Marché de capitaux : Près de 77 MMDH de levées en 2020    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    CHAN / Namibie-Tanzanie : Une première... les 3 arbitres étaient des femmes !    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Orange Maroc se prépare à la 5G    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bénin : le rôle de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains dans la promotion de l'Islam modéré dans le continent mis en exergue
Publié dans Barlamane le 01 - 07 - 2018

Les participants à un colloque tenu, samedi au Bénin, ont salué l'action menée par la Fondation Mohammed VI des ouléma africains sur le continent africain.
Une action qui nécessite la conjugaison des efforts et le travail rigoureux pour surmonter les aspects de radicalisation et d'extrémisme et ce qui en découle de méconnaissance des préceptes religieux.
Dans une allocution prononcée à l'ouverture de ce colloque de deux jours organisé par la Fondation sous le thème « les constantes religieuses communes et leur impact sur la consécration de la tolérance et du juste-milieu », le ministre béninois de l'Eau et des Mines a rendu hommage à l'initiative du Roi Mohammed VI, portant création de cette Fondation dont on attend beaucoup dans différents pays africains, notamment sa section au Bénin, selon un communiqué de la section béninoise de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, relayé par la MAP.
De son côté, l'ambassadeur du Roi au Bénin, Rachid Erreguibi, a loué, dans une allocution à l'occasion, l'ouverture et la bonne interaction entre les religions qui prévalent au Bénin, se félicitant de ce que cela engendre en termes de possibilités d'action constructive et de coexistence sûre.
L'ambassadeur a mis en relief les objectifs de la Fondation et les attentes qui y sont placées pour rapprocher les points de vue et servir le véritable modèle de l'Islam, tout en diffusant l'esprit de fraternité qui ne peut que profiter aux deux pays.
Pour sa part, le professeur Aicha Rebaï, qui s'exprimait au nom de la Fondation, a souligné dans son discours que « les relations liant le Royaume du Maroc et le reste des pays africains sont mutuellement bénéfiques, sur la base du partage des éléments essentiels de l'identité religieuse incarnée par la doctrine achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite », faisant observer que tous les pays africains connaissent pertinemment les raisons ayant poussé leurs ancêtres à choisir ces éléments identitaires, partant de leur conviction qu'il s'agissait du meilleur choix pour promouvoir la paix et la sécurité.
Selon le communiqué, ce colloque vise à préserver les valeurs religieuses de tolérance qui contribuent à la cohésion de la société et sa protection des courants idéologiques et cultuels extrémistes, sur la base des constantes de l'Islam qui unissent les peuples musulmans d'Afrique et qui ont joué, au cours de l'histoire, un rôle capital dans la cohésion entre ses peuples issus de différentes religions, ethnies, langues et cultures.
Cette conférence est animée notamment par une importante délégation d'éminents ouléma marocains composée du professeur Driss Fassi Fihri, Vice-président de l'Université Al Qarawiyyin, Idriss Ben Daouiya, président du Conseil des ouléma de Larache et membre du Conseil supérieur des ouléma, et Naima Bennis, membre du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.