Adoption d'un nouveau statut pour les enseignants-chercheurs : l'ENSSUP dément    Footballeurs marocains de l'étranger : Hamdallah convoqué devant la Commission de Discipline de la Fédération saoudienne    Ligue des champions : Le Zamalek accuse Attarajji et le Mouloudia d'entente illicite    Future débâcle des Lions de l'Atlas : La procédure habituelle est lancée    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Covid-19: En France, la vaccination ouverte dès lundi aux 55 ans et plus    En Algérie, la pénurie d'huile à l'origine de scènes de chaos et de files d'attente interminables    VIDEO/Système d'enseignement bachelor : Y. Benamour, présidente d'un groupe d'enseignement supérieur, fait le point    «Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie    Relance économique: la nouvelle charte de l'investissement, un dispositif suffisant ?    LDC Afrique : Les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale    Interview avec Me Mohammed Mehdi Salmouni Zerhouni: "Le projet de la loi n°95/17 me semble être contraire à la Constitution"    Nigeria : des djihadistes attaquent des installations humanitaires    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    L'Association marocaine des droits des victimes, contre l'impunité et la complaisance envers les bourreaux    Casablanca: Campagne de sensibilisation aux dangers du Covid-19    Cure all détox : Et si vous tentiez le régime vegan pendant Ramadan    Hamdaouia, les flammes d'une belle âme    Théâtre: Fedwa Misk et nos mères    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Contribution professionnelle unique: La DGI annule les pénalités de dépassement des délais d'inscription au-delà du 4 avril    OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne    Combien y a-t-il de végans au Maroc ?    Réforme électorale : la Cour constitutionnelle inflige un revers au PJD, qui s'insurge    Ramadan : Quelques conseils pour se préparer au jeûne (Vidéo)    Liga NOS : Passe décisive d'Adel Taarabt face à Paços Ferreira    Développement du sourcing local: Marjane Holding s'engage auprès des industriels locaux    Heure légale GMT. Marocains, n'oubliez pas de régler vos montres !    Météo Maroc: les températures en hausse ce dimanche 11 avril 2021    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    Hamid El Aouni brigue un second mandat à la tête de la FRMSPSH    Liga: Real Madrid bat FC Barcelone 2-1 et s'empare du fauteuil de leader    19è festival du film éducatif de Fès : ''Hakakech'' remporte le prix de l'œuvre complète    La France, un «ennemi traditionnel et éternel», fulmine un ministre algérien    Botola Pro (11e journée): le classement actualisé    Somalie : un kamikaze se fait exploser, au moins six morts    Présidentielle au Tchad : 7,4 millions d'électeurs appelés dimanche aux urnes    Exemption de visa : Le journal colombien El Tiempo promeut le Maroc comme destination touristique post-pandémie    La BM disposée à apporter son appui financier et technique aux différents chantiers de réformes lancés par le Maroc    Lois électorales: la Cour constitutionnelle a tranché    Covid-19: Otmani attendu lundi au Parlement    Carol Moseley-Braun salue le rôle rassembleur du Maroc en Afrique    Marrakech : Une vente aux enchères d'oeuvres artistiques en hommage à l'artiste peintre Mohamed Melehi    Décès du prince Philip: les condoléances du roi Mohammed VI au prince Charles    Lamiaa Chraibi, productrice: "L'inégalité du genre dans l'industrie du film est systémique et non pas un simple phénomène "    Biden dévoile un plan limité contre la violence des armes à feu    Le dernier film de Naya Rivera, enregistré avant sa mort, va bientôt sortir    Tourisme patrimonial : Volubilis mènera son expérience «phygital»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui fait l'actu' ?
Publié dans Les ECO le 21 - 07 - 2010

«24% des personnes interrogées, entendues, vues ou lues dans les médias écrits et audiovisuels sont des femmes». C'est avec ce premier chiffre clé que le rapport préliminaire du 4e Projet mondial de monitorage des médias 2010 (GMMP) plante le décor. Tentant de répondre à la question «Qui figure dans les nouvelles ?», ce premier rapport résulte d'une étude réalisée sur un panel de près de 21.000 articles et interviews dans 42 pays des quatre coins du monde (Afrique, Asie, Amérique Latine, Caraïbes, Pacifique et Europe). Objectifs : définir qui figure dans l'actualité, la représente à travers les médias traditionnels, du type d'informations dont il s'agit et, plus important encore, qui et quels sujets en sont écartés. Au regard des premiers chiffres obtenus, les spécialistes lancent déjà que les «conclusions sont mitigées». En effet, si d'une part, on constate une progression de la visibilité des femmes à travers l'actualité, il convient de dire que la représentativité des genres est loin d'avoir atteint un quota d'égalité.
Progression relative
Selon le GMMP, la présence de la femme dans les médias au cours des dix dernières années, «a conservé le même rythme». Autrement dit, depuis le début des années 2000, «l'équilibre des genres dans l'actualité» augmente de 3% tous les cinq ans. La progression la plus importante à ce niveau, concerne essentiellement les sujets «santé et science» : 15% de plus depuis 2005 atteignant aujourd'hui une représentativité de 37%. Ironie du sort, «ce domaine est celui qui reçoit la plus faible attention de la part des médias (10% des sujets traités)», atteste le GMMP. À contrario, quand il s'agit de «sujets prioritaires», tels que l'économie ou la politique, les femmes dépassent à peine les 20%, atteignant en 2010, 21% lorsqu'il s'agit d'économie, soit 1% de plus qu'il y a cinq ans et 18% pour les sujets politiques, soit 4% de plus en 2005, et pour cause, «les femmes représentent moins d'un cinquième des experts interrogés par les médias». Bien que le rapport de monitoring démontre que «la parité est presque atteinte entre femmes (47%) et hommes (53%) dans les reportages où on leur demande d'exprimer leur opinion», les femmes ne semblent pas encore avoir décroché le statut «d'experts attitrés», au regard des professionnels des médias. Pratiquement 80% des porte-paroles apparaîssant à la télé, à la radio ou dans la presse écrite sont des hommes. Pourtant, il n'est plus besoin aujourd'hui de prouver, qu'un peu partout à travers le monde, les femmes ont largement trouvé leur place à des postes de décision dans différents secteurs d'activités. Au niveau du contenu, le rapport de monitoring est clair, seulement 1,5% des sujets d'actualité traités par les médias concernent les questions intéressant tout particulièrement les femmes. C'est leur participation à la politique qui semble le plus intéresser les médias traditionnels. Enfin, presque tous. Selon le rapport de GMMP «la répartition des sujets traités révèle que sur les trois médias principaux, c'est la radio qui a le moins tendance à aborder les thèmes qui concernent tout particulièrement les femmes». Selon les chiffres du GMMP, ce même média est également celui qui compte de moins en moins de professionnelles: 27% de femmes en 2010 contre 45% en 2005. Sur les trois supports, il apparaît que c'est à la télé que les femmes journalistes se retrouvent le plus: 44% contre 35 % dans la presse écrite. Ceci dit, en dépit de l'intérêt grandissant des médias pour le rôle de la femme en politique, le secteur ne semble pas être très dynamique, s'agissant de la dissolution des stéréotypes. Aujourd'hui, 12 % des reportages mettent l'accent sur les questions d'égalité des genres. Pis encore, selon le GMMP, «les résultats de l'étude suggèrent que de nombreux reportages ratent l'occasion de faire connaître au public les instruments visant à protéger les droits humains, les droits des femmes et l'égalité des genres».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.