CIH BANK lance CIH PAY    «Marocains d'Algérie : Rafle au Couchant», nouveau roman de Mansour Kedidir    Voitures électriques : la Chine choisit le marché marocain pour percer en Afrique    Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants    Interview avec Abdesselam Idrissi : « Le commerçant et l'investisseur marocains préfèrent la justice classique»    Cours de change des devises étrangères contre le dirham du 24 janvier 2022    Environnement: Marrakech se dote d'un hôtel éco-responsable    Système normatif marocain : Une production en quête d'attractivité    Transition politique en Guinée: Après nomination des membres du CNT, les scenarii du possible    Bruxelles: Débordements lors d'une manifestation contre les restrictions anti-Covid    La US Navy saisit un navire de contrebande d'armes dans le golfe d'Oman    Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie    TotalEnergies et Chevron se retirent de Birmanie, presque un an après le coup d'Etat    Chelsea-Tottenham : Ziyech a signé l'une de ses meilleures performances chez les Blues    Coupe d'Afrique des nations : Hakimi et Boufal, plébiscités par la CAF    Emprisonnement pour délits mineurs: des experts mettent en garde contre les coûts financiers et sociaux    Les Etats-Unis atteindront le pic d'infections au variant Omicron en février    Tunisie :Les médecins et pharmaciens de la santé publique en grève mardi    Education nationale : 196 établissements fermés à cause du Covid-19    Saïd Afifi expose «Les constellations de la Terre» à L'Atelier 21    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    كأس أمم إفريقيا: مسحة فيصل فجر إيجابية ويخضع حاليا للبروتوكول الصحي المعتمد    CAN 2021 : Hakimi absent de l'entrainement collectif, Fajr seul Lion de l'Atlas confirmé positif au Covid-19    Le Polisario et la fuite en avant    Les Emirats arabes unis interceptent deux missiles lancés par les rebelles houthis    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    Burkina Faso : le président Roch Kaboré arrêté par des soldats mutins    Maroc : mais où sont passées les abeilles ?    António Guterres a clairement désigné les parties concernées par le dossier du Sahara    Journée internationale de l'éducation 2022 : l'INDH dresse un bilan d'étape    Neuf individus interpellés dans une affaire de falsification et de trafic de drogue, dont 2 policiers    Les températures attendues ce lundi 24 janvier 2022    La revue de presse du lundi 24 janvier    Edito : Courage de réformer    Le temps qu'il fera ce lundi 24 janvier 2022    Drâa-Tafilalet : l'INDH contribue à la réalisation de 978 unités du préscolaire entre 2019 et 2021    Un club de Premier League courtise Sofyan Amrabat    L'Algérie nie le report du sommet arabe, annoncé pourtant en mars par Tebboune    CAN2021 / Burkina Faso-Gabon (1-1) : Les Burkinabé en quart après les tirs au but (7-6)    Mondial (Qatar-2022). Vahid Halilhodžić : «Le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50»    Le rappeur Gims compte redemander la nationalité française    Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Législatives algériennes : l'abstention a atteint un niveau jamais vu, cruel désaveu pour le pouvoir
Publié dans Barlamane le 13 - 06 - 2021

Enjeu crucial pour le régime, le taux de participation national n'a atteint que 30,20 %, le score le plus faible depuis deux décennies pour des législatives, selon le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Chorfi.
Liberté, le quotidien généraliste algérien en langue française est sans équivoque : «Raz-de-marée abstentionniste». Les Algériens ont voté samedi pour choisir leurs députés lors d'élections législatives anticipées imposées par le régime, un scrutin rejeté par le mouvement contestataire du Hirak et une partie de l'opposition, et marqué à nouveau par une très forte abstention. «En cette matinée d'un samedi caniculaire, peu de gens se bousculaient au portillon de ce centre. Les rares électeurs qui ont glissé leur bulletin dans l'urne se comptaient sur les doigts de la main» dévoile Liberté.
Il s'agit des premières législatives depuis le soulèvement populaire inédit et pacifique, né le 22 février 2019 du rejet d'un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika, poussé près de deux mois plus tard à la démission après 20 ans de règne.
A titre de comparaison, il se situait à 35,70 % lors des dernières législatives de 2017 (42,90 % en 2012). La participation est même en recul par rapport à la présidentielle de 2019, qui avait vu Abdelmadjid Tebboune élu avec seulement 40 % des voix, soit une abstention record pour une telle élection.
En réaction à cet événement, des internautes algériens ont propulsé les hashtags *مهزله_التشريعيات* et *لم_اخن_وطني*, respectivement, à la première et à la deuxième place des tendances Twitter dans ce pays, avec un total des milliers de tweets. Qualifiant ces élections de «simple simulacre démocratique», les initiateurs de cette campagne jugent «illégitime» cette opération électorale, tant que l'oligarchie militaire continue de régner impunément sur l'ensemble du pays, où la répression systématique du reste des voix libres est de mise.
En Kabylie (nord-est), la quasi-totalité des bureaux de vote ont été boudés à Béjaïa et Tizi Ouzou, les villes les plus peuplées de la région berbérophone, selon la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (LADDH) et le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Des rixes ont éclaté dans plusieurs communes kabyles, avec saccage des urnes, et les forces de l'ordre ont procédé à des dizaines d'interpellations, selon la LADDH et le CNLD.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.