Célébration de la bicentenaire de la légation américaine de Tanger    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus dangereux    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    L'ONMT part à la conquête du Moyen-Orient    Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits légitimes du peuple palestinien    Le Groupe arabe à l'ONU salue le rôle important du Comité Al Qods dans la défense de la ville sainte    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Jacek Oalczak nommé PDG    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Recherche scientifique: premier congrès au Maroc sur l'utilisation des dérivés du cannabis    RAIDS ISRAELIENS SUR LA BANDE DE GAZA: ACHARNEMENT CONTRE LE MAROC    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Un candidat au poste de gouverneur de la Californie fait campagne avec un ours    Cause palestinienne : Gare à l'effet de compensation !    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    Algérie : un parti d'opposition dénonce une répression d'une « extrême violence » à l'égard des manifestants    Hervé Renard : "On m'a promis l'enfer avec les Lions de l'Atlas"    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Industrie automobile, l'embellie se concrétise !    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    Barça : « Koeman aurait un pied et demi en dehors du Barça ! »    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Edito : Piqures de rappel    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Omar Ibn al-Khattab Al Fâarouq, le médiateur
Publié dans Le Soir Echos le 15 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / Ramadan / Omar Ibn al-Khattab Al Fâarouq, le médiateur
Né en l'an 584 parmi le clan des Banu Âd de la tribu de Quraych à la Mecque, Oumar Ibn al-Khattab est le deuxième de ceux qu'on appellent en arabe « Al khoulafaa Arrachidoun », ( califes bien guidés), les quatre premier califes de l'Empire islamique. Homme rude au caractère bien trempé, un aspect qu'il devait sans doute au statut de son clan responsable des arbitrages entre les différentes tribus. Il fut pour pendant longtemps, l'ennemi juré du Prophète Mohammad et de l'Islam, avant de devenir l'un de ses fervents défenseurs et représentants. Omar développa assez tôt un amour pour la poésie et la littérature. C'est ainsi qu'il apprit à lire et à écrire dans sa jeunesse, en accompagnant les autres enseignements imposés par la tradition Quraychite, à savoir les arts martiaux, l'équitation, la lutte ainsi que l'éloquence orale. Omar est décrit comme un orateur talentueux, doué d'une grande intelligence, d''une capacité de discernement digne de son clan et d'un charisme très poussé, ce qui lui a valu de succéder à son père, Al-Khattâb ibn Nufayl, dans sa profession de marchand – grâce à elle, il put voyager à travers le monde, notamment en Europe et en Asie. Il rencontra différentes sociétés et côtoyer des civilisations et des savoirs divers – mais surtout il fut l'arbitre des conflits entre les tribus, d'où son surnom d'Al Fâarouq (le médiateur).
Un destin à part
Selon l'ouvrage d'Ibn Al Jawzi, Târîkh Omar ibn al-Khattâb, ce dernier se serait convertit à l'Islam trois jours après Hamza ibn Abd al-Muttalib, le seigneur des martyrs. Il était connu pour haïr l'Islam et les musulmans car il y voyait une cause de division des Quraychi. Polythéiste et grand amateur de vin, il participait avec ses amis aux persécutions des musulmans et en est même arrivé à décider de tuer le Prophète quant il apprit la conversion de sa sœur et son mari. Ce fut sa dernière volonté en tant que non musulman. Dans le livre Usud al-ghâba ( les lions de la forêt ) d'Ibn Al-Athîr, il est écrit que c'est à la lecture de quelques versets du Coran qu'il se convertit à l'Islam. Des versets qu'il trouva par hasard dans la maison de sa sœur, alors qu'il était venu comprendre les raisons de sa conversion. Il dit : «…Chaque fois que je lisais un passage mentionnant le Nom de Dieu, je ressentais un tressaillement en moi, jusqu'à ce que j'arrive à la parole du Très-Haut : « Croyez en Dieu et en Son Messager et dépensez ce dont il vous a donné la lieutenance. Ceux d'entre vous qui croient et dépensent (pour la cause de Dieu) auront une grande récompense. Et qu'avez-vous à ne pas croire en Dieu, alors que le Messager vous appelle à croire en Votre Seigneur ? Et Dieu a déjà pris acte de votre engagement si vous êtes sincères dans votre foi » (sourate Al Hadid verset 7-8). Là, je me suis arrêté et, touché par tant d'éloquence et de Majesté, je proclamai : « Il n'y a de Dieu que Dieu et Muhammad est le Messager de Dieu ! ». Il serait le premier homme à avoir annoncé publiquement sa conversion, selon Abdullah Ibn Abbas. Il devint après la mort du Prophète l'un des plus grands stratège de l'expansion de l'Islam. Il prend les commandes de l'Empire Islamique après la mort d'Abou Bakr Assidik. Un élément qui sera, entre autre, à l'origine des querelles entre sunnites et chiites. Ces derniers estimant que son élection relève plus du coup d'état visant à empêcher la prise de pouvoir d'Ali ibn Abi Talib. Cela dit, Al Fâarouq reste l'un des personnages clé de l'histoire de l'Islam et des civilisations. Un personnage énigmatique qui n'a pas encore révélé tous ses secrets. .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.