De la Révolution du Roi et du peuple à la Fête de la jeunesse    Le Gabon célèbre à Laâyoune le 62è anniversaire de son indépendance    Belle moisson de médailles pour les sportifs marocains    L'animation, une industrie naissante au Maroc    L'amazighe est-il véritablement une priorité dans le PLF ?    Le Maroc fournit 50% des besoins de l'Espagne en tomates    Medium : « Le Maroc peut-il jouer un rôle plus important au Moyen-Orient via les accords d'Abraham ? »    Affaire Pegasus. Un ancien ministre marocain met en exergue le silence de Forbidden Stories, Amnesty, Le Monde et El Pais    Wydad de Casablanca. Houcine Ammouta promu entraîneur    Covid-19: 79 nouveaux cas et 97 guérisons en 24H    Le Pérou retire sa reconnaissance du Polisario    Pénurie des cartables au Maroc ? Le ministère rassure    Mercato : Mouhcine Moutouali tranche sur sa prochaine destination    Orages en France: trois morts en Corse    Après la touriste française, un octogénaire mutilé par des chiens à Tanger    Stade Brestois : ambiance bon enfant entre Achraf Dari et Youcef Belaïli    PSG : régime strict pour Achraf Hakimi and co...    Heureux événement dans la famille Batma (PHOTO)    Coupe d'Afrique des Nations U23 – Maroc 2023 : Tirage des éliminatoires    Emirates modernise sa flotte pour plusieurs milliards de dollars    Sahara: un éditorialiste colombien critique le revirement de Gustavo Petro    Italie : Un festival rend hommage à Rahhal Amarri, décédé en sauvant deux enfants de la noyade    Italie : Un enfant marocain de deux ans blessé par balle, sa vie n'est plus en danger    Un ministre israélien salue le rôle du Maroc dans le rapprochement entre Israël et les Palestiniens    Maroc : Un jeune enfant meurt à la frontière avec Melilla    Le Barça et le Man. City en mission humanitaire : Xavi contre Gaudriola mercredi prochain au Camp Nou    Constructeurs automobiles. Quels sont ceux qui seront présents au Mondial de l'Auto de Paris ?    France-Afrique, le non-retour    Trois diplomates marocains en Colombie victimes d'un vol après avoir été drogués    Banques: La position de change s'améliore    Droits humains, l'autre axe de coopération entre Rabat et Washington    Eté 2022 : Essaouira bat tous ses records d'affluence    Moyens de paiement : Le Maroc, pays le plus dépendant du cash au monde    Événements de Nador : de la prison ferme pour 13 migrants (VIDEO)    La fusée américaine SLS arrive à son aire de lancement, avant son décollage vers la Lune    Actifs immobiliers au trimestre 2-2022 : Des indicateurs en dents de scie avec des signes encourageants    «Tagzzayt» ou «La mémoire du corps», un nouveau documentaire sur les tatouages    Les Mosaïques du Nord sont de retour pour leur deuxième édition    La 11ème édition du 19 au 23 octobre prochain    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Visas Schengen refusés : la fédération des droits des consommateurs réclame le remboursement    M'diq-Fnideq : L'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » presque entièrement circonscrit    Hécatombe    La météo pour ce jeudi 18 août 2022    Algérie : le bilan des incendies dans plusieurs villes monte à 26 morts, l'incurie des autorités dénoncée    L'USAID fournit 68 millions $ au PAM pour l'achat, le transport et le stockage de blé ukrainien    La forteresse « Casa del Mar »    Casablanca : «Al Majdoubia » de Saâdallah brille lors du Festival Al Fida    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : Pourquoi le Maroc a réquisitionné le stock de Nivaquine et de Plaquenil de Sanofi
Publié dans Challenge le 19 - 03 - 2020

Dans sa volonté de prendre toutes ses responsabilités en matière de gestion de crise, le Ministère de la Santé a réquisitionné, cette après-midi du 19 mars 2020, l'ensemble du stock nivaquine et Plaquenil de Sanofi Maroc. Les raisons ?
