CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    FIFM : Plusieurs projets récompensés dans le cadre des ateliers de l'Atlas    Un américain arrêté pour l'utilisation de Playstation pour son trafic de drogue    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dakhla, ultime étape de la tournée Istiqlalienne dans les provinces sahariennes
Bilan concluant et forte mobilisation citoyenne
Publié dans L'opinion le 10 - 04 - 2019

La tournée Istiqlalienne dans les provinces sahariennes a été clôturée mardi 9 avril de belle manière à Dakhla. Cette ville qui est la quatrième étape de la tournée a abrité une rencontre d'échange et de communication avec les populations locales, ainsi que les travaux du Comité Exécutif du parti. Le Parti de l'Istiqlal avait entamé samedi dernier son périple à travers les provinces sahariennes par un meeting historique et de grande ampleur sur la place du Méchouar Lâayoune où des milliers de citoyens et de militants se sont regroupés pour démontrer leur attachement indéfectible à la patrie.
Le succès de cette rencontre saluée à l'échelle nationale comme la preuve indiscutable de l'attachement des habitants des provinces sahariennes à l'intégrité territoriale de leur pays, a même traversé les frontières du pays, soulignant l'énorme capacité de mobilisation du Parti de l'Istiqlal et son pouvoir fédérateur autour de la cause nationale. L'ampleur de la rencontre de Lâayoune a ainsi suscité une réaction irritée des séparatistes du Polisario qui ont manifesté, dans un communiqué publié lundi 8 avril, leur hostilité envers de telles manifestations nationalistes qui réduisent à néant leurs thèses erronées.
Après un passage non moins triomphal, dimanche à Smara et lundi à Boujdour, la caravane de l'Istiqlal a donc rallié, mardi, la ville de Dakhla. La même mobilisation et le même accueil chaleureux ont été constatés dans cette quatrième étape marquée par la tenue, sur place, des travaux du Comité Exécutif du parti. Comme à l'accoutumée, ces travaux se sont focalisés sur les principaux dossiers qui s'imposent sur le devant de la scène politique.
Dans ce sens, le CE exprime sa satisfaction de la nouvelle cadence qui caractérise les travaux de l'ONU pour accélérer le processus de résolution, comme il se félicite de l'efficience de la diplomatie nationale après le retour triomphal du Maroc au sein de sa famille africaine, et les acquis qui ont résulté de cette présence fortement distinguée, et qui ont barré la route aux manœuvres des ennemis de notre intégrité territoriale.
Le contenu du dernier rapport du Secrétaire Général, souligne le CE dans son communiqué, inspire une entière satisfaction, puisqu'il affirme sa conviction que la solution à la question du Sahara marocain est possible. Ce qui rejoint en toute logique les efforts du Maroc bâtis sur la bonne volonté politique et la confiance, dans le cadre du plan de l'autonomie, ainsi que dans le cadre du nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud qui, à travers plusieurs contrats-programmes, prévoit une enveloppe de 80 milliards de dirhams pour mettre en œuvre des projets à même d'assurer un essor économique remarquable à la région.
Dans cette dynamique vertueuse s'inscrit également l'approche participative et l'implication des habitants de la région, à travers leurs élus et représentants associatifs, dans les tables-rondes des négociations à Genève sous la houlette de l'envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU, M. Horst Köhler. Dans ce sens, le CE a lancé un appel conformément à la Déclaration de Lâayoune qui constitue depuis le 9 avril 2018 un message fort à nos frères dans les camps de Tindouf pour saisir les changements observés dans la région et les pays voisins, et se rallier à la mère patrie, unifiée de Tanger à Lagouira, en vue de contribuer au processus démocratique et à la relance économique, et soutenir le plan d'autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine.
Le communiqué du CE s'est par ailleurs félicité de la tenue emblématique de sa réunion a Dakhla, ainsi que de l'organisation à Laâyoune de la session ordinaire des travaux du Comité Central, sans oublier les rencontres d'échanges massifs dans les villes de Smara, Boujdour et Dakhla, qui ont conforté la présence du Parti de l'Istiqlal dans ces régions où le parti continue à jouir d'une large confiance des citoyens et d'une représentativité pesante dans les instances territoriales. Le CE s'est félicité dans ce cadre de la forte mobilisation citoyenne des habitants de la région, saluant à ce propos l'excellente organisation et l'appui logistique assuré par le frère Moulay Hamdi Ould Errachid, coordinateur du parti pour les trois régions du Sud. Le CE a également salué l'esprit d'engagement et de militantisme qui a marqué les rencontres d'échange avec les militants istiqlaliens et les populations de la région.
Le Comité Exécutif se réjouit enfin des précieuses conclusions et constats ressortis des travaux du Comité Central au bout d'un débat constructif autour de la réforme de l'enseignement, ceci en conformité avec les valeurs et acquis sur lesquels repose le référentiel idéologique du Parti de l'Istiqlal basé sur l'égalité dans ses dimensions politique, sociale, économique ou culturelle.
On retiendra de ces travaux la réflexion du Secrétaire Général du Parti, M. Nizar Baraka, autour de cette réforme traduite en ces mots lors de son allocution de clôture des travaux du Comité Central à Lâayoune : «Le sujet de l'enseignement et de sa langue est d'une importance tellement vitale pour les actuelles et futures générations, qu'il nous impose de nous garder de toute approche clivante et polarisante, dans laquelle les tenants de telle ou telle autre position se diabolisent les uns les autres. L'heure est au débat et à la réflexion logique et sincère en vue de parvenir à un modèle efficient d'enseignement à même d'accompagner et d'appuyer le développement du pays et de prémunir ses enfants contre les affres de l'ignorance».
Samir ZERRADI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.