Ihlan Omar, visage controversé de la diversité américaine    Procédure pénale : Une réforme pour renforcer la sécurité des personnes et des biens    Maroc-UE. L'Espagne "satisfaite" de l'adoption de l'Accord de pêche    Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique    Attijariwafa bank et la BAD s'associent pour développer le commerce en Afrique    L'AFD et l'ONDA signent deux conventions de financement    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Qui va remporter la CAN ?    Saad Lamjarred vers une nouvelle poursuite judiciaire    ASAP Rocky maintenu en détention jusqu'au 25 juillet    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Adam Naas : Vieille âme du futur    La Casa de Papel. La saison 3 désormais disponible sur Netflix    Communiqué du Bureau politique du PPS    La CGEM et la SFI s'allient pour stimuler l'employabilité des femmes    Le Centre international d'oncologie de Casablanca s'engage à rendre les soins plus accessibles    Le Crédit Agricole du Maroc : un passage réussi au Parlement    Voici les poules éliminatoires de la CAN 2021    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Montresso présente les temps forts de sa saison culturelle 2019-2020    Procès d'Imlil. L'avis de l'avocat de la victime danoise    Maroc-USA: Une alliance historique et un partenariat d'exception    Boucetta met en avant à Washington l'engagement continu du Maroc en faveur des libertés religieuses    La MAP inaugure son nouveau siège à Casablanca    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Taroudant, capitale d'une vie rurale en marche!    Rabat. Un quinquagénaire arrêté pour meurtre    Tensions entre Séoul et Tokyo: un Sud-Coréen s'immole par le feu    Venezuela: Pouvoir et opposition font état de progrès dans leurs discussions    L'UE sanctionne la Turquie pour forage au large de Chypre…    Primes : La CAF augmente le «prize money»    Préscolaire, le ministère dresse son bilan    10.000 dollars d'amende pour la fédération algérienne    L'inébranlable attachement du Maroc à la voie du réalisme et du compromis    Avant Trump, Clinton n'était pas épargné par la diplomatie britannique    Troisième marche du podium pour le Nigeria    La syphilis regagne du terrain    De "captain" Mahrez à la révélation Bennacer Le carré d'as algérien    Hicham El Idrissi : Il ne faut pas compter sur des joueurs qui ne veulent plus jouer pour le KACM    Casa malade de ses moyens de transport    Les budgets des collectivités territoriales enregistrent un excédent de 5,4 MMDH    Bouillon de culture    Contrairement à Nicki Minaj, 50 Cent et Janet Jackson chanteront en Arabie Saoudite    "Les Enfants de la mer", un film d'animation écologiste et spirituel    Le court-métrage en fête à Ifrane et Azrou    Procès Imlil. La Cour met l'affaire en délibéré    Instagram masque les « likes » dans six pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN-2011 (1ère journée): Bonne entrée en la matière pour le Maroc, l'Egypte confirme son talent
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

27, 25-18, 25-12), tandis que l'Egypte, archi-favori à sa propre succession, a affiché ses grandes ambitions de conserver sa couronne continentale, en dominant l'Afrique du Sud (3-0).
DNES: Rachid Maboudi.
Le Six national a mal débuté cette rencontre qui s'annonçait pourtant la plus facile sur papier avant d'affronter les deux mastodontes de l'Afrique, en l'occurrence le Cameroun et la Tunisie.
Les Botswanais ont creusé l'écart jusqu'à 4 points (9-5), mais les changements effectués par le coach national, l'Argentin Pablo Delcrecco, ont donné leurs fruits et permis à l'équipe nationale de redresser la barre (21-21).
Déterminées à ne pas lâcher prise, les deux équipes ont livré un spectacle de grand niveau pour tenir le suspens jusqu'au bout. Les joueurs marocains ont profité des erreurs de leurs homologues botswanais, notamment au service, pour conclure le 1er set en leur faveur (29-27).
Au deuxième set, les nationaux se sont montrés plus concentrés sur leur sujet et libérés de la pression du début du match, mais les Botswanais sont revenus dans la partie et réduit l'écart à seulement 1 point (8-7).
