Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Belkhayat recrute
Publié dans Les ECO le 04 - 04 - 2011

Quelques mois après le lancement des Centres socio-sportifs de proximité intégrés (CSPI), l'heure est aujourd'hui au recrutement. Le ministre de la Jeunesse et des sports, Moncef Belkhayat, a présidé, jeudi dernier au Complexe Moulay Rachid à Bouznika, une cérémonie de signature de contrats de travail entre 40 lauréats de l'Institut royal de formation des cadres (IRFC) et trois fédérations partenaires du ministère dans ce projet, notamment la Fédération royale marocaine des sports pour tous. L'objectif, selon le ministère, est d'initier un processus de recrutement au sein de ces clubs, afin d'en assurer la gestion administrative et l'animation sportive et, en même temps, résoudre le problème des diplômés chômeurs de l'IRFC. «Vous avez le rôle de véhiculer les valeurs du sport, celles de l'effort, du respect, du partage... pour améliorer le quotidien de nos concitoyens», a lancé Mehdi Tazi, président da la FRMST, aux lauréats. Constitués dans leur majorité de femmes, ces derrniers seront liés aux fédérations par des CDI (contrats à durée indéterminée) pour un salaire mensuel de 4.000 DH net. «Comme tous les salariés, ils vont bénéficier de la protection sociale», tient à souligner le ministre.
180 CSPI en 2011
Une offre jugée peu intéressante par certains candidats, qui préfèrent plutôt la fonction publique. «Chacun est libre de ses choix, mais je déclare, et de manière solennelle, que l'intégration dans la fonction publique ne peut se faire pour des raisons juridiques car, selon la loi, il faut passer par un concours. De plus, ils ne sont pas concernés par la décision prise récemment par le gouvernement pour les diplômes supérieurs», explique Belkhayat.
Premiers lauréats de l'IRFC à intégrer les CSPI, les nouvelles recrues devront passer un stage d'une semaine au centre de Bouznika et une période d'essai de trois mois, avant de prendre leurs nouvelles fonctions. «Après un an de formation, ils peuvent devenir des directeurs voire même des membres fédéraux», fait savoir le ministre, selon qui 180 CSPI seront ouverts en 2011 et 1.000 d'ici à fin 2016. Tous seront gérés selon le principe de la gestion déléguée. L'offre comprend aujourd'hui trois disciplines, mais devrait s'étendre pour en atteindre 17.
S.B
«5.000 postes d'emploi sont prévus d'ici à 2016»
Les Echos quotidien : C'est la première fois que le ministère de la Jeunesse et des sports recrute de la sorte. Autre remarque, la majorité des recrues sont des femmes. Pourquoi ?
Moncef Belkhayat : Tout simplement parce que, jusqu'à présent, l'Institut royal de formation des cadres a formé des garçons et des filles et que tous les garçons travaillent. La filière sport est aujourd'hui beaucoup plus rémunératrice. Tous les lauréats se sont intégrés dans le secteur privé. Ceux qui n'ont pas pu trouver de travail sont ceux qui ont opté
pour une formation liée soit à la filière féminine, soit à la filière enfance. C'est pourquoi, les clubs socio-sportifs de proximité viennent répondre à ce besoin en recrutant ces jeunes femmes. Quand je suis arrivé, l'Institut était fermé. Je l'ai réouvert avec 160 personnes en 2009 et 300 étudiants en 2010 et nous avons surtout forcé sur la filière sport.
Pourquoi ce choix ?
Parce que les CSPI monteront en puissance et permettront de créer ce que j'appelle un système virtuel positif, qui consiste à créer le projet et avoir un impact sur la vie des gens. Les paiement effectués par les adhérents iront au ministère qui les reversera à son tour, à la Fédération. Cette dernière maintient les CSP et recrute du personnel. C'est la première fois que le sport business crée de l'emploi de manière structurelle et officielle et nous nous attendons à créer 5.000 postes d'emploi d'ici à 2016.
Pour cette première opération, la FRMST s'est taillée la part du lion...
Aujourd'hui, la FRMST détient 85 à 90%, mais nous avons des programmes avec d'autres fédérations, notamment le judo et le karaté, mais aussi les fédérations d'aérobic et des sports collectifs qui arriveront et qui animeront, eux aussi, ces CSP, puisqu'il s'agit d'organiser aussi des tournois inter-CSP, inter-villes, inter-académies... Ainsi, toutes les fédérations seront partie prenante de ce programme.
Comment seront affectés ces lauréats ?
Nous avons choisi l'affectation des régions en fonction du lieu d'habitation de chaque lauréat puisque, aujourd'hui, la demande dépasse l'offre. Pour chaque CSP créé, il faut à peu près cinq emplois, entre animateurs, moniteurs et directeur.
S.B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.