Le polisario sèchement recadré en Nouvelle-Zélande    Ramadan: Kaïs Saïed écrit au roi Mohammed VI    Le Maroc suspend les liaisons aériennes avec la Tunisie    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Joe Biden retirera toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    SM le Roi félicite les Chefs d'Etat des pays islamiques à l'occasion du mois sacré de Ramadan    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    Ventre vide, tables garnies    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Tayeb Hamdi: Sans respect strict et généralisé, les mesures restrictives ne seront jamais suffisantes    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Ramadan/Maroc: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus (El Otmani)    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    M. Rabbah : Le système électrique de la prochaine décennie sera basé sur des énergies propres et renouvelables    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sociétés cotées : Le cap de la croissance maintenu en 2010
Publié dans Finances news le 22 - 04 - 2010

* Les premières prévisions étant tombées, la capacité bénéficiaire de la cote devrait croître de 12% en 2010.
* En dehors de l’impact des résultats des Telecoms et celui du retrait de l’ONA et de la SNI, les secteurs cotés devraient connaître des croissances plus ou moins importantes de leurs bénéfices.
A peine les résultats des sociétés cotées dévoilés, que les analystes s’adonnent déjà à leur exercice préféré, à savoir l’établissement des prévisions devant servir aux recommandations destinées à leur clientèle. Et il ressort des principales notes d’analyses, notamment celles de BMCE Capital Bourse, que les bénéfices globaux de la place devraient s’inscrire dans un trend haussier pour les deux exercices à venir. En 2010, cette progression atteindrait 12%, la capacité bénéficiaire de la cote devant dépasser 30 Mds de DH, tandis qu’en 2011 l’on prévoit un taux de croissance de 8,5% à
33 Mds de DH. Ces évolutions auraient été plus significatives n’était le retrait des deux holdings royaux de la cote et dont la contribution à la réalisation des bénéfices de la place a historiquement été prépondérante. Ainsi, retraité des comptes de l’ONA et de la SNI, le secteur des holdings devrait limiter la progression de ses résultats à 2,4% seulement en 2010 et 12,4% en 2011 pour atteindre respectivement 220 MDH et 248 MDH. «Notons que les prévisions ne tiennent compte que de Delta Holding, les valeurs de l’ONA et de la SNI devant être prochainement retirées de la cote», rappelle-t-on au sein de BKB. Aussi, les superperformances des dernières années qu’affichait Maroc Telecom, principal contributeur à la réalisation des bénéfices de la place, devraient s’estomper. Ainsi, même si le management de l’opérateur table sur une légère croissance des indicateurs d’activité, les analystes de la place semblent croire en une baisse des revenus et, partant, des bénéfices dans le sillage de l’acharnement de la concurrence et l’érosion des parts de marché. Dans ce contexte, et «compte tenu de nos nouvelles prévisions, les PER cibles respectivement en 2010 et en 2011 de l’ensemble des sociétés cotées, ressortent à 17,4 fois et à 16,1 fois les bénéfices, laissant apparaître un potentiel théorique de croissance du marché de près de 9,6% par an au cours des deux prochaines années», ajoute la même source.
Dans ces conditions, ce sont les compagnies financières qui boosteraient les réalisations de la place. Selon les prévisions des analystes, ce secteur, englobant les banques, les sociétés de financements et les assureurs, devrait générer 14,6% de bénéfices en plus en 2010 et 11,6% en 2011. C’est bien entendu les établissements bancaires qui s’accaparent la grande part dans la réalisation des bénéfices du secteur, avec respectivement
7,7 Mds de DH et 8,6 Mds de DH en 2010 et 2011, soit des taux d’évolution de +15% et +12%. A ce niveau, il semblerait bien que les meilleurs taux de croissance seraient réalisés par BMCE Bank et CIH qui devraient retrouver le sourire dès 2010 en remédiant à l’accroissement du coût du risque qui les a pénalisés en 2009. De son côté, BCP continue à s’attirer les faveurs des analystes avec une stratégie de croissance devant lui permettre de poursuivre sa récolte de bénéfices.
« Pour leur part, les sociétés de crédit à la consommation devraient élargir leurs bénéfices de 7,3% et de 6,4% respectivement à 412,6 MDH et à 438,9 MDH», ajoutent les mêmes analystes, tandis que les sociétés de Leasing devraient enregistrer des résultats nets respectifs de
199,3 MDH et de 212,1 MDH, en bonification de 6,9% et de 6,4% sur les deux prochains exercices. Dans ces conditions, les recommandations d’achat et de conservation qui marquent le secteur, concernent notamment Eqdom, Acred et Maroc Leasing, tandis que Sofac devrait tirer le secteur vers le bas, d’où sa recommandation à la vente.
Enfin, les sociétés évoluant dans le domaine des assurances devraient connaître des évolutions mitigées en 2010 et 2011. D’abord, elles verraient leur bénéfices s’inscrire en quasi-stagnation au terme de l’exercice en cours, puis se redresseraient à partir de l’exercice suivant pour s’inscrire en croissance de près de 14%. Par société, il semblerait qu’Atlanta profiterait à l’avance de l’amélioration des conditions du marché pour booster significativement ses bénéfices, et ce dès 2010, tandis que Wafa Assurance devrait s’engager dans des investissements pour l’accroissement de son réseau et attendre 2011 pour revoir ses bénéfices repartir à la hausse.
Enfin, les structures industrielles devraient logiquement poursuivre leur trend haussier durant les années à venir. Les analystes de BKB anticipent une croissance de 11,6% à
21,4 Mds de DH en 2010 et de 7% à 22,9 Mds de DH en 2011 de leur capacité bénéficiaire. Les principaux contributeurs à cette performance seraient les promoteurs immobiliers, dont la capacité bénéficiaire commune est attendue en progression de 67% et 31,2% respectivement en 2010 et 2011, l’engagement dans le logement social en étant la principale explication. Les résultats des minières et des cimentières cotées, ainsi que ceux du secteur agroalimentaire poursuivraient leur rythme croissant, particulièrement en 2010 où les taux de croissance se situeraient respectivement à 21%, 9,6% et 7,8%.
* Dividende : Les sociétés cotées moins généreuses
Au terme des deux prochains exercices, les analystes prévoient une distribution moins importante de dividendes. Ainsi, la masse globale de dividendes de l’ensemble des sociétés cotées prévue par BKB pour 2010 et 2011 s’élèverait à 18,2 Mds de DH et à 19 Mds de DH respectivement, soit des variations de –9,8% et de +4,5%. « La baisse de la rétribution des actionnaires en 2010 par rapport à 2009 s’explique par la prépondérance des dividendes exceptionnels distribués au cours de l’année 2009 par plusieurs sociétés » telles que Berliet Maroc, Lesieur, Wafa Assurance et Salafin. Dans ces conditions, le taux de rendement estimé au 31 mars 2010 devrait s’établir à 3,3% en 2010 et à 3,4% en 2011.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.