Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Moyens de paiement : Le cash règne en maître sur l'économie marocaine    Retraite : une réforme qui piétine    Noureddine Akkouri : « Quel que soit le contenu du manuel scolaire, si l'enseignant est compétent, il réussira à transmettre l'information »    Casablanca-Settat : les entreprises encouragées à privilégier le télétravail    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    Comité Exécutif du PI : l'Istiqlal condamne l'escalade de l'islamophobie en France    Liga: Le Real Madrid et Ramos dominent le Barça    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Patrimoine : Un canon volé à la Kasbah des Oudayas sauvé de justesse    L'AMMC décrypte son activité de 2019    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    El Guergarate: Bourita fustige les brigands polisariens à la solde de l'Algérie    «Le modèle de développement souhaité devrait intégrer les valeurs de la solidarité, de l'éthique et du vivre-ensemble»    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    La Zambie inaugure son ambassade à à Rabat    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Fermeture des salles de sport à Rabat    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Accès aux prépas: le ministère a fait une annonce    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    La FNM enrichit son capital culturel    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika
Publié dans Barlamane le 27 - 09 - 2020

L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye, Stephanie Williams, a apporté son soutien aux efforts consentis dans le cadre du dialogue inter-libyen à Bouznika, au Maroc, visant à contribuer au succès du processus mené sous les auspices des Nations-Unies en vue de trouver une solution à la crise libyenne.
Revenant sur sa participation au dialogue inter-libyen à Bouznika, dans une interview samedi à la chaine satellitaire "Al-Arabiya", Mme Williams a qualifié de "très bonne" sa visite au Maroc fin août dernier, notant qu'elle est en contact permanent avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, ainsi qu'avec d'autres responsables du gouvernement marocain.
Évoquant la poursuite de ce dialogue, la responsable onusienne a souligné que les discussions ont porté essentiellement sur l'article 15 de l'accord politique libyen, relatif aux postes de souveraineté, tels que la Banque centrale, le chef de la Commission anti-corruption, le président de la Haute commission électorale, le procureur général ou encore le président du Conseil de la magistrature.
Elle a rappelé que les entretiens à Bouznika entre les délégations du Haut Conseil d'État libyen et du Parlement de Tobrouk étaient principalement axés sur les compétences requises pour la désignation dans ces postes et que les discussions ne devraient pas évoquer de noms précis, notant que les recommandations seront ensuite soumises au Forum du dialogue politique libyen pour examen.
"D'après ce que j'ai compris de mes discussions avec des responsables marocains, il y a une volonté de réunir les présidents du Haut Conseil d'État libyen Khaled Al Mechri et de la Chambre des représentants Aguila Saleh, pour approuver et signer ensemble l'accord conclu entre les deux délégations", a déclaré Mme Williams, exprimant son "soutien à cette initiative et à tous les efforts visant à assurer le succès du processus mené par les Nations-Unies, dans l'intérêt des deux parties libyennes".
Par ailleurs, l'émissaire onusienne a insisté que l'objectif demeure la tenue d'élections susceptibles d'apporter une réponse à la crise profonde liée à la légitimité en Libye, relevant que la mise en place d'un Parlement démocratiquement élu dans un cadre constitutionnel serait la phase ultime vers la stabilité en Libye, laquelle est une décision qui revient au peuple libyen.
La responsable onusienne a en outre fait part de sa satisfaction quant à la levée du blocus sur le pétrole libyen, relevant que "la production pétrolière a repris, avec une possibilité de l'exporter et de produire de l'électricité dans le pays, ce qui est déjà très positif".
Les délégations du Haut Conseil d'État libyen et du Parlement de Tobrouk avaient annoncé, à l'issue des rencontres dans le cadre du dialogue inter-libyen (06-10 septembre à Bouznika), qu'elles étaient parvenues à un accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté.
Les deux parties avaient également convenu, dans leur communiqué final conjoint, de poursuivre ce dialogue et de reprendre les réunions afin d'achever les mesures nécessaires qui garantissent l'application et l'activation de cet accord.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.