Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Israël accentue la répression
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 09 - 2002

L'armée israélienne a maintenu ce dimanche le couvre-feu dans les grandes villes de Cisjordanie et procédé à des arrestations en masse au lendemain d'une journée déjà marquée par de nombreuses violences.
L'état d'alerte «maximum» a été décrété par Israël ces samedi et dimanche à l'occasion du nouvel an juif. Si d'importants effectifs de soldats et policiers ont été déployés dans les villes, près des synagogues et des barrages routiers, des mesures restrictives ont surtout été prises à l'encontre de la population palestinienne.
Dimanche, l'Etat hébreu a ainsi prolongé le couvre-feu qu'il avait imposé la veille dans les principales villes palestiniennes de Cisjordanie. Dispositif qui a entraîné une montée de la tension, notamment dans le secteur d'Hébron. Une forte explosion, qui n'a fait ni victime ni dégât, a eu ainsi lieu dans l'enclave juive de la ville palestinienne dans la matinée, selon les soldats qui, déployés sur place, ont annoncé avoir retrouvé les traces d'un engin explosif.
Autre signe de pression, une cinquantaine de voitures palestiniennes, garées près d'un barrage militaire à l'entrée de la ville, ont été endommagées, vitres et rétroviseurs cassés et pneus crevés, selon des témoins. Les propriétaires de ces voitures ont accusé les colons, dont 600 vivent retranchés à Hébron au milieu de 120.000 Palestiniens, d'être responsables de ces actes de vandalisme. De telles dégradations contre des biens palestiniens semblent d'ailleurs courantes dans la région. Dans la ville même d'Hébron, des colons ont à plusieurs reprises incendié des échoppes et des voitures, notamment en représailles à des attaques palestiniennes. Ce dimanche, quatre jours après la découverte d'un véhicule piégé au nord de Tel-Aviv, les soldats israéliens ont également procédé à l'arrestation de dix-sept Palestiniens à Yatta, au sud de Hébron. Selon des sources militaires, cinq d'entre eux étaient toujours en détention dimanche en début d'après-midi. D'après des témoins, l'armée était à la recherche d'un policier palestinien, qu'elle n'a pas trouvé, et a donc arrêté des membres de sa famille, dont son frère Iyad Hochieh. Des gardes-frontières israéliens ont également arrêté un Palestinien recherché «pour des attaques anti-israéliennes», à Illar, au nord-est de Tulkarem, selon un porte-parole de l'armée. Un autre Palestinien, aussi recherché par les services de sécurité israéliens, a été arrêté dans la localité d'Assawiya, au nord de Ramallah, a ajouté la même source.
La veille déjà, des incidents sporadiques avaient fait dix blessés palestiniens suite à une opération d'envergure de l'armée israélienne menée à l'aube dans la bande de Ghaza. Les soldats y avaient fouillé les maisons, arrêté un chef du Jihad islamique et trois autres activistes. Durant cette opération, trois bâtiments avaient été détruits, un immeuble de la Défense civile, un atelier métallurgique et un atelier de fabrication de fenêtres. L'armée a de son côté indiqué qu'«une bombe de forte puissance» avait été découverte dans un local du Fatah. Cinq Palestiniens avaient aussi été blessés, dont un grièvement, par des rafales de balles tirées à partir de chars israéliens dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie.
L'armée a affirmé avoir répondu à des jets de pierre de la part de manifestants. Dans la même zone, dans la localité autonome d'Aja, à 15 km au sud de Jénine, un membre des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa avait été blessé, puis fait prisonnier, lors d'autres confrontations avec l'armée israélienne. L'armée a confirmé dans un communiqué que «l'activiste palestinien disposait d'un fusil M-16, de plusieurs chargeurs et d'un gilet pare-balles», mais est restée silen cieuse sur les incidents survenus dans le camp de Jénine et à Tulkarem, où deux enfants ont été blessés par des tirs de soldats israéliens.
Ces dernières violences et arrestations sont intervenues au moment où l'Etat hébreu fêtait le «Rosh hashana». Un nouvel an qui marque le début d'une série de fêtes religieuses avec le «Yom kippour» (le jour du grand pardon), le 16 septembre, et «Soukkot» (la fête des cabanes), le 21, durant lesquelles les forces israéliennes resteront encore en état d'alerte.
Cette montée de tension a par ailleurs été accompagnée d'une nette rupture des négociations entre Palestiniens et Israéliens. Une ouverture sur le dialogue qui a pris un sérieux coup dur avec les récentes déclarations d'Ariel Sharon.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.