Covid-19 : réélu, le chef de l'ONU veut «un monde qui tire des leçons»    Un espagnol sur 5 que pense le Maroc récupèrera Sebta et Melilia    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"    Une consécration de l'épopée de la lutte nationale    Avec l'arrivée des MRE, les hôtels baissent leurs prix    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Finlande : le Maroc, tête de pont de la nouvelle stratégie africaine    15 aéroports marocains labellisés «Airport Health Accreditation»    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Matteo Salvini : Le Maroc, pays le plus stable de toute la région méditerranéenne et nord-africaine    Jeune Afrique : « Paris dénonce la «captation de pouvoir» de Moscou en Centrafrique »    Nigeria : l'explosion d'un camion-citerne fait cinq morts et 13 blessés    Frontex déployée non loin des côtes marocaines ?    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Premier contrat pro avec le PSG pour Kaïs Najeh    Coupe arabe U20 : Maroc – Tadjikistan ce dimanche    Reprise à Schalke avec Mendyl et Boujellab, Amine Harit absent    Football : La CAN aura bel et bien lieu au Cameroun en janvier 2022    Championnats du monde de bridge : Le Maroc qualifié    FOUZI LEKJAÂ ELU AU CONSEIL DE L'UAFA    Sonarges : le site, l'application mobile… un vent de renouveau souffle    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Dakhla: arrivée du premier vol direct en provenance de Paris    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Vaccins: Israël va transférer aux Palestiniens un million de doses avant péremption    Santé privée : Akdital pose pied à El Jadida    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    USA: Un mort et 12 blessés dans une série de fusillades en Arizona    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Concours national de langue russe    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SOS, une pénurie d'eau à Agadir !
Publié dans L'observateur du Maroc le 05 - 10 - 2020

Agadir manque d'eau. Des mesures drastiques sont mises en place pour optimiser l'usage de l'eau potable depuis quelques années. Aujourd'hui, ce sont des coupures quotidiennes qui sont prévues dans différentes communes de la région.
L'heure est grave. Le risque de pénurie d'eau s'accentue dans la région Souss-Massa. Et la RAMSA a décidé des coupures d'eau quotidiennes de 22H à 5H30 du matin dans différentes communes d'Agadir, notamment Dchira, Inzegane, Ait Melloul, Aourir, Drarga et la station balnéaire de Taghazout. Cette mesure vient s'ajouter à une série de restrictions mises en place depuis quelques années déjà pour éviter le pire.
Le 25 septembre dernier, l'Agence du bassin hydraulique de Sous-Massa (ABHSM) a tiré la sonnette d'alarme : la situation hydrologique durant les 3 dernières années a été marquée par un déficit pluviométrique de 60% au niveau du bassin de Souss Massa. Aussi, l'année hydrologique 2019/2020 a enregistré 93 mm en comparaison avec la moyenne annuelle normal de 230mm. Le taux de remplissage des barrages ne dépasse pas 12% avec des flux entrants estimés à seulement 30 millions de mètres cubes d'eau, contre 476,4 millions de m3 lors d'une année normale, soit un déficit de 94%.
Plus de gaspillage !
Pour gérer les ressources hydriques, l'ABHSM a établi un plan d'optimisation s‘articulant autour de diverses mesures. Il s‘agit d'abord d'identifier les gros consommateurs d'eau et les inciter à limiter leur consommation. Ainsi, 94 points de prélèvement ont fait l'objet de diagnostics (24 points à la commune Agadir, 2 points à la commune Aourir , 22 sociétés industrielles, 2 établissements pénitentiaires à Inzegane, 34 établissements hôteliers et 5 golfs). Parmi les mesures phares décidées, l'interdiction de l'arrosage des espaces verts et des golfs à partir des réseaux d'eau potable et la réutilisation des eaux usées épurées pour les golfs. Il s'agit de prendre aussi les mesures de restriction des débits distribués et multiplier les efforts en matière de réduction des pertes d'eau dans les réseaux de distribution et de production pour atteindre une réduction de 10% avec le renforcement de la capacité de transit des étages Sud vers les étages Nord de la RAMSA, le dégagement de nouvelles ressources souterraines...
La wilaya de la région a interdit le lavage des voitures et camions en dehors des stations professionnelles, et le lavage des bâtiments et des voies de circulation(s). Les douches dans les plages sont également bannies et le remplissage des piscines par l'eau potable est totalement prohibé.
Augmenter l'offre des ressources hydriques
Pour augmenter l'offre des ressources hydriques, l'ABHSM et l'ONEE-BO ont réalisé 10 forages d'exploitation qui permettent d'injecter un débit supplémentaire d'environ 246 l/s. aujourd'hui, le total du débit des forages dégagés et équipés est de 190 l/s, selon l'agence. Deux autres forages sont en cours d'équipement pour être opérationnels à fin septembre 2020, doté d'un débit total de 56 l/s. «Pour mieux sécuriser l'AEP du Grand Agadir à partir des eaux souterraines, il faudra dégager un débit supplémentaire de 100l/s moyennant 5 forages avant fin 2020 », note l'agence.
Station de dessalement d'eau de mer pour mars 2021
Outre les différents projets d'adduction d'eau à partir des conduites d'irrigation, Agadir a lancé la construction d'une station de dessalement d'eau de mer dont le taux d'avancement a atteint 79%. D'un coût global de 4,4 milliards de dirhams dont 1,86 MMDH de contribution publique, la station sera opérationnelle, selon l'ABHSM en mars 2021. D'une capacité à terme de 400.000 m3 /j répartie équitablement entre l'agriculture et l'eau potable, le projet permettra de préserver la nappe de Chtouka, irriguer 15.000 ha dans ce périmètre, sécuriser l'alimentation en eau potable du grand Agadir et réduire les coûts de production de l'eau à travers la mutualisation avec le maintien de l'activité agricole dans la zone.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.