Lutte contre la corruption. Le plan d'action de 2020 finalisé    Fès: Arrestation d'un élève pour fausse alerte à la bombe    Mariages des enfants : L'appel à mobilisation de l'UNICEF    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Kamal Hachkar: Il n'y a pas de fatalité à la grande Histoire    FIFM : Les membres du jury semblent attachés l'un à l'autre    FIFM : Les Ateliers de l'Atlas dotent des films de 640.000 dirhams    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    Oued Chbika: Samih Sawiris fait de nouveau son show…    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad rate le coche à domicile, le Raja se ressaisit à Kinshasa    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Téléphonie: Realme 5, nouveau champion de l'entrée de gamme    Mohsin Attaf décroche la médaille d'or du "Borneo open judo championship"    Aourir, une commune mutilée!    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    ORMVA Gharb : Une bonne performance opérationnelle à fin novembre    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Edito : La chance de choisir    Rabat : Un incendie s'est déclenché à Arribat Center    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 11 - 2019

Ce concours (session de novembre 2019) s'inscrit dans le cadre des préparatifs de la rentrée pédagogique 2020-2021.
Ils sont près de 160.000 candidats à passer les examens écrits du concours des enseignants cadres des Académies régionales de l'éducation et de la formation (AREF). Ce concours (session de novembre 2019) s'inscrit dans le cadre des préparatifs de la rentrée pédagogique 2020-2021. Au total, 15.000 postes sont à pourvoir à travers les 12 AREF. Ils concernent l'enseignement primaire et l'enseignement secondaire. Rappelons qu'en septembre, le ministère de l'éducation nationale avait annoncé à travers la publication d'un communiqué que les AREF organiseront les concours de recrutement des enseignants-cadres (du 31 octobre au 31 novembre), en plus de la formation qualificative pour les candidats retenus (à partir du 2 décembre).
Ce concours est ouvert aux titulaires de la licence dans les filières universitaires de l'éducation, ou équivalent, disposant de compétences théoriques ou académiques similaires de formation dans lesdites filières et de la licence dans les «spécialités métiers d'enseignement» bénéficiaires du programme gouvernemental de formation de 10.000 cadres pédagogiques. Sont également admis les titulaires de la licence, la licence fondamentale ou la licence professionnelle bénéficiant du programme gouvernemental de requalification de 25.000 cadres, ainsi que les titulaires de la licence, de la licence fondamentale, de la licence professionnelle ou équivalent. Selon les divers communiqués qui ont été diffusés par les AREF, le concours s'est déroulé dans de bonnes conditions au niveau des centres d'examen. Dans la région du Souss-Massa, le nombre de candidats aux examens s'est chiffré à 14.849. Ainsi, 9.325 ont postulé pour l'enseignement primaire spécialité-bilingue, 64 pour la spécialité langue amazighe et 5.460 pour le cycle secondaire toutes spécialités confondues.
Dans la région, le nombre des postes à pourvoir a été établi à 1.198 réparti entre l'enseignement primaire «spécialité-bilingue» (612), l'enseignement de la langue amazighe (8) et le secondaire (578). Dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, 16.546 candidats ont passé l'examen. A noter qu'au niveau de l'enseignement primaire, le nombre de candidats a atteint 8.705, dont 52 spécialisés en langue amazighe, alors que pour l'enseignement secondaire, leur nombre s'est chiffré à 7.841.
L'AREF de Rabat-Salé-Kénitra a prévu le recrutement de 1.416 enseignants-cadres dont 591 pour le cycle primaire en double spécialité, 16 spécialisés en langue amazighe et 809 pour l'enseignement secondaire. Pour sa part, l'AREF de Fès-Meknès a fait savoir que 19.524 candidats ont passé le concours dont 12.858 pour l'enseignement primaire et 6.666 autres pour le secondaire. Au niveau de la région, 1.604 postes sont à pourvoir (993 pour le primaire et 611 pour le secondaire). Quelque 25 postes du primaire sont réservés à l'enseignement de la langue amazighe. Les résultats des examens écrits seront annoncés le 27 novembre et les épreuves orales sont prévues le 28 novembre. Quant aux résultats définitifs, ils seront connus le 2 décembre prochain. Pour ce qui est de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le nombre des candidats aux examens écrits du concours s'est élevé à 23.448.
Un total de 20.741 candidats étaient présents dont 6.704 candidats pour l'enseignement secondaire et 16.744 pour l'enseignement primaire. Signalons que l'AREF de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avait annoncé, le 31 octobre, un concours de recrutement de 1.825 enseignants-cadres de l'académie, avec le 14 novembre comme dernier délai de dépôt des candidatures et le 16 novembre comme date fixée pour le concours. Dans la région de Marrakech-Safi, les candidats se sont chiffrés à 17.513, dont 5.854 candidats pour l'enseignement secondaire et 11.659 pour l'enseignement primaire.
Dans l'Oriental, quelque 9.589 candidats ont passé le concours dont 6.341 candidats pour l'enseignement primaire, dont 81 dans la spécialité langue amazighe, et 3.329 pour l'enseignement secondaire avec un total de 11 spécialités. Les postes alloués à l'AREF de l'Oriental pour le primaire sont au nombre de 695 (679 dans la spécialité bilingue, 16 dans la spécialité langue amazighe), en plus de 450 postes dédiés au secondaire. Enfin, il y a lieu de relever qu'au niveau de la région de de Drâa-Tafilalet, les chiffres font état de 13.649 candidats au concours. Il s'agit de 7.847 candidats pour l'enseignement primaire spécialité bilingue et de 35 pour la spécialité langue amazighe, ainsi que de 5.767 candidats pour le cycle de l'enseignement secondaire toutes spécialités confondues. Il est prévu 1.219 postes au niveau de la région répartis entre l'enseignement primaire spécialité bilingue (712) et spécialité langue amazighe (6), ainsi que le secondaire (501).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.