Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Les Alumni de l'ISCAE discutent du Made in Morocco    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Tokyo: Akhannouch représente le roi Mohammed VI aux funérailles de Shinzo Abe    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Un partenariat vert dans le pipe entre le Maroc et l'Union européenne    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Sahara    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Caravane médicale au profit des habitants de la commune d'Ouled Mataa    Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Espagne : Naturgy mène des négociations avec Rabat et Alger pour le gazoduc Maghreb-Europe
Publié dans Yabiladi le 10 - 11 - 2021

Le groupe espagnol gazier Naturgy, partenaire de Sonatrach, mène des négociations avec le Maroc et l'Algérie en vue d'un renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe. Une annonce faite ce mercredi par son directeur de planification.
Malgré l'annonce officielle du 31 octobre, par le président algérien Abdelmajid Tebboune, du non-renouvellement du contrat gazoduc Maghreb-Europe, qui passe par le Maroc, la société espagnole Naturgy apporte un autre son de cloche. Le plus grand groupe gazier au voisin ibérique a annoncé, ce mercredi10 novembre par la voix de son directeur de planification, Jon Ganuzo, mener des discussions avec des parties au Maroc et en Algérie.
Des tractations à dessein d'obtenir une extension de l'accord de transit du pipeline GME, rapportent des médias ibériques et internationaux. «Si nous parviendrons à un accord avec l'Algérie, ce serait très positif (…) Ce serait la voie la plus raisonnable pour tout le monde» a-t-il précisé.
Des déclarations faites le même jour que Naturgy a réduit ses prévisions de bénéfices pour l'année 2021. Une annonce qui s'est immédiatement répercutée sur les actions du groupe à la bourse de Madrid, enregistrant ce mercredi vers midi, une légère baisse de 0,2%. Naturgy détient 49% du gazoduc Medgaz, qui relie directement l'Algérie à l'Espagne.
Alger persiste et signe
Du côté d'Alger, les responsables ne l'entendent pas de cette oreille. Ils se relaient pour fermer définitivement la porte à un éventuel retour à l'ordre qui prévalait avant le 31 octobre. En témoigne, la toute dernière sortie du PDG de la compagnie Sonatrach, partenaire de Naturgy. «L'approvisionnement de l'Espagne en gaz algérien ne souffre d'aucun problème. Ce qui se raconte ça et là est faux. Pour le moment, aucun de nos partenaires espagnols n'est venu se plaindre quant aux volumes de gaz acheminés à destination de l'Espagne», a souligné hier Toufik Hakkar, lors de sa participation à Oran à une journée d'étude sur les hydrocarbures.
Lundi 8 novembre, un méthanier chargé de quantités de gaz liquéfié, en provenance d'Algérie, a accosté au port de Huelva en Andalousie. Néanmoins, la transformation du produit acheminé par navire en gaz naturel s'avère une opération couteuse et techniquement compliquée par rapport à l'acheminement du gaz par pipeline. Pour l'instant, ni Madrid ni Alger n'ont révélé, jusqu'à présent, la partie qui devrait assumer ces coûts supplémentaires.
Le 29 novembre, Barcelone accueillera la réunion ministérielle de l'Union pour la Méditerranée. Une occasion que le ministère espagnol des Affaires étrangères entend saisir pour tenter de réconcilier ses deux voisins-ennemis de la rive sud de la Méditerranée. «Ce sera un moment fort. J'espère que l'Algérie et le Maroc participeront à la réalisation d'une Méditerranée prospère», avait souhaité José Manuel Albares.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.