L'Opinion : Distorsions espagnoles    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    PCNS : En raison de facteurs structurels, le Maroc fait partie des pays les plus risqués    Vols directs : Le Maroc et Israël signent un accord aérien    Etats-Unis : Biden à la Maison Blanche, les Américains tournent la page Trump    « Redemption Day », un film qui dérange les Algeriens    RSF porte atteinte aux institutions nationales à travers des assertions mensongères et diffamatoires    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Projet de création d'une Superligue : Les menaces de la FIFA!    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    El Otmani appelle à accélérer le rythme de réalisation des programmes de transformation digitale    Un déficit de la balance commerciale de 10,6 milliards de dollars en 2020    SM le Roi reçoit SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    CAMELEON veut révolutionner le monde de l'entreprise    Younes Belhanda brille de mille feux avec Galatasaray    Le RAC et le TAS se neutralisent    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    Calcio : Le Croate Mandzukic s'engage avec l'AC Milan jusqu'à la fin de la saison    CAN U17 : Ce jeudi, un trio arbitral marocain pour Tunisie-Libye    Activité monétique : Le contactless et le e-paiement cartonnent    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Dédiée à l'actualité lifestyle et la promotion des talents marocains : «Wejeune» fête ses 2 ans au Maroc    L'Office des changes accélère ses process digitaux    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Mohamed Benabdelkader : "Nous sommes bien avancés dans la mise en place des textes de loi"    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    La Fondation Banque Populaire équipe des quartiers défavorisés    « A Girl in a Blue Shirt » : Premier roman israélien traduit en arabe au Maroc    Dadju, le petit frère de Gims, s'installe à Marrakech    CAN U20 : L'équipe nationale en concentration à Laâyoune    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    Le RNI convoque son «parlement»    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»
Publié dans L'opinion le 29 - 09 - 2020

En pleine recrudescence de la pandémie, le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb a écarté l'hypothèse d'une deuxième vague.
Interrogé par Radio 2M, Khalid Aït Taleb s'est prononcé sur l'évolution de la conjoncture épidémiologique au Maroc, en rassurant l'opinion publique sur la stabilité de la situation.
Le Maroc est dans le continuum de la première vague
Alors que tout le monde parle d'une deuxième vague suite à la flambée des cas d'infection, le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb n'est pas du même avis et semble serein. « Le Maroc est toujours dans le continuum de la première vague », a-t-il précisé.
Le Ministre s'est contenté de qualifier la flambée des contaminations d'une simple reprise. Il explique que la levée du confinement qui a coïncidé avec la période de l'Aid El Adha et la saison estivale a provoqué un phénomène de rebond de la circulation du coronavirus. « Avec des petites flambées et quelques clusters, ceci constitue une suite logique qui fait que nous sommes toujours dans la première vague » a-t-il renchéri.
Le ministre a donné une explication à la dégradation de la situation. Selon lui, l'explosion des cas est due à la levée du confinement et au relâchement des citoyens.
L'état de la pandémie au Maroc n'est guère inquiétant, rassure le ministre. « La situation reste sous contrôle malgré l'inquiétude qui règne aujourd'hui », a-t-il indiqué.
Vaccin de la grippe : gratuit pour les démunis
S'agissant de la campagne de vaccination contre la grippe, le ministre a tenté de rassurer les citoyens en indiquant que le vaccin reste accessible pour l'ensemble des gens avant d'ajouter que le ministère va le distribuer gratuitement pour la population vulnérable.
Par ailleurs, le test 100% marocain, qui n'a pas encore vu le jour a également été abordé lors de l'interview. Le Ministre explique ce retard par le fait que la fabrication des tests dépend d'une procédure technique stricte et inextricable de certification afin de vérifier sa fiabilité, avant de le mettre à disposition sur le marché.
1833 lits de réanimation
Avec le foisonnement des cas d'infection, les hôpitaux ont eu du mal à absorber les flux de malades, plusieurs unités hospitalières furent débordées surtout à Casablanca et à Marrakech où l'urgence de la situation a poussé le Ministre à s'y rendre pour y remettre de l'ordre. Cependant, M. Aït Taleb a affirmé que la situation est sous contrôle tout en indiquant que le système sanitaire est loin d'être saturé.
1833 lits de réanimation sont disponibles dont 280 de lits occupés, soit un taux d'occupation de 16%, selon le ministre qui estime que la situation n'est pas du tout inquiétante puisque le Maroc est très loin du seuil d'alerte (65%), a-t-il précisé.

Progression des essais cliniques
Interrogé sur l'état d'avancement des essais cliniques, le ministre s'est félicité du fait que le Maroc effectue des expérimentations vaccinales pour la première fois de son histoire. Le responsable gouvernemental a souligné que les essaies vaccinaux est en cours de vérification et va permettre forcément un transfert d'expertise.
En ce qui concerne la disponibilité des tests, pour garantir des quantités assez abondantes pour subvenir aux besoins de la population, M. Aït Taleb a précisé que son département est en train de cibler des producteurs pour assurer une production en masse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.