
Il était également déjà connu des services de renseignement. Les enquêteurs ignorent, cependant, s'il est allé ou pas en Syrie ou en Irak, mais selon Jens Madsen, des services de renseignement (PET), « il peut avoir été inspiré par la propagande militante islamiste diffusée par Da'ech ou d'autres organisations terroristes ». Le Danemark est, eu égard à sa population, un des pays les plus concernés par des départs pour le djihad en Syrie. Par ailleurs, une dizaine de militaires danois ont investi le café Internet « PowerPlay Reborn », dans le quartier de Nøbro, près de l›endroit où le tireur présumé a été abattu, afin de procéder à quatre arrestations de personnes qui ont été embarquées menottées. Les forces de l›ordre auraient également saisi de nombreux documents. Cependant, rien ne prouve qu›Omar Abdel Hamid El-Hussein ait préparé ses actions terroristes présumées avec des complices, selon les services secrets danois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.