299 femmes vont bientôt devenir « adoules »    L'appui du Souverain aux Palestiniens salué par l'Union interparlementaire arabe    Trump, Poutine et l'UE    Maroc-Tunisie en amical à Radès    Photos- Jawhara Talents 2018 dévoile la liste des gagnants    25 enfants victimes d'intoxication alimentaire à El Haouzia    Officiel : La finale de la Supercoupe d'Espagne 2018 aura lieu à Tanger    Faux départ du Conseil national de la presse    Attention, la canicule tue !    L'après-Russie2018: Le président de la CAF en colère    Benabdallah: Cette décision est «dangereuse, condamnable et inacceptable»    L'examen crucial des accords de pêche!    Frais de dossier: l'ISCAE réagit enfin!    A Monaco, Soufiane El Bakkali signe la meilleure performance de l'année    Rebaptisée CineAtlas, Le Colisée, salle mythique, de Rabat, fait peau neuve    Le Maroc, « le plus bel endroit au monde » selon The Hollywood Reporter    Le Conseil de gouvernement examine les effets juridiques de la décision de la Cour constitutionnelle    3 ans de prison pour agression à l'arme blanche    Aid Al Adha : L'ONSSA fait le point sur le cheptel    La campagne agricole 2017-2018 s'annonce prometteuse    Croissance: le gouvernement trop optimiste    Etats-Unis : Un homme interpellé après une prise d'otages dans une épicerie d'Hollywood    Jeux Africains à Alger: Le Maroc vise les JO de Buenos Aires    Une hausse de 0,2% de l'indice des prix à la consommation enregistrée en juin selon le HCP    Youssoufia : Il la violente et met le feu à sa maison    Le Maroc prend part à la 23e édition du Salon international du livre de Lima    El Haddad entre le championnat turc et le Golfe...    299 femmes réussissent le concours d'adoul...une première    Al Hoceima: Le ministère de la Santé rassure sur l'avancement des projets    Careem et deux syndicats de taxis signent le début d'une belle aventure    Prix à la consommation : Les produits de la mer en hausse de 4,4%    Marrakech : Pour se venger de sa femme il met le feu au domicile conjugal    Visite au Centre culturel africain au Maroc après rénovation    Décès de l'ancien portier du WAC Mohamed El Khalidy, alias «Yachine»    Christian Adda : «Le Maroc peut être un carrefour de la culture africaine»    Ahidous à l'honneur à Aïn Louh    Mahmoud Abbas condamne l'adoption de la loi sur « l'Etat-nation juif »    Coupe de la Confédération : Le Raja sort la tête du goulot    Trump menace de taxes punitives les 505 milliards de dollars de produits chinois importés    Les grands enjeux d'Agadir!    Retraite des parlementaires: Manque de consensus et interminable débat    Rencontre des députés du PPS et le réseau Anaruz    Des enfants d'Al Qods visitent le mausolée Mohammed V    Italie : Le torchon brûle entre Salvini et Saviano    Corée du Sud : La présidente déchue condamnée à huit ans de plus    Le ministère de la santé dénonce les actes d'agressions répétitifs visant son personnel hospitalier    Il fait l'actu : Nizar Baraka, président du CESE    Vers la création d'un musée de la mémoire juive marocaine à Fès : Le message fort de Mehdi Qotbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moi Anan : Quand la mode et la cuisine font bon ménage
Publié dans Les ECO le 05 - 11 - 2016

Moi Anan est une marque qui a élu domicile à Fès, comme par évidence. Entre gastronomie et cuisine Anan Sorsutham propose un mixe entre la Thaïlande, son pays d'origine et le Maroc sa terre d'accueil, Découverte.
Quand la tradition thaïlandaise rencontre la sophistication fassie, cela donne forcément un mix subtil. «Anan Sorsutham joue de la tradition de l'élégance thaïlandaise pour l'ouvrir au vocabulaire formel de la mode occidentale, il mixe aisément les références. Moi Anan est un univers raffiné et original dont la richesse des tissus traditionnels se transforme grâce à des traitements inédits et s'actualise en des propositions très contemporaines», confie Philippe Laleu artiste et commissaire d'exposition qui soutient Anan depuis ses débuts, lorsque la marque est née à Bangkok en 2010 où le designer, Anan Sorsutham manageait le département mode du centre d'art international de l'Alliance française. Spécialisé dans le management touristique, il a fini par être rattrapé par sa passion.
C'est après une première invitation à la «Fez fashion day» qu'Anan est revenu régulièrement à Fès et en est tombé amoureux. La compagnie Moi Anan Thaïland a donc décidé de s'installer à Fès et de créer Moi and Anan Maroc Sarl. Anan cuisinait régulièrement pour ses amis dans la maison de Fès où ils adoraient sa cuisine, et sa passion le conduit à ouvrir un restaurant-boutique. C'est ainsi que La maison Moi Anan a vu le jour dans la médina de Fès. Très inspiré par sa culture traditionnelle thaïlandaise, et tenant absolument à utiliser dans ses collections, les soies de son pays (ou très bientôt) les cuirs de Fès, Anan reste profondément proche de la terre et en même temps très spirituel. Les matériaux «nobles» et l'artisanat sont sa nourriture, et cela s'applique aussi à sa cuisine, mélange de plantes, d'herbes et d'épices que nous cultivons à Fès ou que nous importons régulièrement. «C'est aussi en cela que Fès est une vraie source d'inspiration pour Anan», continue Philippe Laleu. Depuis Fès où l'artiste a trouvé «le meilleur tanneur du monde», Anan propose une série Pop Up Fashion and food prochainement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.