Officiel: un pass vaccinal « provisoire » dès la première dose    La RAM reprend ses vols à destination du Canada dès le 29 octobre    Le Maroc autorise les vols exceptionnels vers le Royaume-Uni    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Botola Pro D1 / WAC-OCS (1-0) : Le Wydad vainqueur en fin du match!    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Zoom: La guerre du football    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Gouvernement régional andalou : « Le Maroc, un partenaire privilégié de l'Espagne »    Vaccination : Les personnes souffrant d'allergies peuvent recevoir un certificat de contre-indication    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Santé des migrants en période de Covid : Le Maroc co-organise un panel de haut niveau à Genève
Publié dans L'opinion le 10 - 12 - 2020

La Mission permanente du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies à Genève a tenu, jeudi, un panel de haut niveau sous le thème de «l'amélioration de l'accès des migrants aux soins de santé dans le contexte de la pandémie de Covid-19». Un événement qui a été marqué par la participation d'une pléiade de hauts responsables d'organisations internationales, d'experts et de diplomates.
Initié sous un format virtuel dans le cadre de la commémoration de la Journée de la couverture sanitaire universelle, ce panel, co-organisé avec le Portugal, l'organisation internationale pour les migrations (OIM), la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), et l'organisation Friends of Migration, a été l'occasion d'examiner l'impact de la crise sanitaire sur les migrants et les personnes déplacées, ainsi que les moyens de promouvoir les soins et la prise en charge sanitaire de ces personnes dans le contexte particulier de la pandémie du nouveau coronavirus.
Le panel qui illustre le leadership du Maroc sur la question migratoire, a été également l'opportunité d'exposer la politique volontariste initiée par le Royaume pour favoriser l'accompagnement social des migrants et garantir l'accessibilité des services de santé à ces personnes, outre les actions de solidarité entreprises par le Maroc pour soutenir les pays africains dans leurs efforts de lutte contre la pandémie.
Intervenant lors de cet évènement, rehaussé par la participation du directeur général de l'OIM, Antonio Vitorino, et du président de FICR, Francesco Rocca, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies à Genève et des organisations internationales, Omar Zniber, a relevé que pour surmonter la crise sanitaire mondiale actuelle, les migrants et les personnes déplacées doivent être pris en compte dans la réponse globale au Covid-19, avec une attention particulière aux populations marginalisées ou en situation de vulnérabilité.
Un engagement clé pour garantir une couverture sanitaire universelle
Il a fait remarquer que les répercussions de la pandémie semblent être exacerbées pour les migrants, en particulier les femmes, les jeunes filles et les enfants, et encore amplifiées dans des contextes de vulnérabilité, de conflit et d'urgence.
Outre les risques pour la santé, le Covid-19 a donné lieu un large éventail de défis pour les migrants, les réfugiés et la mobilité humaine, notamment en ce qui concerne la perte d'emploi et de moyens de subsistance, la réduction des envois de fonds, la discrimination, l'augmentation de la xénophobie et de la stigmatisation, a-t-il énuméré.
Il a par ailleurs souligné que «garantir un accès non discriminatoire aux soins de santé est un aspect clé pour atteindre l'engagement de la couverture sanitaire universelle».
Et de poursuivre : «Avec les nouvelles concernant les vaccins prometteurs, nous avons besoin d'efforts urgents et dévoués pour garantir un accès équitable à un vaccin COVID-19 pour les migrants et les personnes déplacées, en particulier les communautés aux systèmes de santé fragiles».
Ces efforts devraient également viser des campagnes de sensibilisation et d'information efficaces afin de lutter contre la désinformation et la peur, en veillant à ce que les informations soient fournies dans des langues comprises par les communautés de migrants et d'une manière appropriée, a-t-il dit.
Maroc : un accès gratuit des migrants aux services de santé pendant la pandémie
M. Zniber a affirmé, d'autre part, que les migrants jouent également un rôle de premier plan dans les centres mondiaux de recherche et de développement dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, citant l'exemple de trois scientifiques d'origine marocaine et turque qui sont reconnus dans le développement des vaccins les plus prometteurs, au moins aux Etats-Unis et en Allemagne.
S'agissant de l'expérience du Maroc, il a fait observer que plus de 50 000 migrants réguliers vivant au Royaume bénéficient d'un accès aux soins de santé publics ainsi qu'à d'autres services publics. «En outre, environ 6757 réfugiés et 3393 demandeurs d'asile vivant au Maroc, enregistrés par le HCR, ont également accès aux services de santé publics», a-t-il dit.
En mai 2020, a-t-il rappelé, le Conseil national de l'Ordre des médecins du Maroc et le HCR ont signé un accord de partenariat, qui permet aux réfugiés et aux demandeurs d'asile d'accéder à des services de santé gratuits pendant la période de la pandémie.
Revenant sur la stratégie annoncée par SM le Roi Mohammed VI et visant à fournir une protection sociale à tous les Marocains, il a indiqué que ce processus décisif pour l'extension de la couverture sociale à tous les Marocains sera assuré dans les cinq prochaines années et concernera bien entendu également les migrants et les réfugiés.
Il a mis en avant également l'action déployée par le Maroc depuis le déclenchement de la pandémie, en apportant un soutien substantiel à plusieurs pays africains et également à certains Etats arabes comme le Liban et la Palestine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.