Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Maroc: les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    Botola Pro D2 : L'Union Touarga accompagne le MAT en première division    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Youssef En-Nesyri assure la qualification de Séville pour la Ligue des champions (VIDEO)    Avant le derby, le Raja ne se rassure pas face à Oued Zem (VIDEO)    Maroc : L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% du trafic aérien    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Coupe de la CAF : La Renaissance Berkane qualifiée pour la finale    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Le PIB agricole devrait baisser de 14% en 2022    Terrorisme : 6 morts dont 3 enfants dans un attentat-suicide au Pakistan    Al Hoceima / Communes : Remise de 18 bus scolaires et 7 ambulances    Sidi Kacem / CRM : La création d'un centre de formation requise    Maroc : la demande de sécurité et de l'ordre social en des mains sûres, grâce à la DGSN    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane    «La voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem    SM le Roi félicite le Président du Paraguay à l'occasion de la fête nationale de son pays    Réélection de Mohamed Khalidi à la tête du parti de la Renaissance et de la Vertu    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    Policy Center for the new south: La plus grande flambée des prix en 50 ans    Coronavirus au Maroc: 89 contaminations et zéro décès ce dimanche    DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie    Températures prévues pour lundi    Voyages au Maroc. Levée de la double exigence « test PCR » plus « pass vaccinal » avant l'opération Marhaba 2022    Amina Bouayach: «L'accès aux droits sociaux et économiques reste un vœu pieux pour de nombreuses couches sociales»    Marathon de Marrakech : L'Ethiopien Dida et la Marocaine Gardadi remportent la 32ème édition    Le dirham se déprécie de 0,61% face à l'euro du 5 au 11 mai    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    France. Zouhair Bennani, « le prince du supermarché marocain » qui inquiète    Coupe de la CAF : La RSB veut rééditer son exploit de 2020    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    DGSN: 66 ans de sacrifices infinis au service du citoyen et de la patrie    Commémoration : Allal El Fassi, le leader à la pensée plurielle    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Paris: Rencontre sur les perspectives des écosystèmes économiques au Maroc    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    25.000 festivaliers et 5.000 écoliers à la 20ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'artiste peintre Zakaria El Kafz expose à Rabat
Publié dans Albayane le 19 - 12 - 2012


Hymne à la lumière
L'artiste peintre Zakaria El Kafz a exposé ses plus récentes œuvres à Nobl,ys Gallery (29, Rue Dayet Erroumi, Agdal, Rabat ). Il s'agit des unités visuelles qui émanent d'un dialogue spirituel avec les êtres et les choses saisis sur le vif, avec une grande sensibilité chromatique et maîtrise plastique.
Vivacité des touches successives, le mouvement de la composition, les atmosphères dénuées de l'exotisme et dépouillées de tout détail anecdotique, la magie de la lumière procurant le rêve; telles sont les composantes de l'acte créatif conçu par Zakaria qui n'a cessé d'exercer sa fascination visuelle sur le public concerné. Loin de toute tendance occidentalisée, sa peinture onirique et extatique s'inscrit dans une actualité intemporelle. Elle n'est pas à indexer à un quelconque courant de l'art orientaliste ou dit à tort "colonialiste''. Zakaria capte et restitue en couleurs magiques la beauté apparente et latente du Maroc, dans une gestualité généreuse et fluidité chromatique surprenante.
Figure illustre de la nouvelle figuration au Maroc, il a dépassé l'esprit restreint de l'abstraction qui semble avoir atteint ses limites à l'étranger, en remettant en question les mouvements figuratifs passés et présents. Son langage plastique engendre par son contenu esthétique une nouvelle vision qui a eu dés le départ le soutien espéré des critiques d'art de renom. Le référent de base est souvent l'image pittoresque du Maroc que Zakaria manipule et rhytorise avec certitude et maîtrise.
La dimension absracto-figurative de ses tableaux ne se borne pas à une simple énonciation anecdotique, mais implique la notion de rêve liée à celle de représentation subjective. Zakaria met en toile les repères et les indices de notre mémoire collective loin de toute aliénation et perte d'identité. Il détourne le sens de ses paysages qu'il perçoit et perturbe la lisibilité immédiate de son œuvre qui connote très souvent la chaleur et les atmosphères humanisées.
L'élément référentiel de base est pour cet artiste talentueux les traces vivantes de la mémoire, les couleurs du rêve et la polyformité des tâches juxtaposées à travers un traitement stylistique évoquant la technique de l'équidensité.
Zakaria nous révèle l'esthétique des tons purs via le désir de spiritualiser la peinture, en traduisant des éléments intrinsèques et en s'intéressant moins au monde extérieur qu'à la fixation des rêves. Il a élaboré un nouveau style fait d'ombre et de lumière, en mettant en scène les traditions marocaines peintes par juxtaposition de petites touches et de couleurs chatoyantes .Vues à une certaine distance, ces touches abstraites forment des atmosphères anecdotiques d'une intensité chromatique expressive, véritable clin d'oeil à la magie du Maroc. Son art est un véritable éblouissement. Ses scènes nimbées de lumière et ses personnages rendus éloquents par le scintillement des couleurs chaudes font une révélation inattendue et accentuent la notion de vitesse et de mouvement.
Espace intuitif qui fusionne avec un monde magico-poétique, la peinture de Zakaria demeure une création imprégnée de plaisir intense, de joie de vivre qu'il éprouve en traduisant la lumière par la couleur et en apportant "le bonheur à la grande famille spirituelle".
Artiste et chercheur accompli, Zakaria conçoit des œuvres semi -abstraites qui donnent une âme aux différentes couleurs et textures, ce qui permet une impulsion visuelle captivante. Il s'agit d'un peintre oniriste qui véhicule des sentiments de triomphe et des enthousiasmes engendrés à la musique populaire et au corps, comme code culturel et social.
Son acte artistique est avant tout l'art de l'émotion, de l'impression s'attachant à interpréter le mouvement et la lumière dans un langage plus plastique qu'iconographique. Sous l'influence de l'instantanéité, l'artiste essaie de capter les moments fugaces des états d'âme, leurs mouvements et leurs atmosphères chromatiques.
A travers des techniques bien élaborées, l'art plastique chez cet artiste perd sa fonction de moyen privilégié de reproduction de la réalité objective ce qui renforce sa composante subjective et lui permet progressivement de s'affranchir des normes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.