Flash hebdomadaire    Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Criminalité à Casablanca. Recul des affaires de vol    Festival Gnaoua et musiques du monde. Grande fête de la culture !    Afrique du Sud-Côte d'Ivoire : choc entre deux équipes en quête de gloire perdue    Le plan américain de paix par l'économie sera discuté à Bahreïn, sans les Palestiniens    "Comment est-ce possible ?", le coup de gueule d'Hervé Renard    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    Marrakech. Une bande spécialisée dans le trafic de drogue démantelée    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Clôture en apothéose de la fête de la musique "by Wecasablanca Festival"    Les Muwachahat andalouses et alépines résonnent dans le ciel de Fès    Bac 2019 : Un taux de réussite de 65,55%    Violence à l'égard des femmes. L'enquête nationale décortiquée par les députés    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    Gouvernance spatiale et développement    L'université Ibn Zohr en apothéose!    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    «Al Omrane Expo MDM» remplace un roadshow international    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Les marchands non financiers confiants pour le deuxième trimestre    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Divers    "Futuristic Vision" remporte le prix de la meilleure Junior entreprise    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Palestine. Une marche de soutien à Rabat    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Souss au cœur des produits du terroir
Publié dans Albayane le 25 - 07 - 2017

La Chambre d'agriculture de Souss-Massa, en collaboration avec maints partenaires, vient de clôturer le Salon International des Produits du Terroir. Un événement qui a drainé un large parterre de professionnels et une affluence accrue de visiteurs de tous bords.
En cette période estivale, l'animation autour de cette activité socio-économique, était bien au rendez-vous pour joindre l'utile à l'agréable, dit-on. C'est également une opportunité pour les opérateurs, les coopératives et les experts du secteur de faire le point sur cette filière en constante expansion.
En fait, dans le Sud marocain, tant à l'ouest qu'à l'est, comme sans doute dans nombre de régions du royaume, les produits du terroir prospèrent, à plus d'un titre. Tout d'abord, au niveau de la qualité de la production, de la diversification des espèces agricoles, de la promotion commerciale, en termes de marketing, d'emballage et de prospection des débouchés.
Cette zone du territoire national renferme, à elle seule, des produits prisés aussi bien dans le marché intérieur que dans le monde. Le miel d'Ida Outanane, la figue de barbarie de Sidi Ifni, l'amande de Tafraout, le safran de Taliouine, la rose de Kelaat M'Gouna, sans parler du prestigieux Argane, ces denrées spécifiques à l'espace et au patrimoine ont de la valeur diététique et cosmétique et sont en passe de prendre davantage d'ampleur pour leur caractère gustatif et curatif de premier ordre.
À cet égard, il fait bien dire que toutes ces ressources sont avant tout l'œuvre de la paysannerie marocaine dans son statut typiquement attaché à la terre et ce, en dépit de son aridité et son infertilité dans bien des cas. Ce sont, pour la plupart, des femmes campagnardes qui triment sous le soleil de plomb et du froid glacial pour extraire toutes ces saveurs gastronomiques de renommée mondiale.
Elles y mettent le savoir-faire, la passion et la patience pour quelques revenus partagés au sein de leurs groupements solidaires. L'économie sociale tend aussi à s'émanciper dans plusieurs coins du pays, grâce justement à cette dynamique féminine qui valorise amoureusement ces produits du terroir et place une plus-value de haute importance.
Tout l'effort se devrait alors de se porter sur l'amélioration des conditions de vie et de travail de ces centaines de milliers de femmes qui s'y attellent avec résistance et abnégation et sur la préservation et le rehaussement de nos produits locaux qui font notre singularité dans l'échiquier mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.