Jusque-là, au départ et au retour d'un voyage dans un pays d'Afrique subsaharienne, il était conseillé aux Marocains de prendre précaution la nivaquine, un médicament antipaludéen commercialisé depuis 70 ans. Fabriqué sur le site industriel de Sanofi Maroc à Casablanca Zenata en petite quantité pour cette cible et les Subsahariens, de retour ou après un séjour en Afrique, la chloroquine sulfate communément appelée « nivaquine » est dans le traitement curatif et préventif du paludisme. Mais depuis cette après-midi du 19 mars 2020, le Ministère de la Santé a réquisitionné tout le stock de Nivaquine de Sanofi Maroc. Il faut dire que le Royaume, à l'instar des pays occidentaux, prennent très au sérieux, la question de la chloroquine qui s'avère une piste pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Autrement dit, la course aux traitements contre le nouveau coronavirus a remis sur le devant de la scène la Nivaquine. Ce jeudi 19 mars, Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis approuvaient le recours à la chloroquine qui a « montré des résultats préliminaires très très encourageants ». « Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement », a assuré le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, estimant que cela pourrait « changer la donne » face à la pandémie. Du côté de la Chine, une vingtaine d'essais cliniques sont en cours pour explorer l'efficacité de cette molécule ou d'un analogue, l'hydroxychloroquine (Plaquenil), chez des patients infectés par le Covid-19. En France, une étude clinique vient également d'être lancée par le professeur Didier Raoult, directeur de l'IHU Méditerranée Infection (Marseille).
Logique donc que le Maroc prenne les devants en anticipant sur les événements. « Sanofi Maroc à répondu favorablement à la demande du Ministère de la Santé de mettre à sa disposition l'intégralité de son stock actuel. L'approvisionnement ainsi que les conditions d'utilisation de ce produit seront du ressort exclusif du Ministère de la Santé au Maroc », dit-on auprès de Sanofi M aroc où l'on tient tout de même à préciser que « le traitement du virus COVID-19 ne fait pas à ce jour partie des indications de la chloroquine ».
Dans sa volonté de prendre toutes ses responsabilités en matière de gestion de crise, le Ministère de la Santé a réquisitionné également l'ensemble du stock d' hydroxychloroquine sulfate, communément appelé «Plaquenil », un médicament importé et commercialisé par Sanofi Maroc. « Le Plaquenil est utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et des maladies du collagène, notamment le lupus érythémateux disséminé. Il est également utilisé dans la prévention des lucites », explique-t-on auprès de la filiale marocaine du laboratoire pharmaceutique français. Pour rappel, Sanofi Maroc qui indique avoir répondu favorablement à la demande du Ministère de la Santé de mettre à sa disposition l'intégralité de son stock actuel de Plaquenil, fabrique 80 % de ses médicaments dans le Royaume et importe les 20 % restants.
En France, le professeur Didier Raoult qui a lancé une étude clinque sur le traitement via ce médicament estime que les résultats préliminaires semblent spectaculaires. En effet, au bout de six jours de traitement par Plaquenil, 25 % seulement des patients seraient encore porteurs du virus, la proportion étant de 90 % chez ceux ne recevant pas le traitement. Pour autant, du côté de Sanofi Maroc, on préfère nuancer. « Les données cliniques disponibles à ce jour sont insuffisantes et ne permettent pas de tirer de conclusions définitives sur l'efficacité clinique ou la sécurité de l'hydroxychloroquine (ou de la chloroquine) dans la prise en charge de l'infection virale COVID-19. Les résultats préliminaires d'une étude pilote française indépendante demandent à être analysés de manière plus approfondie et des études cliniques de plus grande ampleur et plus robustes doivent être menées pour confirmer le profil bénéfices/risques du Plaquenil dans le traitement de la COVID-19 », précise Sanofi Maroc qui dit « suivre de très près en collaboration avec le Ministère de la Santé l'évolution de tout cela ».
* Nivaquine
* DCI : chloroquine sulfate est indiqué dans le traitement curatif et préventif du paludisme.
* Dispose d'une AMM + PPV (12DH) ; boite de 20 comprimés 100 mg
* Fabriqué sur le site industriel de Sanofi au Maroc
* Le traitement du virus COVID-19 ne fait pas à ce jour partie des indications de la chloroquine.
* Sanofi Maroc à répondu favorablement à la demande du Ministère de la Santé de mettre à sa disposition l'intégralité de son stock actuel.
* L'approvisionnement ainsi que les conditions d'utilisation de ce produit seront du ressort exclusif du Ministère de la Santé au Maroc.
* Plaquenil
* DCI : hydroxychloroquine sulfate Boite de 30 comprimés ; 200 mg
* ll est utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et des maladies du collagène, notamment le lupus érythémateux disséminé. Il est également utilisé dans la prévention des lucites.
* Dispose d'une AMM + PPV (51,00 DH)
* Le traitement du virus COVID-19 ne fait pas à ce jour partie des indications de l'hydroxychloroquine,
* Sanofi Maroc a répondu favorablement à la demande du Ministère de la Santé de mettre à sa disposition l'intégralité de son stock actuel.
* L'approvisionnement ainsi que les conditions d'utilisation de ce produit seront du ressort exclusif du Ministère de la Santé au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.