Mais grâce au mur de blocage imperméable, composé du capitaine Zakaria Bairi, qui évolue en Tunisie (Klibia) et Kamal Ouali du Chabab Mohammedia, les éléments nationaux vont imposer leur style pour s'adjuger ce deuxième set (25-18).
Lors de la troisième manche, l'équipe botswanaise n'a pas pu suivre le rythme des joueurs marocains qui se sont montrés très supérieurs physiquement et techniquement.
"Nous devions remporter ce premier match pour mettre le moral du groupe au beau fixe, surtout que nous évoluons devant notre public qui n'acceptera d'autre résultat que la victoire", a souligné l'entraineur national Delcrecco, affirmant être surpris par le niveau de l'équipe botswanaise.
"Je m'attendais à un match difficile. L'essentiel pour moi était de savoir la réaction de mes joueurs une fois mis en difficulté ", a-t-il lancé.
L'entraineur national a également signalé que "la rencontre prévue samedi contre le Cameroun sera complètement différente. Les Lions indomptables disposent de joueurs talentueux et expérimentés et qui sont très agressifs sur les services."
Et d'ajouter que pour remporter cette rencontre, la solution est de mettre l'équipe camerounaise en difficulté et de prendre des risques sur le service.
De son côté, l'entraineur du Botswana Orta Fellove Carlos a indiqué: "Nous ne sommes pas bien préparés pour cette compétition continentale pour laquelle nous nous sommes entrainés il y a seulement deux semaines. J'ai rien à reprocher à mes joueurs qui ont bataillé pour revenir dans le match".
"L'équipe marocaine a su mettre le doit sur nos points faibles, mais les choses ne semblent pas être les mêmes face au Cameroun, qui dispose d'une formation très aguerrie à ce genre de compétition", a-t-il dit.
Pour le compte du même groupe, la Tunisie et le Cameroun ont livré un bon spectacle digne de leur nom et de leur réputation à l'échelon continental.
Le Cameroun a été troisième en 2009, alors que la Tunisie détient le record de 8 titres continentaux (1967, 1971, 1979, 1987, 1995, 1997, 1999 et 2003) et ambitionne de renouer avec le podium africain.
Les Camerounais ont débuté la rencontre tambour battant, imposant leur style et hégémonie pour remporter le premier set avec 7 points d'écart (25-18).
Les coéquipiers du vétéran Noureddine Hfaied se sont emparés du deuxième set (25-20), avant de s'incliner, lors du troisième (25-17) puis remettre les pendules à l'heure (25-23) lors de la 4è manche.
Les deux formations ont eu recours, donc, à une manche décisive qui a permis au Cameroun de s'imposer en fin de compte (15-9).
"On a manqué de détermination pour continuer sur le même rythme jusqu'au bout. A chaque fois on réussissait à recoller au score, mais, lors de la dernière manche décisive, on était à égalité 7 à 7, avant de commettre deux fautes fatales, qui nous ont tellement handicapés pour revenir au score", a regretté l'entraineur tunisien Fethi Mkaouar.
"Nos chances de qualifications demeurent intactes. Nous avons encore deux matches à disputer contre, respectivement, le Botswana et le Maroc, que nous aborderons avec rigueur et sérénité en vue de valider notre billet pour le prochain tour", a-t-il souligné.
Dans la poule B, la logique a été respectée et les Pharaons ont honoré leur réputation en disposant aisément de l'Afrique du Sud par 3 sets à 0 (25-12, 25-14, 25-16).
"Cette victoire est due notamment au haut niveau du service que nous appliquions, chose qui nous a facilité la mission pour contrer toutes les offensives de l'équipe sud-africaine", a tenu à souligner l'entraineur de l'Egypte, Sherif Elshemerly, qui n'a purgé que trois mois et demi à la tête de la sélection égyptienne.
"L'équipe actuelle, privée des services de trois de ses cadres pour blessure, a été profondément rénovée avec 6 jeunes joueurs qui font leur première participation dans une compétition de telle envergure", a-t-il précisé, relevant que l'objectif ultime de son équipe est de conserver son titre obtenu en 2009.
Pour le compte de la même poule, l'Algérie, vice-championne, a pris le meilleur sur le Congo par 3 sets à 1 (25-19, 19-25, 25-15, 25-20).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.