Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Albert Cohen, musicien chanteur : « Touche pas mon Roi », un hymne à la coexistence
Publié dans L'opinion le 17 - 06 - 2016

Tandis que certains milieux hostiles au Maroc, se lancent dans une vaste campagne de dénigrement de notre pays et de ses instituions sacrées, les artistes marocains réagissent pour répondre à ces détracteurs par plusieurs manières. Parmi eux, Albert Cohen, parolier, compositeur et chanteur et musicien de notoriété nationale et internationale, membre de la communauté judaïque marocaine vient de réagir à travers une nouvelle chanson multilingue qu'il a appelé « Ne touche pas à mon Roi ». Écoutons-le :
Question : Vous venez d'attirer l'attention ces dernières semaines, à travers une nouvelle chanson qui dénote de votre esprit nationaliste à travers un beau poème que vous avez écrit, composé et chanté. «Ne touche pas à mon Roi » en guise de réponse à une campagne médiatique qui vise le Maroc, son Roi et ses instituions sacrées. Quelles sont les motivations de cette chanson ?
Albert Cohen : Les motivations sont venues tout naturellement, puisqu'en ce moment notre pays fait l'objet de plusieurs attaques venant de milieux hostiles au Royaume et avant tout à son Souverain que Dieu l'assiste. Evidemment, puisque je suis marocain et je défends mon patrimoine qui est ma patrie et mon Roi, cette campagne d'hostilité ne peux pas me laisser indifférent.
Question : Avant d'aborder la forme et le contenu de cette chanson, parlez nous d'abord de votre carrière dans la musique et la chanson !
Albert Cohen : ma carrière d'artiste a commencé il y a très longtemps, depuis prés 40 ans durant lesquels je me suis produit dans plusieurs pays du monde et tout particulièrement au Maroc. C'est un domaine qui m'a toujours attiré.. J'adore la musique, c'est ma passion et mon destin naturel.
*-Vous êtes très connu en tant que membre très actif de la communauté judaïque marocaine, et vous militez depuis toujours pour la tolérance , la coexistence pacifique et la réconciliation entre les cultures et les religions . Estce toujours votre combat ?
Albert Cohen : Effectivement, c'est toujours mon combat et le sera jusqu›à la fin de ma vie, car c'est un noble combat, celui qu'on doit mener pour la coexistence c'est ce qu'il y a de plus important aujourd'hui. Toute personne qui n'adhère pas à ce principe doit avoir un problème. Moi, je ne comprends pas pourquoi on n'arrive toujours pas à coexister cote à cote dans cette terre de sagesse et de tolérance.
Question :Enfin, pour revenir à cette belle chanson, Pourquoi vous avez choisi de la chanter en français et dans plusieurs autres langues comme l'arabe, l'hébreux, l'amazighe ,l'anglais , l'espagnol etc ?
Albert Cohen ; Effectivement, pour donner à cette chanson un espace plus large j'ai opté pour ce multilinguisme: On passe ainsi du français, à l'Anglais à l'arabe l'hébreu et l'amazighe. C'est le meilleur exemple qui dénote de la diversité de notre culture et de nos rythmes musicaux Et c'est aussi pour mieux vulgariser la culture de la coexistence
A propos de ses projets futurs, le musicien chanteur précise : D'abord, je suis en train de finaliser cette nouvelle chanson, « Ne touche pas à mon Roi » . Il y a aussi un clip qui est en cours de production et qui sortira bientôt, en plus d'un nouvel album comportant pas moins de 7 titres. Et il y a bien plusieurs événements artistiques et culturels auxquels je participerais dans les prochaines semaines et tout au long de la période d'été.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.