Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benkirane II : les come back
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 10 - 2013


L'ancien nouveau ministre de l'Education :
Rachid Belmokhtar : Ministre de l'éducation nationale et de la Formation professionnelle
Prédécesseur : Mohamed El Ouafa
Bio express : Rachid Belmokhtar est né en 1942 à Marrakech. Il marié et père de deux enfants.

Formation : Après des études secondaires au Lycée Regnault de Tanger et aux classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques, il est admis à l'Ecole nationale supérieure des constructions aéronautiques de Toulouse en France.
Ces études techniques seront complétées par une formation en économie et gestion à l'Institut d'études internationales de Toulouse et à l'Institute for management development en Suisse.
Carrière professionnelle: Rachid Belmokhtar a exercé dans le secteur de l'informatique, dans une multinationale et dans une société marocaine de consultants. Il a également participé à de nombreuses reprises à des travaux sur l'éducation.
Il est chercheur associé à l'Ecole Mohammedia d'Ingénieurs (EMI), membre du conseil de l'Université Mohammed V et du conseil de l'EMI.
En septembre 2005, il a été reconduit membre du comité des experts en administration publique des Nations-Unies (CEPA).
Il est aussi l'auteur de nombreuses publications dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'éducation.
Vie politique : Il est nommé ministre de l'éducation nationale dans les gouvernements présidés par M. Abdellatif Filali, le 27 février 1995 et le 13 août 1997, poste qu'il conservera jusqu'en mars 1998.
Nominations : Le 25 juin 1998, M. Belmokhtar est nommé par feu SM Hassan II président de l'Université Al Akhawayne.
En 2006, M. Belmokhtar a été nommé par SM le Roi Mohammed VI Président de l'Observatoire de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Décorations : Décoré du wissam du trône de l'ordre de chevalier, M. Rachid Belmokhtar est titulaire de distinctions internationales, notamment de l'American Biography Society en 1986, pour ses travaux dans le domaine de l'éducation, et de la médaille de la Fondation Albert Einstein (Etats-Unis) en 1993.
Le lobbyiste

Salaheddine Mezouar, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
Prédécesseur : Saad Eddine El Othmani
Bio express : Salaheddine Mezouar est né le 11 décembre 1953 à Meknès. Il est marié et père de deux enfants.
Formation : M. Mezouar est titulaire d'un Diplôme supérieur pour Dirigeants INSEAD à Fontainebleau (France), d'un diplôme du Cycle supérieur de Gestion de l'Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises (ISCAE) à Casablanca, du diplôme d'Etudes approfondies (DEA) à l'université des sciences sociales de Grenoble (France) et d'un Master en science économique (économie de développement) à la même université.
Carrière professionnelle : Entre 1986 et 1991, il a exercé la fonction de chef de division et de chargé de mission à l'Office d'exploitation des Ports (ODEP), avant d'occuper le poste d'administrateur directeur général d'une société privée de textile.
Il a également occupé le poste de président de l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) et président de la Fédération textile et cuir au sein de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Vie politique : En 2004, il est nommé ministre de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie.
Le 15 octobre 2007, il est nommé ministre de l'Economie et des Finances. En janvier 2010 à Marrakech, il est élu président du Rassemblement national des indépendants (RNI).
Autres : Ancien vice-président du Raja club athletic, il a eu une carrière de sportif en tant que basketteur (capitaine de la sélection nationale).
Le touche-à-tout

