Brexit: Le divorce bientôt consommé    Yazid Aït Moujane présélectionné avec les Lionceaux U20    A l'ère du numérique, les métiers classiques séduisent toujours    CAN Futsal 2020 : Arrivée de la Délégation de la CAF à Layoune    Coupe de France: Rachid Alioui absent face à Rennes    Egypte : elle glisse dans l'espace bordant la voie ferrée, son père la sauve in extremis    Le Maroc devient de moins en moins dépendant de l'eau du ciel, affirme Otmani    Coronavirus: les autorités chinoises mettent à la disposition des Marocains résidant à Hubei deux numéros verts    Le Roi Mohammed VI préside au lancement du « Programme intégré d'appui et de financement des entreprises »    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Congrès du PAM : le recours concernant les listes commence ce lundi    Année judiciaire 2020 : La dématérialisation des tribunaux, grande ambition de Mustafa Fares…    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Coupe de la CAF : La RSB cartonne et le HUSA assure l'essentiel    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Abderrahim El Hafidi réagit aux rumeurs sur la tarification de l'électricité    La performance hebdomadaire de la Bourse de Casablanca dans le vert    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    Divers    La DGAPR dément toutes les allégations de torture et de négligence médicale sur les détenus d'Al Hoceima    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Trump reçoit Netanyahu avec un plan de paix « déjà mort »    Bolton Claim Set to Scramble Impeachment Proceedings    Décès de Dr Jean Lévy : Un humaniste et combattant inlassable pour la tolérance    Surf : C'est parti pour le 1er Pro Taghazout Bay !    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Mahi Binebine: «On donne de nous un triste spectacle !»    Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    Le Marocain Hicham Laqouahi remporte le 31è marathon international de Marrakech    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    Groupe Addoha, de grandes ambitions au Ghana    Edito : Triste déballage    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





660 millions DH retirés dans les GAB et 2,7 MMDH d'achats en magasins
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 10 - 2018

Les marocains utilisent de plus en plus leurs cartes bancaires à l'étranger
Les touristes marocains sont friands des achats à l'étranger. En effet, le dernier rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM) sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et les initiatives d'inclusion financière pour l'exercice 2017 confirme la hausse importante de la consommation des Marocains à l'étranger.
Dans les détails, BAM indique que l'activité Retrait Out-bound qui désigne les opérations de retraits effectuées par les porteurs de cartes bancaires marocaines sur les GAB des banques à l'étranger affiche une progression de +33,7% en nombre avec 275.716 retraits et de +31,8% en montant avec près de 660 millions DH. Ce n'est pas tout. Le rapport fait savoir que l'activité Paiement Out-bound qui désigne les opérations de paiement effectuées par les porteurs de cartes bancaires marocaines sur les TPE des commerçants à l'étranger, a progressé de +73% en nombre avec plus de 3,1 millions de paiements et de +36,4% en montant avec 2,6 milliards DH.
Plus globalement, l'activité Retrait pour l'année 2017 s'est établie à plus de 282,7 millions de transactions correspondant à un volume de plus de 254,7 milliards DH contre respectivement 264,6 millions d'opérations et 236,2 milliards DH en 2016, soit une hausse de 6,4% en nombre et 7,3% en volume. Ces résultats confirment l'engouement des Marocains pour l'utilisation de la carte bancaire. Selon Bank Al-Maghrib, «la carte bancaire a dépassé pour la première fois, en 2017, en nombre de transactions, le chèque en se positionnant au deuxième rang derrière le virement avec une part de 26% des opérations réalisées, contre 35% pour le virement et 24% pour le chèque».
Cela dit, la même source nuance cette performance puisqu'en termes de montants échangés, le chèque demeure largement prépondérant avec une part de 47%. «Le nombre de paiements par carte, y compris les paiements sur GAB et ceux en ligne, s'est établi globalement à 56,1 millions d'opérations pour une valeur de 24 milliards de dirhams, soit une augmentation de 33,8% en nombre entre 2016 et 2017, contre une augmentation de 23,2% entre 2015 et 2016. En valeur, l'augmentation a été de 24,6%, contre 19,1% l'année précédente», lit-on dans le rapport.
«L'économie marocaine reste encore largement dominée par le cash, dont la demande a réalisé encore cette année une croissance significative aussi bien en valeur qu'en nombre (en unités) de respectivement 7 et 5%, pour atteindre 232 milliards de dirhams à fin 2017, soit l'équivalent de 1,6 milliard de billets et 2,7 milliards de pièces», conclut la même source. Mais les responsables comptent sur une autre solution pour limiter le cash. En effet, BAM s'attend à ce que le déploiement du paiement mobile national fasse réduire la circulation du cash tout en renforçant l'inclusion financière. «Les règles de place nécessaires au bon fonctionnement du paiement mobile inter-opéré ont été arrêtées et le switch mobile mis en place, réunissant ainsi les conditions pour un lancement effectif avant fin 2018», apprend-on auprès des responsables.
Surveillance des marchés financiers : Bientôt une loi
Une loi est dans le pipe concernant la surveillance des infrastructures de marchés financiers. En effet, Bank Al-Maghrib annonce avoir finalisé les travaux relatifs à l'élaboration d'un projet de loi spécifique relatif à la surveillance des infrastructures de marchés financiers et aux émetteurs des moyens de paiement.
Ce projet définit les conditions d'agrément et d'exercice des activités des infrastructures de marchés financiers (IMF), leurs obligations et les modalités de surveillance de ces dernières et des émetteurs de moyens de paiement.
«Il vise à renforcer et à clarifier les modalités de la surveillance de ces assujettis et ce, en conformité avec les normes internationales en la matière», expliquent les responsables.
Par ailleurs, afin de renforcer le suivi de la résilience des IMF, Bank Al-Maghrib a procédé à l'amélioration de ses méthodes de suivi des risques inhérents aux IMF à travers la mise en place, au cours du second semestre 2017, d'un outil d'aide à la notation de ces infrastructures, baptisé «Ribat» (Risk Based Assessment Tool), destiné à améliorer la prévention de ces risques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.