Jeux Méditerranéens / Football / Maroc-Italie (1-2) : Les Lionceaux joueront la 3e marche du podium face aux Turcs    CAN Féminine 2022 / Maroc-Burkina Faso 1-0 : 3 points très importants pour la suite ! Ghizlane Chebbak Meilleure joueuse du match    Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le low-cost est le principal moteur de croissance du marché du fitness au Maroc»
Publié dans Albayane le 07 - 12 - 2018

Les salles de sport et de fitness au Maroc sont en plein développement depuis plusieurs années. City Club est l'une des enseignes qui ont démocratisé la pratique des Fitness. Dans cette interview, Jonathan Harroch, fondateur de City club nous parle de la politique de son groupe des salles de sport et nous dévoile sa vision dudit marché au Maroc.
Al Bayane : Quelle analyse faites-vous, aujourd'hui, du marché du Fitness au Maroc?
Jonathan Harroch : Les marocains sont aujourd'hui de plus en plus préoccupés par leur santé et leurbien-être. Cette préoccupation grandissante bénéficie pleinement au marché de la remise en forme, qui de par son caractère encadré et sa proximité, répond aux aspirations et aux modes de vie d'une clientèle urbaine.
De plus l'augmentation du temps accordé aux loisirs et la progression de la pratique sportive chez les femmes et les seniors sont autant de facteurs qui laissent entrevoir de belles années pour le fitness.
Nous en voulons pour preuve les 56 millions de pratiquants du fitness chez nos voisins européens.
Peut-on dire que les salles de sport sont désormais un business florissant?
Au cours des dernières années, le paysage des salles de fitness et de remise en forme s'est franchement étoffé. Toutes les bourses sont désormais satisfaites. Toutefois, l'offre ne peut plus se contenir aujourd'hui à des activités classiques de musculation ou de cours collectifs, l'offre se doit d'être plus conséquente, beaucoup plus orienté bien être.
De ce fait, les opportunités de partenariats se multiplient et rendent désormais ce business plus florissant qu'auparavant. L'on mise aujourd'hui sur des relais de croissance de nature beaucoup plus lucrativetelle la nutrition ou les activités de détente (Yoga, Aquagym…).
Est-ce que c'est le LowCost qui a boosté le marché marocain de Fitness?
Evidemment que le low-cost est aujourd'hui le principal moteur de la croissance du marché du fitness. L'on est en effet avec plus de 30 Clubs, loin devant le reste des réseaux qui en détiennent pour le meilleur d'entre eux pas plus de 8.
Sauf qu'outre l'intensification de la concurrence et la tension générée sur les prix, le choix du Low-Cost chez CityClub est avant tout motivé par la volonté de démocratiser la pratique sportive encadrée au Maroc ; le fitness étant selon nous d'un apport fort et concret dans l'éducation à la citoyenneté, le vivre ensemble et l'insertion sociale.
City Club se veut le leader du fitness à bas prix au Maroc. Quel est le secret de réussite de votre modèle économique?
Le secret de la réussite de City Club réside dans la nature même de l'activité fitness dont la mesure où les individus en retirent une satisfaction qui dépend des autres. En effet, plus le nombre d'adhérents est élevé, plus la contribution de chacun aux coûts fixes d'investissement et de maintenance est faible.
Toutefois pour s'emparer de la place de leader, fallait-il encore s'assurer d'avoir une présence nationale et garantir cet effet réseau tant recherché par le consommateur marocain. Pour cela, nous avons dû investir plus de 350 MMAD en trois ans, intégralement sur fonds propres. Aujourd'hui, l'on pense avoir établi une réelle barrière à l'entrée qui nous permet d'envisager de nouveaux marchés comme celui des loisirs.
Vous avez récemment lancer une gamme de luxe à travers votre marque «Unique». Pourquoi ce nouveau positionnement?
Avec City Club, nous avons démocratisé le fitness au Maroc. Toutefois cela ne pouvait se faire sans décevoir un certain type de clientèle, il a fallu donc entamer une segmentation stratégique de manière à pouvoir satisfaire les besoins de celle-ci.
Chez Unique, tout a été pensé dans les moindre détails. Des horaires aménagés, des casiers personnels, un service à la carte, et un excellent rapport qualité prix. Mais Unique, c'est aussi un cadre architectural moderne, du matériel haut de gamme et des coach qualifiés qui vous assistent en salle de fitness, salle de spinning, cours de boxe moderne, espace musculation, cours particuliers, piscine, etc.
Vous avez également créé le réseau City lady, un club 100% féminin. Quelles sont les exigences des femmes en matière de Fitness ? est-ce que «la femme» est une cible difficile à séduire?
