Digitalisation bancaire : Sommaire de notre spécial    Société Générale, s'adapter aux nouveaux comportements des clients    Vidéo-Bourita: « Le Pacte mondial sur les migrations est un acte de souveraineté »    Blocage à Paris-Nanterre contre la hausse des frais pour les non-Européens    Botola Maroc Telecom : Une reprise difficile pour le Raja    CR7 défie Messi !    Finances publiques. Comment en finir avec les inégalités sociales ?    Clôture du 17ème Festival international du film de Marrakech : L'Afrique aux alentours du palmarès    Décès à Marrakech du chanteur Hamid Zahir    Dédié à la sécurité et à la sûreté : Le Maroc abrite la première édition de l'Asec Expo 2019    Conférence de Marrakech sur la migration.. Que dit la lettre royale lue par El Othmani?    Société civile, secteur privé… de vrais engagements pour l'action?    Doing Business : Le Maroc vise le top 50    Lutte contre le diabète : La Fondation Mohammed VI lance une campagne de dépistage    Environnement – Pays à risque climatique dans le monde : Le Maroc 124ème    Sahara : Une deuxième table ronde à Genève au 1er trimestre 2019    Cycle des grands interprètes : Célimène Daudet en tournée dans plusieurs villes    "Gilets jaunes": Vers une baisse des taxes pour apaiser le mouvement?    Fès : Arrestation de deux individus en possession de 5.330 comprimés d'ecstasy    Les bonbonnes de gaz turques arrivent au Maroc    Les pays du Golfe tiennent toujours à leur partenariat avec le Maroc    La communauté juive célèbre la hiloula à Taroudant    FIFM. Coup de maître !    «Regarde-moi», l'autisme autrement    Botola Maroc Télécom: Victoire du Wydad de Casablanca face à l'AS FAR    Le Pacte mondial sur les migrations, un document fondamental pour une meilleure gestion de la question migratoire    Africa Forum 2018 : Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel    Raja: Les conditions de Garrido pour renouveler son contrat    «Le cinéma est une forme d'art très démocratique»    La Marine royale porte assistance à 72 candidats à la migration clandestine    Trafic international de cocaïne : Un nouveau coup de filet du BCIJ    Trafic international de drogue et de psychotropes : Arrestation à Casablanca d'une Brésilienne en possession de 610 grammes de cocaïne    Développement en Afrique. L'analyse de la DEPF    Journal d'un enfant cireur: «A l'origine de mon calvaire, un échec scolaire»    Sur le plateau de France 24, Cheikh Amar était aussi serein que les membres de la délégation marocaine à Genève    Après une mobilisation des "Gilets jaunes" en léger recul, l'attente d'annonces de Macron    Washington accuse Moscou d'avoir aidé à mettre en scène une attaque chimique en Syrie    Le Congo candidat pour l'organisation de la CAN 2019    Divers    Le Barça roi du derby    Divers    Déclaration finale de la Conférence parlementaire organisée à l'occasion de l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières    Le Pacte mondial sur la migration, une réponse commune à un défi global    "Variety" souligne l'accès grandissant des productions marocaines à l'international    Patrick Terhechte : La 17ème édition du FIFM a été "très réussie" à tous les niveaux    Le message de remerciement et d'engagement de Driss Lachguar, Premier secrétaire de l'USFP et directeur général du Conseil d'administration de "Al Ittihad Presse"    La valse des ministres et conseillers de Trump    BCIJ: Saisie d'une tonne de cocaïne fortement dosée et arrestation de 7 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le secteur du BTP exposé à des entraves :
Concurrence déloyale, informel et retard de paiement Vers une feuille de route pour relancer le secteur
Publié dans L'opinion le 22 - 02 - 2018

Une feuille de route pour la relance du secteur de la construction sera enfin élaborée. C'est ce qui été convenu, ce mardi à Rabat, lors d'une rencontre d'Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, accompagné de Fatna El Khiel, Secrétaire d'Etat chargée de l'Habitat, avec des membres de la Fédération Nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP) et de la Fédération Marocaine du Conseil et de l'Ingénierie (FMCI).
Après de longues années d'attente, les professionnels du BTP, ingénierie comprise, verront ainsi leur souhait, tant attendu, se concrétiser, à savoir une feuille de route susceptible de donner une bouffée d'oxygène au secteur. Une fois élaborée et mise sur les rails, cette stratégie permettra, selon les professionnels, de maximiser les retombées économiques de la commande publique, de disposer d'une ingénierie pérenne, performante et compétitive, de consolider le rôle de la FNBTP et la FMCI en tant qu'interlocuteurs des
pouvoirs publics, de renforcer les compétences humaines, et d'accompagner les entreprises dans leur processus d'internationalisation...
Une bouffée d'oxygène sera alors donnée à ce secteur, affecté par pas mal d'entraves. Premièrement, la baisse du volume des commandes privées et publiques a, bien sûr, un impact négatif sur l'activité des entreprises, dont une grande partie a été, en effet, obligée d'arrêter son activité. Selon l'Observatoire du commerce de l'assureur crédit Euler Hermes, parmi les 6 000 défaillances d'entreprises enregistrées en 2016, une grande partie est issue du BTP.
La CNCP voit le jour
Pour remédier d'ailleurs à cette question de la commande publique, la Commission nationale de la commande publique (CNCP), qui remplace la Commission des marchés, a vu le jour en janvier dernier. C'est un organe autonome dont le rôle majeur est l'encadrement de la commande publique en vue d'une meilleure maîtrise des dépenses publiques. Elle doit, en outre, veiller à l'application des textes réglementaires régissant les marchés publics et traiter les réclamations des candidats aux appels d'offres.
De même, les entreprises s'activant dans ce domaine font face au problème de la concurrence étrangère, puisque tous les appels d'offres financés par le Budget de l'Etat sont ouverts à la concurrence étrangère. En principe, ces appels d'offres publics sont ailleurs réservés aux entreprises nationales uniquement. Cette situation les expose au refus de la majorité des maîtres d'ouvrage d'appliquer la préférence nationale fixée par les cahiers des prescriptions spécifiques, selon laquelle 15% des marchés seraient réservés aux entreprises marocaines.
L'informel prend, lui-aussi, des ampleurs angoissantes. Certains promoteurs font appel à des entreprises non structurées, sous prétexte que leurs services ne sont pas chers. Et ce, bien sûr, au détriment de la qualité et de la sécurité.
Le retard de paiement est aussi pointé du doigt, puisqu'il dépasse généralement les 90 jours. Ce qui affecte la trésorerie des entreprises qui se trouvent obligées d'emprunter auprès des banques pour assurer la continuité de leur activité.
En 2017, le secteur des BTP a créé 11.000 postes nets d'emplois, 3 000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural, après une création annuelle moyenne de 20.000 postes au cours de la période 2014-2016.
A. CHANNAJE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.