Mohamed Jdira du PI, réélu à la tête du conseil communal de Benslimane    Un premier semestre dans le vert pour CIH Bank    Marché de change: Adjudications d'achat de devises à partir du 20 septembre (BAM)    Washington se félicite de la mort du terroriste et mercenaire du polisario Walid Al-Sahraoui    Exposition: horticulteur attentionné    Le Conseil national du PAM approuve la participation du parti au prochain gouvernement    Samir Goudar élu président de la région Marrakech Safi    Formation du gouvernement: le Parti de l'Istiqlal acceptera l'offre d'Akhannouch    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Afghanistan : Les collèges et les lycées rouvrent uniquement pour les garçons    Les ministres israéliens de la défense et de l'économie bientôt au Maroc    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    Derrière l'arrêt du « Doing Business », un rapport gonflé en faveur de la Chine    Prévisions météorologiques pour ce samedi    Washington : 6 lions et 3 tigres du zoo ont été testés positifs au Covid-19    Assouplissement des mesures restrictives au Maroc: ce qu'en pense un expert    Université Abdelmalek Essaâdi: Création de 10 nouvelles filières du Bachelor    Production des vaccins au Maroc: la fabrication des substances actives démarre dès le début 2022    Archives du Maroc signe un mémorandum de coopération    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Abdelaziz Boutelfika est mort    Le torchon brûle : Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    Championnat arabe de judo : La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Coupe du monde de futsal : le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    Bourita : La reprise des relations maroco-israéliennes se fera ressentir dans le futur    Deux Marocains remportent le prix « IEC 1906 Award» 2021    Elections communales 2021. Abdellah Hinti du RNI élu président du Conseil communal de Ouarzazate    Classement THE : 6 universités marocaines dans le top mondial    Une alliance entre le Parti de l'Istiqlal, le RNI et le PAM pour diriger les conseils élus    Nouveauté Volkswagen Golf 8. Elle prend de la hauteur    Exportations de fruits : Le Maroc devance l'Espagne dans la vente de pastèques dans l'UE    Exposition : l'art à travers trois générations    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    Emprunts extérieurs: gare au revers de l'alourdissement de la dette    Stations-service : Yoom obtient la certification ISO 9001    Arrivée à Agadir des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Imane Feriani dévoile sa nouvelle série à la galerie Bab El-Kebir    Maroc: des doses du vaccin Pfizer attendues cette semaine    Gouvernement: le groupe parlementaire du PAM charge Ouahbi de poursuivre les consultations    CIH Bank: l'activité repart de plus belle au premier semestre 2021    Prix de l'année 2021 / La championne Dina Asher-Smith et sa chronique gagnante sur le racisme : « C'est ma première médaille pour l'écriture »    Mise en échec d'une tentative d'immigration à Mellilia : l'Espagne loue les efforts du Maroc    Attente...    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc-UE : les implications de la résolution votée au Parlement européen
Publié dans L'opinion le 11 - 06 - 2021

Le Parlement européen a voté, jeudi, une résolution contre le Maroc au sujet de la migration des mineurs, sans prendre en considération le péché originel du gouvernement Sanchez. Eclairages sur les implications et les enjeux de cette décision.
Après une longue campagne visant à corrompre l'image du Maroc, les eurodéputés espagnols ont réussi à persuader une partie de leurs collègues d'épingler le Royaume, en lui attribuant la responsabilité de la crise migratoire de Sebta. Bien que la résolution votée par le Parlement de Strasbourg considère que le Maroc a violé les conventions des Nations unies relatives aux droits de l'enfant et l'appelle à cesser de faire pression sur l'Espagne, il n'en demeure pas moins qu'elle n'aura pas l'effet escompté, surtout qu'elle ressemble plus à une simple déclaration qu'à une véritable condamnation du Maroc.
«La condamnation est exclue, sachant qu'elle a été citée dans le texte initial avant qu'elle soit retirée», nous explique Lahcen Haddad, député Istiqlalien et membre de la Commission mixte des parlements maroco-européens, précisant que la résolution parle de rejet de la supposée utilisation des mineurs par le Maroc à des fins politiques.
Ainsi, nul besoin de se préoccuper des conséquences que pourrait entraîner cette résolution sur le futur de la coopération Maroc-UE, selon Lahcen Haddad, qui souligne que le texte voté contient également des signes rassurants à l'égard du Royaume. « La résolution a exhorté le Maroc et l'Espagne à régler leur différend de façon bilatérale, ce qui signifie que le Parlement européen veut éviter un problème régional en appelant implicitement Madrid à régler sa crise avec Rabat », a-t-il indiqué. Il ajoute que les eurodéputés ont loué au même temps la décision du Maroc de rapatrier les mineurs tout en le qualifiant de « partenaire ». En effet, le texte cite littéralement le Royaume comme « un partenaire privilégié de l'UE dans le domaine de la coopération politique et économique ainsi que de la coopération commerciale, technique».
En somme, la résolution n'est qu'un soutien symbolique du Parlement de Strasbourg à l'Espagne, puisqu'elle est dépourvue d'effets juridiques ni de sanctions au vrai sens du terme, estime le député Istiqlalien. « Ce n'est pas une défaite pour le Maroc comme ce n'est pas une victoire pour l'Espagne, qui a échoué à obtenir le consensus », a-t-il argué, précisant que plusieurs eurodéputés ne veulent pas impliquer l'Union européenne dans un antagonisme avec le Maroc.
À ce titre, il est à noter que ladite résolution a été boycottée par près de la moitié des membres de l'hémicycle qui ont estimé inopportun et irréfléchi d'antagoniser un partenaire aussi important pour l'Union européenne que le Maroc. Quelque 85 députés ont voté contre la résolution et 196 s'y sont abstenu. Quelques députés comme le tchèque Tomas Zdechovsy ont dénoncé une tentative de l'UE de détruire ses intérêts stratégiques, en s'attaquant à un pays partenaire.

Cette résolution, va-t-elle compromettre les relations entre Rabat et Bruxelles ? Lahcen Haddad, estime que cet épisode de tension sera dépassé, vu la nature du partenariat qui réunit le Maroc aussi bien à l'Espagne qu'à l'Union européenne. Le vieux continent reste le partenaire privilégié du Maroc avec 65,8% du total des échanges commerciaux (chiffre 2019, avant Covid), soit 508,6 milliards de dirhams (MMDH).
Pour autant, ceci n'empêchera pas le Maroc, aux yeux du député istiqlalien, de mettre tous les dossiers sur la table avec l'Espagne, même ceux qui fâchent, surtout celui du Sahara, afin de pousser Madrid à sortir de son ambiguïté, en exprimant une position claire et sans équivoque.

Rappelons que la résolution du Parlement européen a été votée par 397 voix favorables. Le Maroc avait accusé le gouvernement ibérique de vouloir européaniser sa crise diplomatique avec le Maroc, provoquée par l'accueil, en catimini, de Brahim Ghali en Espagne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.