Toutes les études que nous avons faites corroborent le fait que le marché du fitness féminin est aujourd'hui en plein essor. En effet, alors qu'aujourd'hui, les femmes ne représentent que 25 % de notre clientèle, celles-ci devraient représentaient plus du triple. D'où la création d'un réseau City Lady 100 % féminin.
Les femmes d'aujourd'hui sont en quête d'un univers féminin dédié au sport et au bien-être, dans lequel tousleurs besoins seront anticipés.
Et c'est justement à cela que s'évertue City Lady à répondre tous les jours.L'équipement, l'agencement et les services mis en place ont été pensé en conséquence, selon les spécificités de chacune que ce soit sur le plan de la taille, la morphologie, l'âge ou encore l'état de santé de chaque adhérente. D'ailleurs l'un des circuits phares qui sera proposé dans le programme, est le circuit minceur 30 minutes qui est un circuit ludique de 30 minutes sur des appareils de musculation à charges variables.
Le City Ladyper mettra aux femmes de faire leur sport sans sentir de regards incessants. De bouger sans complexes et de pratiquer le sport voulu en toute intimité.
Combien de salles disposent, aujourd'hui, le groupe City Club à travers ses trois enseignes ? Et, combien d'abonnés?
Aujourd'hui, City Club comporte un réseau de 30 salles dans huit villes du royaume (Casablanca, Rabat, Sale, Mohammedia, Marrakech, Agadir, Tanger, El Jadida) et permet à plus de 220 000 personnes, de toutes les franges sociales de pratiquer du sport librement.
Toutefois, il est à signaler que le marché de la remise en forme est loin d'arriver à maturité. Plusieurs viviers sont encore inexploités. Des villes comme Fès, Meknès, des quartiers comme Hay Hassani, Oulfa, Salé Tabriquet sont très demandeurs.
Quels sont vos projets à l'horizon 2020?
Capitalisant sur une réelle expertise métier et un avantage concurrentiel certain et durable, le groupe City Club envisage aujourd'hui outre l'agrandissement de son réseau, la conquête du marché des centres de sport et loisirs.
Ayant pour ambition de faciliter l'accès aux sports et aux loisirs aux ménages marocains moyens, Valley se veut être un paradis pour enfants pour le bonheur des parents. En effet, Valley propose de vivre en famille une expérience hors du commun en plein milieu de la nature à travers une série de programme d'activités ludiques et sportives.
Doté d'un espace de loisirs, d'un fitness géant et d'un centre omni-sportif, Valley aspire aussi à offrir aux familles casablancaises modestes des activités libre accès dans la forêt de Bouskoura. Un espace où aire de jeux ludiques, ateliers exploration et découverte, circuit accrobranche, tyroliennes viendront ravir les casablancais.
City Club accueille de nouveaux investisseurs
Le Groupe City Club présente un programme d'investissement ambitieux à hauteur de 2 milliards de DH sur les trois années à venir, visant à encourager 1 500 000 Marocains au sport.
Ayant pour but principal l'élargissement du réseau des salles de sport tant au niveau national qu'international, l'objectif de ce nouveau programme est d'ouvrir à terme 150 clubs dans 56 villes du Royaume et de proposer 60 activités sportives répondant aux besoins spécifiques de chaque segment de clientèle. Le plan ne se limite pas à la création de Clubs de fitness seulement mais aussi la mise en place de grands centres de sports et loisirs pour les familles ainsi que des piscines olympiques dans les villes majeures du Royaume mais aussi dans les villes les plus reculées.
Afin de pouvoir atteindre ses objectifs, le Groupe a décidé d'ouvrir son capital à des investisseurs étrangers. Les nouveaux investisseurs ont pour ambition de reprendre les chantiers déjà initiés par le Groupe dans le cadre de sa stratégie axée qualité. Pour ce faire, ils souhaitent dans un premier temps rénover les clubs existants, renforcer la main d'œuvre en recrutant du personnel, changer le parc des machines et introduire de nouvelles disciplines sportives. Parmi les axes d'amélioration, la politique tarifaire du Groupe est ainsi revue, optant pour la remise en place du tarif initial lors du lancement de la marque soit 4900 DH/an.
Ainsi, le prix actuel passe de 2450 DH à 4900 DH par an. Un ajustement jugé nécessaire par les nouveaux associés afin d'assurer la viabilité d'un tel projet. En effet, la tarification actuelle ne permet en aucun cas au Groupe de se maintenir plus longtemps au niveau de ses ambitions de développement qui vise les zones les plus reculées du pays. Ajouté à cela un tarif actuel jugé anormalement bas comparé à l'étendu du réseau et des services proposés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.