Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saisonnières marocaines : Le gouvernement andalou intervient
Publié dans Les ECO le 22 - 05 - 2018

Une convention collective sera paraphée durant les prochains jours entre une organisation patronale agricole et une ONG pour veiller au respect des droits et conditions de travail des saisonnières marocaines travaillant dans les exploitations agricoles de la province de Huelva.
Le gouvernement régional d'Andalousie a fini par réagir suite à la polémique des agressions sexuelles infligées aux saisonnières marocaines dans les exploitations de fraises et fruits rouges à Huelva, dans le sud de l'Espagne. Selon une source gouvernementale citée par la revue www.lamaredeonuba.es, le gouvernement andalou était au fait de l'existence de certains cas de pratiques abusives et d'agressions à l'égard des journalières marocaines. Toutefois, le gouvernement andalou a estimé qu'il s'agit de cas isolés et non de pratique généralisée. "Les problèmes d'abus et les pratiques condamnables existent et sont connues (...), il est normal que certains cas ponctuels, comme ceux publiés dernièrement, provoquent une alarme sociale et suscitent l'intérêt des médias", a déclaré l'Exécutif andalou. C'est la première sortie de l'Exécutif andalou après la polémique qu'a suscité la publication d'un reportage par un site allemand. Celui-ci a dénoncé des violences sexuelles et d'intimidation envers les femmes s'affairant dans les exploitations andalouses, principalement des Marocaines. La haute autorité andalouse a insisté cependant sur le fait qu'il s'agit de cas isolés et qu'une dizaine de milliers de travailleurs agricoles sont présents dans les champs de Huelva, durant la campagne de fruits rouges, a souligné la source gouvernementale régionale. Celle-ci a couru à la rescousse des agriculteurs «honnêtes dans la province de Huelva, qui s 'efforcent à offrir de bonnes conditions de travail à leurs employés et à respecter la réglementation en vigueur».
Le gouvernement andalou reconnait volontiers la faiblesse de la présence syndicale dans ces lieux de travail agricole ainsi que l'insuffisance des inspections de travail. À cet effet, l'équipe gouvernementale andalouse a annoncé que dans les prochains jours, un accord sera signé entre une organisation patronale agricole et une ONG, rompue au travail sur les affaires de la migration et des étrangers. Selon les termes de cet accord, qui sera paraphé dans les prochains jours, l'ONG en question s'occupera de faire un suivi rigoureux des conditions de travail des saisonnières dans les plantations recrutant la main d'œuvre étrangère. De plus, un guide des bonnes pratiques du recrutement des ouvriers agricole sera élaboré et où les entrepreneurs seront appelés à souscrire aux engagements retracés dans ce catalogue.
De surcroit, les patrons des exploitations agricoles doivent s'engager à fournir un logement décent et totalement gratuit à leurs employés. Le logement en question devrait répondre aux exigences en vigueur en matière de salubrité et d'hygiène, souligne le texte en question. De son côté, l'ONG veillera au respect de ces dispositions par les recruteurs espagnols et interviendra en cas de conflit entre les deux parties. De même, l'organisme non gouvernemental délivrera des certificats de bonne conduite et de qualité aux entreprises agricoles ayant accompli dûment les objectifs tracés par ladite convention. L'affaire a fait couler beaucoup d'encre en Espagne suite à une publication des journalistes de Buzzfeed News, lesquels se sont déplacées en Espagne, au Maroc et en Italie, à la rencontre de 100 journalières. Parmi elles 28 saisonnières ont assuré avoir été victimes d'agression sexuelle de la part de leur superviseurs espagnols et marocains aussi. Le pure player www.elespanol.com a annoncé qu'il a mis à la disposition du ministère public de cette province ainsi que la Guardia Civil, les résultats d'une enquête menée auprès de ces femmes, lesquelles ont confirmé les abus.
Deux sons de cloche
Le ministère marocain de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle est formel. Après une visite d'inspection effectuée au niveau des exploitations agricoles à Huelva, des usines de conditionnement des produits agricoles et des logements des ouvrières marocaines, le ministère affirme qu'aucun «cas spécifique d'abus ou de violation à l'encontre des ouvrières marocaines n'a été constaté, ni à l'égard de leurs collègues dans les autres exploitations». D'ailleurs, selon le département de Mohamed Yatim, aucune plainte pour abus ou violence n'a été enregistrée auprès des autorités espagnoles ou des services consulaires marocains à Séville.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.