Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    La Bulgarie salue le rétablissement de la libre circulation civile et commerciale à El Guergarat    Susana Diaz : le Maroc, le "partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée"    Ahmad Ahmad, le président de la CAF suspendu 5 ans par la FIFA    Karim Belhassan, nouveau Directeur général Adjoint de BMCI    L'hébergement des touristes chez l'habitant : une activité laminée par le Covid-19    Faut-il réglementer le télétravail?    PJD. Tu critiques tu dégages    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    inwi: Partenaire Officiel du Football National    Allemagne: le sort de Joachim Löw se jouera le 4 décembre    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    Covid-19 au Maroc: quels sont les symptômes du moment ?    Société Générale Maroc revisite ses bâches publicitaires    Disparition d'un garçon de 13 ans à Asilah : Le pire est à craindre    Port du masque: les autorités de Larache serrent la vis    Les vagues du roman maghrébin et la richesse de l'imaginaire    Clôture du VFM: une édition digitale «déconfinée», placée sous le signe de la résilience!    «Radia Aliya»: Mourad Asmar rend hommage aux mères    Mémoire du judaïsme marocain    L'actrice marocaine Saadia Louk dénonce les fake news des séparatistes    Entretien / Prévisions des tendances du digital en 2021    Equipe nationale féminine: Double confrontation amicale Maroc-Ghana, les 26 et 30 novembre à Accra    Football / La sélection nationale U20 en stage de préparation à Maâmora    Griezmann brise le silence sur ses rapports avec Messi    Al-Nasr : la colère d'Amrabat après la défaite face à Al Hilal (VIDEO)    Coronavirus : voici les métiers les plus à risque [Etude]    Moncef Slaoui : « La vaccination pourrait démarrer le 11 décembre »    Service client : Schneider Electric et Ingram Micro North Africa scellent un partenariat    Flexibilité du dirham : Jouahri chez les députés    Guergarate : La République tchèque salue l'engagement du Maroc à maintenir l'accord de cessez-le-feu    Concentrateurs d'oxygène, la ruée inutile    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 24 novembre    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    Guerguarat : Le Burkina Faso réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à «Daech»    Modèle de développement : Le processus de consultations de la CSMD touche à sa fin    Mohamed Ramadan s ' attire les foudres du public    Le Parlement libyen tient une séance de L consultations àTanger    Gad El Maleh ne sera pas père de prince    Thaïlande: Bras-de-fer entre la jeunesse et l'institution monarchique    L'ancien président Nicolas Sarkozy jugé pour corruption    Pedro Sanchez: «Le Maroc souffre d'une pression migratoire»    Etats-Unis : Biden va commencer à dévoiler son gouvernement    Exposition. L'art en Afrique médiévale à l'honneur à Washington    Israël-Arabie saoudite. Netanyahu en secret chez MBS    Maroc : Lancement du 7è Prix national de la lecture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion du Bureau COP22/CMP12/CMA1
Vers le modèle de développement durable à bas carbone
Publié dans L'opinion le 20 - 03 - 2017

Le président de la COP22 et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération du Maroc, Salaheddine Mezouar, a présidé le 17 mars à Rabat une réunion du Bureau COP22 / CMP12 / CMA1, avec la participation des membres internationaux du Bureau.
En effet, une délégation de haut niveau de la Convention-cadre des Nations Unies pour les changements climatiques (CCNUCC), présidée par sa Secrétaire Exécutive, Patricia Espinosa, a pris part à cette réunion ainsi que les présidents des deux organes subsidiaires permanents de la convention, et qui sont l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique et Technologique (SBSTA) et l'Organe Subsidiaire pour la mise en application (SBI), en plus de l'Ambassadeur Deo Saran, représentant la Présidence montante de la COP23.
Cette réunion a permis de revenir sur les résultats de la COP22 et les initiatives de la présidence marocaine et de préparer les quarante-sixièmes sessions du SBSTA et du SBI et la troisième partie de la première session du Groupe de travail ad hoc sur l'Accord de Paris (APA) qui se tiendront du 8 au 18 mai prochains à Bonn, en Allemagne, siège du secrétariat de la CCNUCC.
La réunion sera également été l'occasion d'échanger à Bonn sur les attentes de la COP23 qui sera organisée par les îles Fidji du 6 au 17 novembre 2017.
Lors de cette rencontre, le Président a souligné l'engagement continu des gouvernements envers l'Accord de Paris, qui a été ratifié par 134 parties. Il a également souligné que la COP22 a renforcé le rôle du secteur privé et de la société civile et que leur engagement en faveur de l'action climatique est essentiel pour avancer vers un avenir bas carbone.
«Les travaux se poursuivent après Marrakech et nous continuons à progresser sur notre feuille de route établie et à nous concentrer sur la finance climat. La COP22 s'est tenue sur le sol africain et a dépassé les attentes. Le succès de Marrakech a été le résultat de l'engagement de toutes les parties prenantes, de la consolidation autour de la mise en œuvre de l'Accord de Paris, et du rôle clé que jouent les acteurs non étatiques dans l'action climatique», a déclaré Salaheddine Mezouar.
Aussi, Salaheddine Mezouar a présenté lors de cette réunion l'état d'avancement de la feuille de route des finances ainsi que certaines initiatives concrètes soutenues par la présidence marocaine, y compris la création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, le projet régional ambitieux des comités ad hoc sur le développement du Sahel, et le soutien aux Etats insulaires.
Lors de la COP22 à Marrakech, les gouvernements ont confirmé leur engagement à progresser rapidement vers la mise en œuvre intégrale de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, premier accord universel visant à prévenir le réchauffement climatique au-delà de la capacité de gestion des impacts. Cette nouvelle ère de mise en œuvre et d'action pour le climat et le développement durable a été reprise dans la Proclamation de Marrakech pour l'Action en faveur de notre climat et le Développement Durable.
«Les deux prochaines années doivent faire l'objet d'importants progrès vers le modèle de développement durable à bas carbone qui offre le seul chemin réaliste pour la sécurité et le bien-être de tous. Marrakech a montré que les gouvernements, les entreprises et la société civile agissent ensemble pour atteindre cet agenda", a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de la CCNUCC.
Les sessions de mai à Bonn seront l'occasion de faire avancer les travaux sur le "Rulebook" de l'Accord de Paris et le "Facilitatrice Dialogue" qui devraient être terminés d'ici 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.