Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Certification de documents : L'administration traîne les pieds
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 05 - 2019

Un décret adopté fin août 2017 visait à améliorer les services administratifs et mettre fin au monopole des «Moukataâ»
Il y a deux ans, le gouvernement annonçait en grande pompe la fin du monopole des «Moukataâ» (arrondissements) sur la légalisation des documents et des copies conformes. Deux ans plus tard, le gouvernement constate impuissant l'échec de la réforme. C'est ce que révèle une circulaire du chef de gouvernement Saad Dine Otmani exhortant les responsables à activer la réforme de longs mois après son entrée en vigueur! Et pour cause. Le numéro un de l'Exécutif semble être en colère en raison des données qui remontent du terrain.
Plus loin encore, le ministère chargé de la réforme de l'administration et de de la fonction publique reçoit un déluge de plaintes de la part des usagers au sujet du blocage des procédures au niveau de nombreux établissements et institutions publics concernés par la réforme. Ce n'est pas tout. Le même ministère reçoit d'innombrables questions de la part des parlementaires concernant le même sujet. Face à cette situation, le gouvernement veut agir. Dans un ton plutôt ferme, Otmani appelle à prendre toutes les mesures et actions nécessaires pour donner corps au fameux décret n°2-17-410 fixant les modalités de certification des copies conformes.
Le chef de gouvernement a confié au ministre chargé de la réforme de l'administration et de la fonction publique de coordonner toutes les actions avec les institutions concernées dans le but de trouver «des solutions urgentes» pour parer à cette situation. De même, la circulaire annonce que le ministère dirigé par Mohamed Ben Abdelkader et dans un souci d'effectuer un suivi de la mise en œuvre de ce chantier a déjà adressé des courriers aux différentes administrations dans le but de mettre en place un listing de toutes les procédures nécessitant la production par les usagers de copies conformes et documents légalisés.
Il est question dans les mêmes courriers de communiquer les services et responsables chargés d'effectuer la procédure de légalisation dans les différentes administrations. Le hic, c'est que peu d'administrations ont daigné communiquer à la tutelle ces listes! Le gouvernement ne peut pour le moment que prendre son mal en patience et demander de nouveau aux administrations de communiquer dans les plus brefs délais les listes demandées par le ministère de tutelle.
En attendant, le chef de gouvernement espère que des mesures seront prises pour redonner vie à cette réforme qui devait occuper initialement une bonne place dans le bilan gouvernemental. Mais il semble que l'administration et sa tutelle ne sont pas vraiment sur la même longueur d'onde. Face à ce bras de fer, ce sont les usagers et les citoyens qui sont contraints de faire la procédure à l'ancienne qui a visiblement encore de beaux jours devant elle. Reste à savoir si ladite circulaire permettra de secouer le cocotier et permettre enfin à la réforme d'être sur les rails durant les prochains mois. Mais au vu d'un certain nombre d'antécédents, il est permis d'en douter. A moins que…
Décret
C'est à la fin août 2017 que le Conseil de gouvernement avait adopté le décret fixant les nouvelles modalités de certification des copies conformes.
Le projet de décret n°2-17-410 fixant les modalités de certification des copies conformes qui avait été présenté par le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la réforme de l'administration et de la fonction publique, visait à améliorer les services administratifs en répondant aux besoins nouveaux et croissants des citoyens, en plus de réviser les formes de gestion administrative et à améliorer les procédures et mesures adoptées dans les services publics en adoptant des procédures alternatives à même de rehausser la qualité des services et de faciliter la façon d'en bénéficier.
Le gouvernement promettait ainsi aux citoyens de pouvoir bénéficier de ce service au sein des différentes administrations qui exigent ce type de documents dans les conditions d'obtention de leurs services administratifs, sans que cela annule les prérogatives des autres autorités administratives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.