Anis Birou, Ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration
Prédécesseur : C'est un nouveau ministère qui conjugue migration et MRE. Abdellatif Maâzouz était pour sa part Ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Marocains résidant à l'étranger.
Bio express : Anis Birou est né le 10 janvier 1962 à Berkane.
Formation : Titulaire d'un diplôme d'ingénieur statisticien-économiste avec grade d'ingénieur en chef
Carrière professionnelle : M. Birou a été chargé de 1982 à 1985 du service statistique et documentation à la direction de la planification et des études au ministère des travaux publics avant d'être nommé chef du service structuration des prix en 1990.
De 1993 à 1995, il occupe la fonction de conseiller en gestion à la Direction générale de l'hydraulique, puis il est nommé chef de l'unité centrale d'organisation au ministère des travaux publics de 1995 à 1997.
De 2002 à 2003, il occupe le poste de directeur de l'office national des œuvres universitaires sociales et culturelles, avant d'être nommé,
Vie politique : M. Birou est désigné chef de cabinet de la secrétaire d'Etat à l'entraide nationale de 1997 à 1998 et chef de cabinet du ministre de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique de 1998 à 2002.
En 2003, il devient secrétaire général du ministère de la modernisation des secteurs publics. Il occupe ce poste jusqu'au 8 juin 2004, où il est nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, chargé de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle .
Le 15 octobre 2007, M. Birou est nommé Secrétaire d'Etat auprès du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, chargé de l'artisanat, jusqu'à janvier 2012.
L'esprit cartésien
Mohamed Hassad, Ministre de l'intérieur
Prédécesseur : Mohand Laenser
Bio express : Mohamed Hassad est né le 17 novembre 1952 à Tafraout.
Formation : Diplômé de l'école Polytechnique des ingénieurs de Paris en 1974 et de l'école nationale des ponts et chaussées de Paris en 1976.
Carrière professionnelle : M. Hassad occupe entre 1976 et 1981, le poste de directeur régional des travaux publics dans les provinces de Fès, Taounate et Boulemane.
Il devient ensuite directeur général de l'office national d'exploitation des ports (ODEP) entre 1985 et 1993
Le 31 janvier 1995, il est nommé PDG de la compagnie Royal Air Maroc avant d'occuper en février 1997 le poste de président de l'association internationale du transport aérien dans les pays francophones.

En novembre 2012, il obtient la présidence du Conseil de Surveillance de la Société dénommée +Agence Spéciale Tanger-Méditerranée+.

Vie politique : Le 11 novembre 1993, il est nommé ministre des travaux publics, de la formation professionnelle et de la formation des cadres.
Le 27 juillet 2001, il est nommé wali de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, puis en juin 2005, wali de la région de Tanger-Tétouan et gouverneur de la préfecture de Tanger-Asilah.
Décorations : M. Hassad a été décoré du wissam Al Arch de l'ordre d'officier.

L'ingénieur
Mohamed Boussaid, Ministre de l'Economie et des Finances
Prédécesseur : Nizar Baraka, puis Aziz Akhannouch (intérim)
Bio express : Mohamed Boussaid est né le 26 septembre 1961 à Fès.
Formation : Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées -ENPC- Paris (option Génie Industrielle) en 1986 et d'un "Master of Business Administration de l'International School of Business de l'ENPC" en 2000.
Carrière professionnelle : De 1986 à 1992, M. Boussaid exerce en tant qu'ingénieur conseil à la Banque Commerciale du Maroc. Il assure par la suite les fonctions de directeur général adjoint d'une société de production et de négoce des produits chimiques (1992/1994).
De 1994 à 1995, il est chargé de portefeuille à la direction des grandes entreprises à la Banque Marocaine du Commerce et de l'Industrie (BMCI).
Vie politique : Membre du Rassemblement national des indépendants (RNI), M. Boussaid occupe de 1995 à 1998, le poste de chef du cabinet du ministre des Travaux Publics, puis celui de chef de cabinet du ministre de l'Agriculture, de l'Equipement et l'Environnement.
De 1998 à 2001, il est directeur des programmes et des études au ministère de l'Equipement avant d'occuper entre 2001 et 2004, le poste de directeur des établissements publics et des participations, puis celui de directeur des entreprises publiques et de la Privatisation au ministère des Finances et de la Privatisation.
En 2004, il est nommé ministre chargé de la modernisation des secteurs publics et en octobre 2007, ministre du Tourisme et de l'artisanat.
En mars 2010, M. Boussaid est nommé Wali de la région de Souss-Massa-Draa, gouverneur de la préfecture d'Agadir Idda Outanane, puis Wali de la région du Grand Casablanca, Gouverneur de la préfecture de Casablanca en mai 2012.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.