Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Newcastle-Manchester City : un match fou (VIDEO)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    L'artiste marocain Hammadi Ammor n'est plus    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    CNOM : "Génétique et sport : l'impact de l'hérédité sur la performance sportive"    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    Affaire Ghali : la plainte du Club des avocats transmise au parquet de l'Audiencia Nacional    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    En vertu d'arrêtés conjoints publiés au BO, des sociétés étrangères autorisées à créer des fermes aquacoles à Dakhla    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Secteur de la boulangerie-pâtisserie : l'activité tourne au ralenti
Publié dans Barlamane le 29 - 12 - 2020

L'année 2020 a été difficile pour le secteur de la boulangerie-pâtisserie au Maroc. Les opérateurs de cet écosystème, majoritairement des PME et des TPE, ont vu leurs recettes baisser en un tour de main.
Même si les propriétaires des boulangeries-pâtisseries font figure de survivants miraculeux de cette crise sanitaire, ils font front à plusieurs problèmes, notamment la baisse de leurs recettes et de leur volume de production.
Lahoucine Azaz, président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc (FNBPM) et vice-président de la Confédération marocaine des métiers de bouche, souligne dans une déclaration à Barlamane.com/fr que « plusieurs boulangeries-pâtisseries ont été contraintes de fermer boutique en raison de la baisse de la clientèle ». « Le maintien du CA a été rendu difficile par l'effet conjugué de la baisse de la consommation et l'intensification de la concurrence de la part des boulangers-pâtissiers informels », détaille-t-il.
Il rappelle que tout au long de l'épisode pandémique, « les boulangeries-pâtisseries sont restées ouvertes malgré le fléchissement de la fréquentation des clients-magasins » qui, en temps normal, « achètent généralement du pain qui tient une place prédominante dans l'alimentation marocaine ».
« Les professionnels du pain ont ainsi vu toutes leurs recettes baisser puisque de plus en plus de personnes ont commencé à pétrir du pain à la maison. Grâce au télétravail et à l'annulation de leurs traditionnelles activités, les clients ont plus de temps libre et passent plus de temps chez eux. Les fourneaux mis à l'arrêt ne se comptent désormais plus sur le doigt d'une main », a-t-il affirmé.
« A cause de la pandémie, les autres clients du secteur, à savoir les opérateurs de l'événementiel, les cafés, les restaurants..., ont également été contraints de baisser le rideau, ce qui a engendré une baisse de demande insoutenable et intolérable par les détenteurs des boulangeries-pâtisseries : les pertes ont ainsi faramineuses pour les professionnels de cet écosystème (...) Il m'est ainsi difficile d'avoir de la visibilité pour les mois à venir », a-t-il ajouté.
Selon plusieurs propriétaires de boulangeries-pâtisseries contactés par Barlamane.com/fr, les ventes ont diminué d'environ 60% pour les ventes du pain, tandis que la production de pâtisseries a été quasiment à l'arrêt. « Des baisses de chiffres d'affaires ont été enregistrées dans ces commerces autorisés à rester ouverts pendant le confinement. Le retour à la normale n'est pas pour encore (...) Plusieurs entreprises font actuellement face à des difficultés financières importantes. Aucune entreprise ne peut pondérer ses pertes avec la disparition du CA, combinée au maintien des charges fixes (loyers, salaires des employés (...) Pour le moment, on espère une réduction de la TVA de 20% à 10% ainsi que la suppression du droit de timbre comme de nouvelles mesures de relance économique », déplorent-ils.
Pour ces chefs de PME-TPE, le CVE doit mettre en place des mesures supplémentaires permettant aux entreprises de relancer leurs activités. « Les mesures de soutien prises par ce comité ont été courtermistes et visaient à limiter l'impact des conséquences de la pandémie sur le tissu entrepreneurial. Certes, elles ont permis à quelques entreprises menacées de survivre, mais de nombreux entrepreneurs du tissu des TPE ont d'ores et déjà jeté l'éponge et déclaré faillite », regrettent-ils.
Pour le moment, les propriétaires de boulangeries-pâtisseries ne ménagent aucun effort pour attirer une clientèle qui veut finir l'année sur une note sucrée. Et ce, même si cette fin d'année 2020 a un goût différent pour tout le monde, marquée particulièrement par la décision du gouvernement de resserrer la vis face à la virulence de la Covid-19, en adoptant un strict couvre-feu, la fermeture des cafés, commerces et centres commerciaux à partir de 20h tous les jours, outre la fermeture totale des restaurants à Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir.
Une annonce qui a porté un nouveau coup dur aux commerces, notamment les boulangeries-pâtisseries, pour qui la fin de l'année est une période cruciale qui se caractérise par une hausse d'activités, particulièrement après une année difficile marquée par la pandémie ayant provoqué l'annulation des événements et l'interdiction de rassemblements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.