Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Un cas du nouveau variant découvert en Afrique du Sud détecté en Belgique    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Ciments du Maroc améliore son CA de 6,9% à fin septembre    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Education financière : Plus de 1.000 petits agriculteurs encadrés par Crédit Agricole du Maroc    Le colloque digital «Talents Africains» de retour    Nadia Fettah Alaoui livre sa vision pour le marché des capitaux    Boris Johnson appelle la France à reprendre tous les migrants qui traversent la manche    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Migrants à Calais : la lettre de Johnson «indigente» et «déplacée», tonne le gouvernement français    Spéculations autour de l'éventualité d'une offensive militaire russe en Ukraine    Un lieu de culte et un joyau architectural de la ville «européenne» de Rabat    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    Paris et Londres affichent leur volonté de coopérer    Signature d'un Mémorandum d'Entente dans le domaine de la défense    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Covid-19 : Le Portugal adopte de nouvelles mesures restrictives    Lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière    Meknès : 3 ans de prison ferme pour avoir abusé d'un adolescent, malade mental !    Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations « remarquables » en matière des droits de l'Homme    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib à l'Espace Rivages    L'OMS et la FIFA s'associent contre les violences domestiques    OMS : Plus d'un demi-million de vies sauvées par les vaccins contre le Covid-19 en Europe    Feuille de route bilatérale, intérêts communs, commission mixite : l'essentiel de la rencontre entre Nasser Bourita et son homologue sierraléonais    3ème édition du Trophée Tilila: La cérémonie de remise des prix en images (Reportage)    Kia désormais représentée à Dakhla    Moncef Marzouki : « J'ai tenté une médiation entre le Maroc et l'Algérie dans le cadre de l'autonomie qui est la solution au conflit autour du Sahara »    Météo/Maroc: Pluies et chutes de neige ce vendredi 26 novembre    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mbarka Bouaida élue présidente de l'Association des régions du Maroc    Réseau. Renault Commerce Maroc inaugure sa nouvelle succursale à Zenata    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    Football : Zlatan Ibrahimovic sort un nouveau livre en décembre    L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 29 novembre au 5 décembre à Maâmoura    Botola Pro D1 / FUS-DHJ ( 2-2) : C'était surtout une affaire de corners décisifs    Football pour amputés: L'équipe nationale participe à la Coupe d'Afrique des Nations    Présidentielle libyenne : La commission électorale écarte 25 candidats dont Saïf Kadhafi    El Jadida : L'épave devenue « œuvre d'art »...    Détenus du Hirak du Rif : Le serment de Abdellatif Ouahbi    L'essentiel du programme d'action du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    «Zanka Contact» : Une histoire d'amour où se mêlent arts et espoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes
Publié dans Barlamane le 21 - 10 - 2021

Trois membres du PJD se cherche un avenir après leur suspension du parti. Il règne un climat de purge, confirme un proche du parti. En même temps, d'autres noms de possibles partants circulent dans la presse.
Le PJD est mécontent de tout le processus électoral. Les élections professionnelles du 6 août, les élections générales du 8 septembre, les élections indirectes pour la constitution des conseils provinciaux et préfectoraux du 21 septembre, réservées aux nouveaux élus communaux et enfin les élections indirectes du 5 octobre à la Chambre des conseillers, tenues quelques jours avant la grande rentrée parlementaire inaugurée par le roi Mohammed VI.
Trois membres frondeurs PJD, Mustapha Dahmani, Mohamed Benfqih et Saïd Chakir, se sont abstenus de donner leur démission conformément aux instructions de leur parti, qui conteste les élections de la chambre haute. Le bureau national du Parti islamiste a décidé, ces derniers jours, de les suspendre de ses instances dirigeantes. Les trois n'auront plus «aucun pouvoir représentatif dans les conseils élus» au nom du PJD.
L'éventuelle exclusion du parti de ces responsables – sera probablement instruite par une commission spéciale issu du bureau politique des islamistes. Leur suspension a été actée après l'insistance de certains «durs», qui ont considéré que les dits membres se sont «placés hors des règles de notre mouvement», selon le communiqué officiel du parti. «Je reste clairement à la disposition du parti, mais j'effectue un pas de côté pour mieux avancer», a réagi Mustapha Darhmani.
Le Parti de la justice et du développement (PJD) a sans cesse «dénoncé les violations et [les prétendues] irrégularités qu'ont connues les élections» sans présenter aucune preuve. Pour lui, les derniers résultats ont «abouti à l'annonce de résultats qui ne reflètent pas la teneur de la cartographie politique et la libre volonté des électeurs», et à «une régression de notre expérience démocratique», des propos qui ont indigné la classe politique.
Au pouvoir depuis dix ans, le PJD s'est effondré aux législatives, passant de 125 sièges à 13 sur un total de 395. L'ampleur inattendue de la débâcle s'est confirmée avec les élections locales, tenues le même jour: le parti a dégringolé de 5 021 élus à 777 aux communales et de 174 sièges à 18 aux régionales contre 174.
Le PJD «est à un tournant important où nous pouvons questionner nos choix (…) sans succomber à la psychologie de la défaite», a dit samedi son secrétaire général, Saad Dine El Otmani, dans une réunion à huis clos. Le parti a convoqué un congrès extraordinaire «le 30 octobre» qui choisira une nouvelle direction après la démission collective du secrétariat général au lendemain de la débâcle électorale.
Aucun ténor n'a pour l'heure fait officiellement acte de candidature, mais plusieurs poids lourds se préparent à être sur les rangs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.